Après une longue phase de planification, l’économie vietnamienne s’est ouverte sur le monde à partir de 1986, avec la politique du « renouveau » (Dôi Moi) qui s’est concrétisée par l’intégration à diverses organisations internationales (ASEAN en 1995, OMC en 2007) et une réconciliation avec les pays voisins et les États-Unis. Cette politique volontariste d’ouverture a facilité les échanges et l’investissement étranger, permettant au Vietnam d’intégrer le groupe des pays à revenus intermédiaires et d’afficher une croissance dynamique de plus de 6 % par an.
En parallèle, le Vietnam a enregistré des progrès considérables en matière d’enseignement supérieur. Le nombre d’étudiants a été multiplié par 2 depuis le début des années 2000 et atteint aujourd’hui 2,2 millions, tandis que le nombre d’établissements d’enseignements supérieur a suivi la même tendance pour dépasser les 400. Mais les défis posés par cette massification sont nombreux : développement des infrastructures, formation des enseignants-chercheurs, qualité de l’enseignement. C’est dans ce contexte que le Vietnam a entrepris une réforme ambitieuse visant à accorder plus d’autonomie aux établissements supérieurs, à accroître les effectifs en réduisant les inégalités et à encourager la participation du secteur privé.
La France accompagne le développement et l’ouverture du pays depuis ses débuts. La coopération universitaire demeure l’une des priorités de la France au Vietnam. Dynamique, structurée et multiforme, elle participe de la formation des élites vietnamiennes et place la France comme premier pays d’accueil européen des étudiants vietnamiens en mobilité.
Les relations entre les pays sont extrêmement denses, soutenues en 2013 par la signature d’un Partenariat stratégique ayant pour objectif le renforcement de la relation dans tous les domaines (politique, défense, économie, éducation, culture). Toujours très engagée dans le développement du pays, la France est le second bailleur bilatéral du Vietnam après le Japon, 300 entreprises françaises sont implantées dans le pays, représentant 34 000 emplois. Et les opportunités sont nombreuses : les produits pharmaceutiques et agro-alimentaires constituent des marchés en pleine expansion tandis que les secteurs de l’énergie, des transports et du tourisme présentent un fort potentiel.
Télécharger le dossier "Les dossiers Pays Campus France : Le Vietnam" 3.72 MB flag.