Carif Oref Midi-PyrénéesDans un référé rendu public le 8 janvier, la Cour des comptes dresse un constat sévère du fonctionnement de l’Agefiph et du Fiphfp. La Cour estime que la gestion des deux organismes d’insertion professionnelle des personnes handicapées, est "coûteuse et mal maîtrisée" et "confrontée à une impasse financière". Selon elle, les actions de l'Agefiph et du Fiphfp mériteraient d'être "harmonisées" dans la mesure où il existerait aujourd'hui "des différences importantes de traitement dans la prise en charge des travailleurs handicapés" entre secteur privé et secteur public.
Télécharger le référé de la Cour des comptes et/ou lire la réponse du ministre de l’Action et des comptes publics
Localtis, 8.1.18