22 mars 2016

Rapport n° 2015-073 - Le système de la « tenure » et du « tenure track »

Le rapport relatif au recrutement, au déroulement de carrière et à la formation des enseignants-chercheurs s’inscrit dans le cadre de l’article 74 de la loi du 22 juillet 2013 sur l’enseignement supérieur et la recherche qui  fait obligation au gouvernement de rendre compte de ces trois sujets au parlement. Il se situe dans un contexte de renforcement de l’autonomie des établissements d’enseignement supérieur et de concurrence internationale très marquée. Recrutement, déroulement de carrière et formation des enseignants-chercheurs.
Le système de la « tenure » et du « tenure track » 
La « tenure » désigne un dispositif de CDI qui offre la quasi garantie d’un emploi à vie. Les professeurs qui ont accédé à la tenure (« tenured ») peuvent être assimilés à des titulaires.
L’accession à la « tenure » intervient à l’issue d’une période probatoire de pré-titularisation conditionnelle, sous la forme d’un parcours ou chemin d’accès à la « tenure », le « tenure track » dans le cadre d’un CDD de trois à cinq ans en général, parfois renouvelable. L’accès à la « tenure » n’est pas automatique. Il dépend de l’évaluation de l’activité de l’enseignant-chercheur, faite par les pairs à diverses étapes du parcours. Mais, dans les faits, l’établissement concerné anticipe le recrutement de l’enseignant-chercheur en « tenure track » en prévoyant pour celui-ci un poste d’enseignant permanent. Par ailleurs, des dispositifs d’accompagnement et de formation permettent de « rattraper » des enseignantschercheurs qui auraient eu des évaluations négatives.
Le dispositif du « tenure track » ayant pour objet de tester les capacités des futurs professeurs en titre, mais également d’attirer de jeunes chercheurs brillants, le contrat de « tenure track » est souvent associé à un « paquet » (package) comprenant, outre la rémunération de l’enseignant-chercheur, un financement pour sa recherche. Selon l’Académie des sciences, « le package proposé à un jeune dans les instituts les plus compétitifs, consiste en un bon salaire, un espace de travail pour cinq à six personnes avec les crédits correspondants, un salaire pour un ingénieur, deux post-docs et deux thésards ».
À côté des enseignants-chercheurs « tenured », et des enseignants-chercheurs en « tenure track », il existe généralement une troisième catégorie d’enseignants, également recrutés en CDD, qui n’ont pas vocation à accéder à la « tenure ». Voir l'article...

Posté par pcassuto à - - Permalien [#]