Pascale Gérard, secrétaire nationale PS chargée de la formation professionnelle et de la sécurité sociale professionnelle, l’a affirmé lors d’une conférence de presse le 25 février : elle pense que la formation professionnelle doit s’appuyer sur des services publics forts et des services publics régionaux de formation forts. Ces derniers doivent proposer une offre globale de services que la Région Paca, dont elle est conseillère régionale déléguée à la Formation professionnelle et continue, a mis en place depuis 2006.
Selon elle un tiers des régions en est déjà doté et elle prévoit que ce sera une réalité pour la plupart avant l’été : « au mois de juin, toutes les régions délibèreront sur ce sujet ». Elle a expliqué que les services publics régionaux de formation reposent sur un principe de gratuité et sur une réponse apportée aux personnes mais elle a précisé que ce sont des « constructions politiques pour laquelle nous cherchons une réponse administrative et juridique » car les régions veulent faire en sorte que, dans le cadre de la transcription dans le droit français de la directive européenne des marchés, la formation professionnelle continue soit considérée comme un service social d’intérêt général (SSIG).
« Dans nos Régions, nous évitons que l’Afpa passe en appel d’offres pendant un an, le temps d’attendre la création d’un vrai service public régional » a-t-elle précisé. Source.

"El juny, totes les regions deliberarà sobre un servei públic regional de formació". Pascale Gérard, PS secretari nacional encarregat de la formació professional i professionals de seguretat social, va dir en una conferència de premsa 25 de febrer: ella creu que la formació professional hauria de basar-se en els serveis públics i forts regionals dels serveis públics de formació forts. Font. Més informació...