08 mai 2013

Ne manquons pas l’ouverture internationale de l’enseignement supérieur!

http://blog.educpros.fr/fiorina/wp-content/themes/longbeach_jfiorina/longbeach/images/img01.jpgBlog Educpros de Jean-François Fiorina. Alors que Geneviève Fioraso et Manuel Valls préparent une nouvelle mouture de la loi sur l’accueil des étudiants étrangers en France, nous pâtissons encore des conséquences calamiteuses de la circulaire Guéant. Pourquoi est-ce un sujet fondamental?
Massification.
C’est une réalité historique, le nombre d’étudiants dans les BRIC dépasse maintenant celui de l’OCDE. L’internationalisation de l’enseignement supérieur s’est imposée comme un facteur de compétitivité incontournable. A la fois parce qu’elle constitue un élément d’appui au développement à l’étranger des entreprises françaises en leur fournissant des compétences souhaitées et parce qu’elle donne une dimension internationale à nos étudiants. Suite de l'article...
http://blog.educpros.fr/fiorina/wp-content/themes/longbeach_jfiorina/longbeach/images/img01.jpg
The blog of Jean-François Fiorina. Fioraso While Geneviève and Manuel Valls preparing a new version of the law on the reception of foreign students in France, we still squash calamitous consequences of circular Gueant. More...

Posté par pcassuto à 22:18 - - Permalien [#]


Que signifie le diplôme quand on se forme tout au long de la vie?

http://blog.educpros.fr/les-nouveaux-modeles-economiques-de-l-enseignement-superieur/wp-content/themes/longbeach_gleyze/images/img01.jpgBlog Educpros de Gilles Gleyze. Dans le schéma de carrière traditionnel, le diplôme est un temps très fort. Il marque la fin du temps des études, durant lequel on se forme, et le début du temps du travail, durant lequel on applique ce qu’on a appris. Dans ce modèle, le diplôme sépare 2 temps très différents; la  diplômation est un rite de passage, une mutation de l’individu. Cette représentation change actuellement, de manière très profonde. Peu à peu s’établit un continuum entre le temps des études, et le temps professionnel; comme si la frontière du diplôme était appelée à s’estomper. Avant le diplôme, le monde du travail est désormais très présent; il envahit le temps des études: projets en entreprise; stages qui en cumul atteignent parfois des durées de plusieurs dizaines de mois; interventions de professionnels, mises en situation, jeux d’entreprise… L’essor récent des cursus en alternance constitue l’aboutissement de cette évolution: l’alternance avance de plusieurs années la date d’entrée dans le monde du travail, et organise dans la durée une double activité de formation et d’enseignement.
Après le diplôme, le temps de l’Université n’est plus tout à fait terminé.

De plus en plus de professionnels effectuent des retours longs vers les études, dans le cadre de cursus de formation certifiante et diplômante. En témoigne l’essor des cursus tels que les Mastères Spécialisés  part time, ou les Executive MBA. De plus en plus aussi, on voit émerger la notion de « service après vente » du diplôme; celui-ci consisterait à assurer aux alumni (diplômés) une actualisation de leur formation, assurée par leur Ecole ou leur Université, tout au long de la vie. Ce SAV s’imposerait comme un devoir de l’Université à l’égard de ses diplômés.
De nouveaux concepts apparaissent, qui estompent l’opposition traditionnelle entre le temps des études et le temps du travail. Notamment, l’approche par compétences met l’accent sur le résultat de la formation (plus que sur le processus de formation lui-même), et réhabilite le temps du travail comme temps d’apprentissage. On peut acquérir des compétences  autant par l’activité professionnelle, que par les études. L’apprentissage consacre la valeur pédagogique du travail en entreprise; comme le stage le faisait depuis longtemps. Dans ce contexte, que signifie le diplôme? Il marque moins la fin des études, qu’une étape dans un processus permanent; l’acquisition d’un socle initial, permettant de se lancer pleinement dans la carrière professionnelle. Suite de l'article...
Educpros Blag de Gilles Gleyze. Sa scéim dioplóma gairme traidisiúnta is downbeat an.  Is léiriú é ar deireadh an t-am staidéir ar lena linn a bhfuil sé déanta, agus an t-am tús na hoibre, le linn a bhfuil feidhm againn cad atá foghlamtha againn. Níos mó...

