01 août 2014

Rapport de mission « Une nouvelle donne pour l'intermittence »

La Documentation Française - la librairie du citoyenAuteur : GILLE Jean-Patrick. Les salariés du secteur du spectacle bénéficient d'un régime particulier d'indemnisation (93 000 allocataires fin 2013). Aujourd'hui, les règles d'indemnisation de ces professionnels sont régies par les annexes VIII (pour les ouvriers et techniciens de l'édition d'enregistrement sonore, de la production cinématographique et audiovisuelle, de la radio, de la diffusion et du spectacle) et X (artistes du spectacle) du règlement général de l'assurance chômage, annexé aux accords successifs. Le conflit actuel est né de la contestation des dispositions prévues dans l'accord du 22 mars 2014 pour ces annexes VIII et X, puis plus particulièrement autour de la question de l'agrément ou du non-agrément par l'Etat de cet accord, créant une situation de blocage. C'est dans ce contexte que Jean-Patrick Gille, Député d'Indre-et-Loire, a été chargé par le Premier ministre, d'une mission visant à : « évaluer, en mobilisant toutes les expertises disponibles, les effets réels des évolutions de paramètres des annexes VIII et X prévues par l'accord sur l'assurance chômage du 22 mars 2014 en cours d'agrément, dans le contexte général de l'intermittence ; formuler des propositions pouvant répondre aux difficultés qui seraient - le cas échéant - identifiées à l'issue de cette analyse ; proposer une méthode pour la concertation tripartite Etat-syndicats-patronat prévue par l'accord sur les moyens de lutter contre la précarité dans les secteurs concernés par les annexes VIII et X ». Télécharger le rapport de mission « Une nouvelle donne pour l'intermittence ». Voir l'article...

Posté par pcassuto à 15:39 - - Permalien [#]


Les recrutements externes dans la fonction publique de l’État et la fonction publique territoriale en 2012

Les recrutements externes dans la fonction publique de l’État et la fonction publique territoriale en 2012En 2012, 37 050 lauréats ont été admis par recrutement externe comme titulaires dans la fonction publique territoriale et la fonction publique de l’État (respectivement 13 521 et 23 529), auxquel ss’ajoutent 20 085 recrutements directs sans concours (18 643 et 1 442 respectivement).
La fonction publique territoriale constitue ainsi le premier recruteur public avec 32 164 recrutements externes, dont plus de la moitié sans concours.
L’État a légèrement augmenté son offre d’emplois en 2012 (+5 %) : 25 003 postes ont été offerts, dans le cadre de 487 concours aux recrutements externes, contre 23 778 l’année précédente pour 498 concours. Le nombre de recrutements réalisés est en progression par rapport à 2011, pour toutes les catégories hiérarchiques mais constitue avec 2011 le niveau le plus bas depuis 10 ans (67 050 recrutés au pic de 2002).
Le nombre de lauréats aux concours de la fonction publique territoriale a diminué en 2012 par rapport à l'année précédente (-4333) soit un recul de 12%. Cette baisse concerne les trois catégories hiérarchiques, A et B, mais aussi le recrutement direct en catégorie C. Seuls les agents recrutés en catégorie C avec concours sont entrés en plus grand nombre (+21,4 %) par rapport à 2011.

Posté par pcassuto à 15:36 - - Permalien [#]
Tags :

Bonnes pratiques de gestion des ressources humaines. Bilan 2013

Ce recueil, à destination des responsables et des gestionnaires des ressources humaines, recense les bonnes pratiques, les démarches et les actions innovantes en matière de GRH présentées par les ministères à l’occasion du cycle 2013 des conférences annuelles de gestion prévisionnelle des ressources humaines.

Fruit de l’émulation des services RH autour de projets d’amélioration et de modernisation des prestations RH, ces bonnes pratiques pourront ainsi constituer de précieuses ressources et des leviers d’amélioration continue et durable de la qualité de la GRH.

