Dans le cadre de la Chaire Averroès sur l’islam méditerranéen (IMéRA/A*MIDEX-AMU), avec le soutien de la Fondation de l’Islam de France, autour de Fouad Ben Ahmed, résident IMéRA, Professeur à l’institut Dar el-Hadith el-Hassania pour les Hautes Etudes Islamiques, Université al-Qarawiyine, Rabat.

Philosopher en islam

Jeudi 13 juin 2019, 14h-19h, IMéRA, Marseille, entrée libre.

Avec :
Mokdad Arfa, Philosophe, Université de Tunis ;
Yadh Ben Achour, Juriste, titulaire de la Chaire Averroès, IMéRA ;
Jean-Baptiste Brenet, Philosophe, La Sorbonne, Paris ;
Abdellali Elamrani-Jamal, Philosophe, CNRS, Paris ;
Albert-Henri Kühlem, Théologien, Marseille ;
Nadjet Zouggar, Islamologue et Maître de Conférences AMU/IREMAM.

Est-il possible de philosopher en Islam ?
C’est une question qui semble mal posée, ou qui peut paraître sans objet si on ignore la réalité historique. Il y a eu tant de philosophes qui ont pratiqué cet art de la pensée dans les contextes musulmans. Mais il nous faut préciser, ces philosophes eux-mêmes ont posé cette question, à savoir : Est-il possible de philosopher en Islam ? Ibn Rushd (Averroès, m. 1198), par exemple, l’a fait à sa façon déclarée et à la manière juridique. Il a repris la même question des juristes concernant le statut légal de la philosophie et de la logique en sein de l’Islam, l’Islam étant pris à la fois comme un cadre religieux et civilisationnel. Mais en dehors de la thèse d’Ibn Rushd qui reste incontournable pour notre réflexion, la question, telle que nous la posons au cours de cette journée, est aussi bien théorique que logique, historique que politique.
Autrement dit, même s’il est possible de philosopher en Islam, il reste à savoir comment ? Et pour reformuler ce « comment », on peut s’interroger par exemple: philosopher en Islam a /avait-il une (ou plusieurs) particularité? Peut-on comparer avec la place et le rôle de la philosophie dans le christianisme ?

Télécharger le programme

En savoir plus (3ème manifestation en descendant sur la page). Plus...