Posté par pcassuto à 22:09 - - Permalien [#]

Enseignement professionnel et apprentissage: petite histoire d’un outil d’exploitation

http://www.cnt-f.org/nautreecole/couv%2034.gifPar A. Pléna, Enseignante, Lycée Professionnel des Métiers du Bâtiment, Aubin, CNT-FTE. Dans notre société, l’école a pour fonction de conformer les individus au projet social et politique dominant pour qu’ils occupent la place qu’on leur assigne. Ce regard sur l’histoire de la formation professionnelle montre comment elle a été amenée à jouer, elle aussi, ce rôle, et constituer une vraie manne pour le patronat.
Rentabiliser et mettre au pas

Dans la formation professionnelle, une technique s’apprend sur le tas, par démonstration et imitation. Suivant les sociétés et les époques, cette transmission de ces savoirs s’est retrouvée cantonnée à des groupes, des établissements commerciaux ou artisanaux, des personnes, prenant parfois la forme de rituels initiatiques corporatistes. Au début du XXe siècle, les apprentis papetiers auvergnats dorment enfermés dans leurs lits-clos, pour qu’ils n’aillent pas divulguer les secrets de fabrication aux concurrents.
Mais cette formation doit rester peu onéreuse et élitiste, suscitant une hiérarchie des statuts qui vaut aussi bien dans les grands chantiers du Moyen-Âge que dans les fabriques et usines des siècles suivants. Les premières lois sur les apprentis montrent les différences dans les conditions de travail et les salaires, entre enfants du même âge, selon qu’ils sont employés ou « en formation ». Tous, pourtant, travaillent, prennent part au fonctionnement du système, « payant » ainsi leur formation.
Jusqu’au XXe siècle, la formation professionnelle est donc associée à l’entreprise, à un système de production.
L’autre fonction sociale de la formation professionnelle émerge progressivement, avec l’emploi les prisonniers, puis des enfants du « peuple »: les « filles perdues » employées à la broderie pour l’église, les garçons à l’imprimerie ou à la menuiserie. Charité ou régulation policière, il s’agit là des premières écoles professionnelles non directement liées au patronat. À partir de la fin du XIXe siècle, elles serviront de base et de modèle aux écoles d’usines et de mines, puis aux écoles professionnelles institutionnelles. Suite de l'article...
http://www.cnt-f.org/nautreecole/couv% 2034.gif By Plena, Teacher, Professional High School Building Trades, Aubin, CNT-FTE. In our society, the school functions to meet people socially and politically dominant project they occupy the place assigned to them. This look at the history of vocational training shows how she was brought to play, too, that role, and be a real boon for employers. More...

Posté par pcassuto à 21:59 - - Permalien [#]
Tags : ,

Classement des formations présentant le moins de débouchés professionnels

http://www.e-orientations.com/imgs/orientation-etudes-metier-emploi.gifIl est intéressant de connaître les secteurs qui emploient, mais également ceux vers lesquels il est préférable de ne pas se tourner… Orientations a pris connaissance de l'étude menée par Qapa, qui met en relation les souhaits et les compétences des candidats avec les besoins des recruteurs. Le point sur les formations qui ne mènent pas forcément à l'emploi…
En mars dernier, la France comptait 3 224 000 chômeurs. Le record de 1997 a ainsi été tristement battu. Pour maximiser ses chances de ne pas figurer parmi les 10% de demandeurs d'emplois que totalise la France - un chiffre qui atteint 28% des jeunes diplômés de grandes écoles -, il vaut mieux éviter certaines formations, très peu recherchées. Qapa, site internet dédié à l'emploi, a ainsi réalisé une étude afin de connaître les formations peu recherchées par les employeurs. Suite de l'article...

http://www.e-orientations.com/imgs/orientation-etudes-metier-emploi.gif Tá sé suimiúil go mbeadh a fhios na hearnálacha a fhostú, ach freisin iad siúd a bhfuil sé níos fearr gan dul ... Tá Treoir ar an eolas faoi an staidéar ag Qapa, a cheanglaíonn na mianta agus scileanna na n-iarrthóirí le riachtanais earcóirí. Níos mó...

