La Nouvelle RépubliquePar Mariella Esvant. Les filles sont plus studieuses et les garçons préfèrent les sciences… Clichés ? Pas tant que ça, selon la dernière enquête de l’université de Tours.
Neuf élèves sur dix en sciences du langage sont des filles, et seulement un sur dix en mécanique. Pas de surprise majeure dans la dernière enquête de l'Observatoire de la vie étudiante de Tours (OVE), mais la confirmation, en local, d'un constat : les filles sont plus nombreuses à suivre des études supérieures, les filières scientifiques et techniques restent très masculinisées, les lettres et langues très féminisées, et globalement, les étudiantes affichent un taux de réussite plus important. La tendance se renforce depuis la fin des années 90, et est même qualifiée, dans un récent rapport de l'OCDE, d'« inégalités en défaveur des hommes ». Une fois n'est pas coutume. Suite...