Licence-Master-Doctorat

26 juin 2017

Le L.M.D. : une harmonisation des cursus européens

Dans le cadre de l'harmonisation des cursus d'enseignement supérieur européens, le système universitaire français s'organise désormais autour de trois diplômes : la licence, le master et le doctorat. Cette organisation, dite L.M.D., permet d'accroître la mobilité des étudiants européens, la mobilité entre disciplines et entre formations professionnelles et générales.
L'Université délivre trois diplômes et grades universitaires communs à l'ensemble des pays européens : la licence (bac + 3), le master (bac + 5) et le doctorat (bac + 8).

La licence : les études sont structurées en six semestres (180 crédits européens).
Le master : les titulaires d'une licence, peuvent s'inscrire en master. La formation se déroule sur quatre semestres (120 crédits européens).
Le doctorat : les 290 écoles doctorales forment des spécialistes et des chercheurs de très haut niveau en vue d'irriguer le système français de recherche. Les études doctorales durent trois ans après l'obtention du diplôme national de master ou d'un titre d'ingénieur. Le doctorat est délivré après soutenance d'une thèse. Plus...

Posté par pcassuto à 01:27 - - Permalien [#]


20 novembre 2016

EHEA - The Three Cycle System - Third Cycle

Logo of the Bologna ProcessAt the 2003 conference in Berlin, for the first time doctoral studies and synergies between the European Higher Education Area (EHEA) and the European Research Area (ERA) have been discussed. Whereas the Bologna Declaration referred to two cycles which include all programmes of tertiary education (“The second cycle should lead to the master and/or doctorate degree as in many European countries”), the 2003 Berlin Ministerial Communiqué consequently defined doctoral programmes as the third cycle.

Conscious of the need to promote closer links between the EHEA and the ERA in a Europe of Knowledge, and of the importance of research as an integral part of higher education across Europe, Ministers consider it necessary to go beyond the present focus on two main cycles of higher education to include the doctoral level as the third cycle in the Bologna Process. (The Berlin Communiqué, 2003)

As the first and second cycle, the third cycle is described with the Dublin Descriptors. However, no credits or range of credits have been assigned to it. Generally, in the framework of the Bologna process doctoral studies are referred to as the third cycle.

The European Higher Education Area is structured around three cycles, where each level has the function of preparing the student for the labour market, for further competence building and for active citizenship. (The Bergen Communiqué, 2005)

The third cycle includes a broad variety of doctoral phases from pure (doctoral) study programmes to fully independent research. These models have various implications for

  • the structure of doctoral studies (free, partially or fully structured)
  • the responsibility taken and the resources invested (e.g. staff and facilities for taught parts of the programme) by the home institution
  • possible links with enterprises and/or professional bodies
  • the relation of mandatory and optional elements for the doctoral student
  • the status of the doctoral candidate (student, employee, researcher).

Especially in countries and/or disciplines where traditionally free individual research dominates the doctoral phase, the individuals carrying out these projects are not regarded as students but as early stage researchers/young professionals. At the same time, occasionally it is doubted that in fully taught doctoral programmes original research remains the essence of the doctorate.
In Europe, the core element of doctoral studies in almost all disciplines for centuries had to be self-contained research including a scientific dissertation. However, with influences from overseas, a range of innovative doctoral programmes have been emerging in response to the changes in society and to challenges of a global labour market.

The core component of doctoral training is the advancement of knowledge through original research. At the same time it is recognised that doctoral training must increasingly meet the needs of an employment market that is wider than academia. (Salzburg Principles, 2005)

For all three cycles it is important to remember that the variety of programmes mirrors the diversity of higher education in Europe. However, readable and comparable degrees do not necessarily include equivalency of learning outcomes of all qualifications at the same level. More...

Posté par pcassuto à 01:07 - - Permalien [#]

EHEA - The Three Cycle System - First and Second Cycle

Logo of the Bologna ProcessBefore the Bologna process had started, a huge variety of national higher education degrees existed across Europe. With increasing mobility of students, more and more problems for recognition did arise.
In June 1999, 29 European countries agreed with the Bologna Declaration on the main goals of the Bologna process. One of the central aims was to establish a common structure of easily readable and comparable degrees in European higher education. For this purpose, all countries conveyed their national systems to a two cycle structure consisting of a first (undergraduate) and a second (graduate) cycle.
The first cycle leads to a qualification (in many countries labelled „Bachelor”) which is obtained after successful completion of a study programme with 180 – 240 ECTS credits. Programmes of the first cycle last typically three years. The second cycle leads to a qualification (in many countries labelled „Master”) which is obtained after successful completion of a study programme with 60 – 120 ECTS credits. These ranges for undergraduate and graduate programmes have been defined with the development of the Framework of Qualifications for the European Higher Education Area. Like the degree structure it should cater for comparable and transferable qualifications and facilitate mobility and recognition irrespective where and how learning outcomes have been achieved. European and national qualifications frameworks are based on the European Credit Transfer and Accumulations System (ECTS) in terms of quality (learning outcomes) and quantity (workload). More...