Posté par pcassuto à 21:23 - - Permalien [#]

Réforme de la taxe d'apprentissage: les grandes écoles seraient menacées

http://www.e-orientations.com/imgs/orientation-etudes-metier-emploi.gifLa réforme de la taxe d'apprentissage, qui se profile à l'horizon, inquiète grandement Pierre Tapie. Selon le président de la Conférence des Grandes Ecoles (CGE), elle serait une "asphyxie" pour les établissements, qui n'auraient d'autre choix que d'augmenter les frais de scolarités…
Pierre Tapie est inquiet. Ce qui alarme le président de la Conférence des Grandes Ecoles, ce sont les annonces de François Hollande, qui veut que la taxe d'apprentissage soit "entièrement consacrée" à ce sujet. "Des institutions entières sont en péril, car ce qui était l'origine majeure du financement est en train de disparaître", affirme-t-il dans LesEchos. En effet, nombreuses sont les grandes écoles qui perçoivent cette taxe, sans proposer d'apprentissage… Suite de l'article...
http://www.e-orientations.com/imgs/orientation-etudes-metier-emploi.gif The reform of the apprenticeship tax, looming on the horizon, is of great concern Pierre Tapie. According to the chairman of the Conference of Grandes Ecoles (CGE), it would be a "suffocation" for institutions, which have no choice but to raise tuition fees. More...

Posté par pcassuto à 21:13 - - Permalien [#]


Une fondation pour défendre les sciences du patrimoine

http://patrimoine-environnement.fr/wp-content/uploads/2013/04/Fondation-Science-du-patrimoine-2.jpgInitiée par les universités de Cergy-Pontoise (UCP) et de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ) avec le musée du Louvre, le Château de Versailles et la Bibliothèque nationale de France, la Fondation pour les Sciences du Patrimoine (FSP) est une fondation partenariale placée sous le haut patronage du ministère de la culture et de la communication. Elle assure la gouvernance et l’organisation du LabEX (laboratoire d’excellence) PATRIMA (PATRImoine MATériel) et de l’équipement d’excellence (EquipEX) PATRIMEX.
Un projet d’envergure internationale
Créée par arrêté rectoral du 24 janvier 2013 publié au bulletin officiel n°13 du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche du 28 mars 2013, la FSP a officiellement annoncé son lancement le 18 avril dernier. Dans le but de permettre une meilleur transmission et de mieux structurer les projets de portée nationale et internationale dans le domaines des sciences du patrimoine, elle entend piloter les programmes lauréats des Investissements d’avenir: PATRIMA et PATRIMEX, réunissant environ 200 chercheurs. Consulter le site de la Fondation Des Sciences du Patrimoine – Patrima. Suite de l'article...
http://patrimoine-environnement.fr/wp-content/uploads/2013/04/Fondation-Science-du-patrimoine-2.jpg Arna dtionscnamh ag an Ollscoil Cergy-Pontoise (UCP) agus Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ) leis an Louvre, an Chateau de Versailles agus an Leabharlann Náisiúnta na Fraince, an Fhondúireacht Eolaíochta Oidhreachta (FSP) Is comhpháirtíocht bunaíodh faoi phátrúnacht an Aireacht Cultúir agus Cumarsáide. Soláthraíonn sé an rialachas agus eagrú LabEx (saotharlainne den scoth) PATRIMA (Oidhreacht Inláimhsithe) agus trealamh Sármhaitheasa (EQUIPEX) PATRIMEX. Níos mó...

Posté par pcassuto à 21:03 - - Permalien [#]

Les étudiants français aiment-ils leurs facs?

http://www.meltycampus.fr/default/modules/network/images/logo/black/meltycampus.pngPar Jade. Pour les étudiants, l'université est souvent une deuxième maison. Il faut dire qu'ils y passent souvent les trois quart de leur temps. Mais ce n'est pas pour autant que les étudiants français apprécient leurs facs… Alors que les américains passent leurs temps à chanter les louanges de leurs universités et n'hésitent pas à s'afficher avec des pulls à l'effigie de leur école, les français eux, sont moins enthousiastes. En France, l'université est avant tout synonyme d'autonomie, de cours magistraux et d'absences non contrôlées. De là à porter un pull avec une inscription Paris I Panthéon-Sorbonne, il y a un grand pas, que les étudiants n'ont pas l'air prêts à franchir! Comment expliquer ce désintérêt des étudiants pour leurs universités ? Faut-il analyser chaque cas individuellement ou le problème est-il plus large? meltyCampus s'est penché sur la question… Suite de l'article...
http://www.meltycampus.fr/default/modules/network/images/logo/black/meltycampus.png By Jade.  For students, the university is often a second home. I must say they often spend three quarters of their time.But this is not to say that the French students enjoy their facs. More...

