19 octobre 2018

Les dépenses de santé en 2017 - Résultats des comptes de la santé - Édition 2018. Drees, septembre 2018

Logo ANFHEn 2017, la consommation de soins et de biens médicaux (CSBM) est évaluée à titre provisoire à 199,3 milliards d’euros. Sa croissance s’infléchit nettement à +1,3 % en 2017 (après 2,0 % en 2016), du fait du fort ralentissement des soins hospitaliers. La France consacre au total 11,5 % de son PIB à la santé, soit 1,1 point de plus que la moyenne de l’Union Européenne à 15. Plus...

Posté par pcassuto à 22:20 - - Permalien [#]


01 août 2018

Missouri State spending $1.6M to buy 52 Steinway pianos

University Business Magazine logo

By the end of 2018, Missouri State will have enough top-notch pianos on campus to be designated an "All-Steinway" school. More...

Posté par pcassuto à 19:25 - - Permalien [#]

24 juillet 2018

Dépenses Efop 2015

Orientation Pays de la Loire5 milliards : c'est la dépense annuelle en Pays de la Loire pour l’emploi, la formation et l’orientation professionnelle. Plus...

Posté par pcassuto à 14:46 - - Permalien [#]

18 juillet 2018

02 - la dépense pour l’enseignement supérieur dans les pays de l’OCDE

Screenshot-2018-4-21 Journal de mise en ligne - ESR enseignementsup-recherche gouv frLa part de la dépense d’éducation en pourcentage du Produit Intérieur Brut (PIB) est l’indicateur qui permet d’évaluer de la façon la plus globale l’effort concrètement effectué par l’ensemble des financeurs en faveur des systèmes éducatifs nationaux (graphique 02.01). Avec 1,5 % du PIB consacré en 2014 à l’enseignement supérieur, la France est dans la moyenne des pays de l’OCDE (1,5 %). Elle devance des pays européens comme l’Espagne (1,3 %), l’Allemagne (1,2 %) ou l’Italie (1,0%) mais est distancée par le Royaume-Uni (1,8%), la Finlande (1,8 %) et les Pays-Bas (1,7 %). Trois pays réalisent un effort financier pour l’enseignement supérieur très au-dessus de la moyenne : les États-Unis (2,7 %), le Canada (2,6 %) et la Corée du Sud (2,3 %). Plus...

Posté par pcassuto à 23:32 - - Permalien [#]

01 - la dépense d’éducation pour l’enseignement supérieur

Screenshot-2018-4-21 Journal de mise en ligne - ESR enseignementsup-recherche gouv frEn 2016, la collectivité nationale (État, collectivités territoriales, autres administrations publiques, ménages et entreprises) a consacré 30,3 milliards d'euros à l'enseignement supérieur, soit une hausse de 1,0 % par rapport à 2015 (en prix constants). Depuis 1980, la dépense pour l'enseignement supérieur a connu une forte croissance de 2,7 % en moyenne annuelle. Son poids dans la dépense intérieure d'éducation (DIE) est passé de 15,1 % en 1980 à 20,2 % en 2016. Plus...

Posté par pcassuto à 23:31 - - Permalien [#]


17 juillet 2018

La dépense nationale pour la formation professionnelle continue et l’apprentissage en 2015

JPEG - 22.6 ko
En 2015, la dépense nationale pour la formation professionnelle continue et l’apprentissage, hors les dépenses directes des entreprises, s’élève à 24,9 milliards d’euros. Elle diminue par rapport à 2014 (-1,7 %). Rapporté au PIB, l’effort de formation (hors dépenses directes des entreprises) est en léger repli (1,1 % en 2015 contre 1,2 % en 2014), dans un contexte où la croissance économique s’affermit.
Par rapport à 2014, le poids des différents financeurs change légèrement. Le financement des entreprises et celui de l’État sont en recul (respectivement de -3,9 % et -7,1 %), alors que celui des régions progresse (+3,3 %).
La dépense en faveur des personnes en recherche d’emploi augmente de 1,7 %. Elle est stable pour les dispositifs ciblés sur les jeunes. Enfin, la dépense pour la fonction publique d’État est en recul tandis que celles pour les fonctions publiques territoriale et hospitalière progressent.

- Dares Résultats 2018-034 - La dépense nationale pour la formation professionnelle continue et l’apprentissage en 2015

Posté par pcassuto à 00:42 - - Permalien [#]

15 juin 2018

Baisser le poids des dépenses publiques : les leçons de l’expérience des pays européens

66b94efa-f77d-49f2-9030-193b6047b0b1Le montant des dépenses publiques de la France a atteint 56,4 % du PIB en 2017. Un niveau très élevé si on le compare la moyenne européenne, mais pas nécessairement « anormal » dans la mesure où il reflète une préférence nationale : celle d’un financement public prépondérant de l’éducation, de la santé ou encore des retraites. Pour autant, de nombreuses études (OCDE, FMI, Cour des comptes) montrent que d’autres pays font aussi bien, voire mieux, avec moins. Plus...

Posté par pcassuto à 18:24 - - Permalien [#]

28 mai 2018

Dépenses départementales d’action sociale en 2017 : un effritement inquiétant des marges de manœuvre - Enquête annuelle ODAS

Quelques semaines seulement après la clôture par les Départements de leur exercice budgétaire 2017, l’Odas présentait, mercredi 23 mai 2018 à 9h30, les résultats de son enquête annuelle sur les dépenses départementales d’action sociale.
Pour la deuxième année consécutive, la dépense d’action sociale départementale augmente modérément, et bien moins que les années précédentes. En effet en 2017, elle progresse de 1,6 % par rapport à 2016 en s’élevant à 37,43 milliards d’euros (France métropolitaine). En ce qui concerne la charge nette (une fois déduites les contributions financières de l’État pour les diverses allocations : allocation personnalisée d’autonomie, prestation de compensation du handicap, revenu de solidarité active), son montant est de 29,15 milliards d’euros ce qui représente une augmentation de 1,7 % par rapport à 2016. La situation financière des départements

Accéder aux liens

Posté par pcassuto à 08:45 - - Permalien [#]

09 mars 2018

La progression des dépenses d'aide sociale des départements s'est nettement ralentie en 2016

Résultats de recherche d'images pour « caissedesdepotsdesterritoires »La direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees) des ministères sociaux publie les chiffres des dépenses d'aide sociale départementale pour l'année 2016. Plus...

Posté par pcassuto à 00:05 - - Permalien [#]

07 mars 2018

Confirmation d'une nouvelle baisse des dépenses d'insertion des bénéficiaires du RSA en 2016

Alternatives EconomiquesSur le blog de Michel Abhervé pour Alternatives économiques. Les mouvements que l'enquête de l'ODAS avait mis en évidence (voir Nouvelle baisse en 2016 des dépenses d'insertion des départements pour les bénéficiaires du RSA) se poursuivent avec une baisse du nombre d'allocataires de 1 %, un ralentissement de la croissance des dépenses d'indemnisation qui augmente de 2,9 %, essentiellement en raison des revalorisations du montant du RSA et une nouvelle baisse des dépenses d’insertion de 2,5 %. Plus...

Posté par pcassuto à 00:53 - - Permalien [#]