Posté par pcassuto à 01:06 - - Permalien [#]

EHEA - The Three Cycle System - Short cycle

Logo of the Bologna ProcessA number of countries offer short cycle programmes which are practice-oriented and provide students with professional knowledge, skills and competences to facilitate entering the labour market. The European Qualifications Framework for Lifelong Learning includes short cycle programmes at level 5. In some countries these programmes may lead to an undergraduate programme, in others they may be part of it. In yet some other countries this type of programme does not belong to higher education at all. However, they are not counted as a fourth cycle of higher education. More...

Posté par pcassuto à 01:03 - - Permalien [#]

EHEA - The Three Cycle System

Logo of the Bologna ProcessProgrammes of higher education in the European Higher Education Area (EHEA) are offered at three levels - undergraduate, graduate and doctoral studies - which are usually referred to as the three cycle system. More...

Posté par pcassuto à 01:03 - - Permalien [#]


09 mars 2015

Le LMD infirmier n’existe pas !

Sur le blog "Histoires d'universités" de Pierre Dubois. Plus de 5 ans et demi après l’arrêté du 31 juillet 2009 réformant la formation au Diplôme d’État d’Infirmier (DEI), où en est-on de la dite-universitarisation de cette formation paramédicale ? La réforme aurait permis l’entrée dans le système Licence-Master-Doctorat : formation d’une durée de 3 ans, organisée en 6 semestres, et se déroulant alternativement en institut et en stage ; grade de licence conféré au diplôme d’État permettant de poursuivre un parcours en master. Guide de la formation (4 pages). Suite...

Posté par pcassuto à 01:05 - - Permalien [#]

01 octobre 2014

La licence professionnelle

La licence professionnelle est un diplôme de niveau bac + 3. Mis en place en partenariat avec les entreprises et les branches professionnelles, ce diplôme est conçu pour permettre l'insertion professionnelle des jeunes.
Les 173 mentions de licence professionnelle couvrent une large palette de métiers dans tous les secteurs professionnels : le domaine de la production agricole ou industrielle et le secteur tertiaire avec notamment le commerce, le transport, les services marchands et les services aux personnes et aux collectivités. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 11:53 - - Permalien [#]
Tags :

Organisation licence master doctorat (L.M.D.)

Dans le cadre de l'harmonisation des cursus d'enseignement supérieur européens, le cursus universitaire français s'organise autour de trois diplômes nationaux : la licence, le master et le doctorat. Cette organisation, dite L.M.D., permet d'accroître la mobilité des étudiants européens, la mobilité entre disciplines et entre formations professionnelles et générales. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 11:52 - - Permalien [#]

12 mai 2014

Organisation licence master doctorat (L.M.D.)

Dans le cadre de l'harmonisation des cursus d'enseignement supérieur européens, le cursus universitaire français s'organise désormais autour de trois diplômes : la licence, le master et le doctorat. Cette nouvelle organisation, dite L.M.D., permet d'accroître la mobilité des étudiants européens, la mobilité entre disciplines et entre formations professionnelles et générales.
Les degrés de diplômes
La licence
Le dispositif français crée un nouveau diplôme de licence qui se prépare en six semestres. Il se substitue à l'ancien diplôme d'études universitaires générales (D.E.U.G.) en deux ans suivi de la licence en un an. En revanche, les brevets de technicien supérieurs (B.T.S.), les diplômes universitaires de technologie (D.U.T.), les diplômes d'études universitaires scientifiques et techniques (D.E.U.S.T.) et la licence professionnelle demeurent. Les étudiants de B.T.S., D.U.T. ou D.E.U.S.T. ainsi que les élèves des classes préparatoires aux grandes écoles peuvent demander à intégrer la préparation de cette nouvelle licence. Les étudiants ayant obtenu leur B.T.S., D.U.T. ou D.E.U.S.T. ou ayant validé les quatre premiers semestres de la nouvelle licence peuvent demander à entrer en licence professionnelle. Cette dernière continue à se préparer en deux semestres.
Consulter la rubrique : licence générale
Consulter la rubrique : licence professionnelle
Le master
A l'issue de la licence, les étudiants peuvent préparer  le diplôme de master  qui sanctionne des parcours types de formation initiale ou continue répondant à un double objectif :