Posté par pcassuto à 20:57 - - Permalien [#]

Vague E - Précisions sur les dossiers d'évaluation des formations

AERESLe projet de Loi sur l'enseignement supérieur et la recherche envisage des modifications du dispositif de reconnaissance des formations par l'Etat, qui impliquent la mise en œuvre d'un processus d'accréditation par le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Dans ce contexte, pour être en phase avec le processus annoncé, l'AERES a souhaité accompagner les établissements de la vague E (campagne d'évaluation 2013-2014) en vue de la constitution et du dépôt des dossiers d'évaluation des formations.
Dans un courrier du 29 avril 2013, le président Didier Houssin, a appelé l'attention des présidents et directeurs des établissements concernés sur différents points:
- les attendus du dossier d'évaluation;
- un rappel du calendrier de dépôt des documents.
Consulter le courrier du 29 avril 2013 adressé par Didier Houssin aux présidents/directeurs des établissements de la vague E: http://www.aeres-evaluation.fr/.
Retrouvez les modalités de la campagne d'évaluation 2013-2014 (vague E 2015-2019): http://www.aeres-evaluation.fr/.
Retrouvez dans cet espace dédié, les modalités d’évaluation des établissements, des entités de recherche, des formations et diplômes, dans le cadre de la campagne d'évaluation 2013-2014 (vague E 2015-2019). Tenant compte des retours des campagnes d'évaluation précédentes, les dossiers d'évaluation ont été simplifiés.
AERES An Dlí dréacht ar Ardoideachas agus Taighde smaoineamh ar athruithe ar an oiliúint gléas aitheantais ag an Stát, a bhaineann le cur i bhfeidhm próiseas creidiúnaithe ag an Aireacht Ardoideachais agus taighde. Sa chomhthéacs seo, a bheith i gcomhréir leis an bpróiseas d'fhógair theastaigh AERES chun tacú le hinstitiúidí an E tonn (feachtas meastóireacht 2013-2014) a chruthú agus a chomhdú na taifid mheasúnú ar gach oiliúint. Níos mó...

Posté par pcassuto à 20:47 - - Permalien [#]

America's most challenging high schools

http://s.troveread.com/perpos/0.2.11/5/widgets/rrwv1/img/logo.pngAmerica's Most Challenging High Schools ranks schools through an index formula that's a simple ratio: the number of Advanced Placement, International Baccalaureate and Advanced International Certificate of Education tests given at a school each year, divided by the number of seniors who graduated that year. A ratio of 1.000 means the school had as many tests as graduates.
National Rankings

Get Challenge Index scores for more than 1900 public high schools nationwide, as ranked by The Post's Jay Mathews.
D.C. Area Rankings

See Challenge Index scores for more than 170 Washington-area public high schools, as ranked by The Post's Jay Mathews. Read more...

Posté par pcassuto à 19:22 - - Permalien [#]

Why it is hard to monitor bullying at schools — report

http://s.troveread.com/perpos/0.2.11/5/widgets/rrwv1/img/logo.pngBy Valerie Strauss. A new report that reviewed years of research says that it is hard to accurately monitor levels of bullying in schools because there is still no consensus on exactly what it is and that educators and scholars “should not limit themselves to the traditional definition” as they seek ways to combat it. The report, called “Prevention of Bullying in Schools, Colleges and Universities” and just released by the American Educational Research Association at its 2013 meeting in San Francisco, is the work of a blue-ribbon task force that was charged with finding short- and long-term recommendations for institutions to address bullying of young people. Read more...

Posté par pcassuto à 19:19 - - Permalien [#]