  • préparer les étudiants, via les études doctorales, à se destiner à la recherche ;
  • leur offrir un parcours menant à une qualification et une insertion professionnelle de haut niveau.
    Consulter la rubrique : master

Il se prépare en quatre semestres (il correspond à un diplôme bac + 5 années d'études).
Le doctorat
A l'issue du cursus Master, les étudiants peuvent s'inscrire en vue de préparer un doctorat. Tous les étudiants titulaires du grade de Master peuvent se porter candidat à une inscription en thèse de doctorat, qu'ils aient obtenu un diplôme de master voie recherche ou voie professionnelle, ou qu'ils soient titulaires d'un titre d'ingénieur ou un diplôme d'école supérieure de commerce conférant le grade de Master.
La durée  de préparation du doctorat est en règle générale de trois ans (il correspond à un diplôme bac + 8 années d'étude).
Consulter la rubrique : doctorat
Le semestre comme unité
Les formations universitaires sont désormais organisées en semestres. L'année universitaire en France se décompose en deux semestres qui se répartissent ainsi :

  • premier semestre : de début octobre à fin janvier
  • second semestre : de début février à fin mai

Les périodes d'examen se situent à la fin de chaque semestre. Au mois de septembre, la session de rattrapage a lieu en général entre la 2e et la 3e semaine du mois.

Des crédits capitalisables et transférables
Chaque semestre d'études est affecté de 30 crédits crédits ou E.C.T.S. (European Credit Transfert System), communs à de nombreux pays européens : en licence, 6 semestres validés soit au total 180 crédits ; en master 4 semestres validés soit au total 300 crédits.
Chaque enseignement du semestre reçoit un nombre de crédits proportionnel au temps que l'étudiant doit y consacrer et qui inclut le travail personnel. Dans le cadre de leur contrat pédagogique, les étudiants peuvent acquérir des crédits dans des établissements d'enseignement supérieur à l'étranger. Les crédits sont également transférables d'un parcours à l'autre (sous réserve d'acceptation de l'équipe pédagogique). Le parcours universitaire organisé en crédits est ainsi moins rigide, plus personnalisé qu'auparavant et permet aux étudiants de découvrir d'autres disciplines avec le seul impératif de conserver un cursus cohérent.

Les anciens diplômes
Les étudiants qui ont validé les quatre premiers semestres de la nouvelle licence et ainsi acquis 120 crédits peuvent demander à ce que leur soit délivré un DEUG. De même, les étudiants qui ont validé les deux premiers semestres du master et ainsi acquis 240 crédits peuvent demander à ce que leur soit délivrée une maîtrise.
Les maîtrises de sciences et techniques (M.S.T.), maîtrises de sciences de gestion (M.S.G.), diplôme d'études universitaires générales (D.E.U.G.), licence et maîtrise des Instituts universitaires professionnalisés (I.U.P.) sont appelés a trouver leur place dans la nouvelle architecture au travers de nouveaux parcours.

Posté par pcassuto à 13:45 - - Permalien [#]

09 mars 2014

Les formations paramédicales : bilan et poursuite du processus d'intégration dans le dispositif LMD

Carif Oref Midi-PyrénéesSept ans après la décision d’inscrire les formations paramédicales dans le schéma LMD, les travaux de réingénierie ne sont achevés que pour quelques formations, et, seuls les diplômes d’infirmier et d’ergothérapeute bénéficient du grade de licence. Les ministres chargés de la santé et de l’enseignement ont souhaité dresser le bilan de l’avancement des travaux de réingénierie et en tirer des enseignements pour la poursuite de l’achèvement du processus. Les auteurs de ce rapport se sont basés sur la formation des infirmiers pour dégager des pistes d’évolution possibles. Ils suggèrent entre autre la relance des travaux de réingénierie avec une approche transversale et non profession par profession, l’harmonisation des conditions d’accès aux formations paramédicales ; la possibilité de poursuivre ses études au-delà du diplôme de base.
Inspection générale des affaires sociales, Inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche, décembre 2013, 240 pages.

Posté par pcassuto à 23:42 - - Permalien [#]