Posté par pcassuto à 15:33 - - Permalien [#]

L’emploi dans les trois versants de la fonction publique en 2012

L’emploi dans les trois versants de la fonction publique en 2012Au 31 décembre 2012, la fonction publique, hors bénéficiaires de contrats aidés, emploie 5,4 millions d’agents soit 20 % de l’emploi total (privé + public) en France. L’emploi public est en hausse de 13 800 agents en 2012 (+ 0,3 %), après avoir diminué de 20 700 agents en 2011 (- 0,4 %).
En 2012, les effectifs de la fonction publique de l’État continuent de baisser (- 1,1 %), ceux de la fonction publique hospitalière ralentissent leur progression (0,7 %) tandis qu’ils s’accroissent plus vite dans la territoriale (+ 1,7 %). La fonction publique représente 72 agents civils pour 1000 habitants et 20 % de l’emploi.
Au 31 décembre 2012, la fonction publique, hors bénéficiaires de contrats aidés, emploie 5,4 millions d’agents soit 20 % de l’emploi total (privé + public) en France. L’emploi public est en hausse de 13 800 agents en 2012 (+ 0,3 %), après avoir diminué de 20 700 agents en 2011 (- 0,4 %).
En 2012, l’évolution des effectifs diffère selon le versant de la fonction publique. L’emploi poursuit sa baisse dans la fonction publique de l’État (FPE), alors qu’il accélère dans la fonction publique territoriale (FPT) et ralentit nettement dans la fonction publique hospitalière (FPH).
L’ensemble de la FPE perd 25 500 emplois en 2012 après 59 200 en 2011. Les effectifs continuent de baisser dans l’ensemble des ministères à l’exception du ministère de la Justice.
Dans la FPT, les effectifs sont de nouveau dynamiques (+ 1,7 % en 2012 après + 1,1 %). La progression est sensible dans l’ensemble du secteur communal (+ 2,0 % après + 1,3 %) : elle est particulièrement accentuée dans les établissements intercommunaux (+ 5,1 % après + 4,9 %) et plus soutenue dans les communes (+ 1,2 % après + 0,6 %).
La faible progression des effectifs de la FPH (+ 0,7 %) s’explique par le net ralentissement de l’emploi des personnels hors médecins dans les hôpitaux. Ces personnels qui regroupent plus de 80 % des effectifs hospitaliers progressent de 0,3 % en 2012, un rythme bien inférieur à celui de la période 2002 à 2012 (+ 1,4% en moyenne par an).
En 2012, on décompte 72 agents civils pour mille habitants sur l’ensemble du territoire national, soit un taux d’administration stable par rapport à 2011. Les évolutions régionales d’effectifs de la fonction publique sont très disparates avec notamment des régions où l’emploi d’agents civils augmente de plus de 1% (La Réunion, Guyane, Corse, Pays de la Loire, Poitou-Charente, Haute-Normandie et Bretagne) et des régions qui au contraire voient leurs effectifs baisser (Martinique, Champagne-Ardenne et Basse-Normandie).

Posté par pcassuto à 15:29 - - Permalien [#]

Bienvenue http://www.ritha.fr/ - Les travailleurs handicapés s’impliquent pour réussir l’intégration et la reconnaissance

L’expérience des travailleurs handicapés
Imaginons un monde dans lequel tous les salariés comprendraient intimement ce que cela signifie de venir au travail, chaque jour, avec un handicap. Dans les bureaux, les usines, les ateliers, tous les collaborateurs, handicapés ou pas, sauraient ce qu’il faut faire lorsque le handicap est là. Ils réagiraient naturellement, c’est à dire avec leur tête et avec leur cœur.
Nous pensons que les travailleurs handicapés peuvent et doivent s’impliquer eux-mêmes pour l’intégration. Ils expérimentent le handicap chaque jour : qui, mieux qu’eux, peut sensibiliser les autres collaborateurs ?

La sensibilisation participative

RITHa (Réussir l’Intégration des Travailleurs Handicapés) est un programme de sensibilisation participative qui propose aux travailleurs handicapés de faire progresser l’intégration.
Le programme RITHa donne l’opportunité aux travailleurs handicapés de revenir sur leur expérience, grâce à l’enquête RITHa. Puis, ceux qui le souhaitent partagent leurs expériences, lors des ateliers RITHa. Ensemble, ils contribuent à la création d’outils de sensibilisation nouveaux, pour agir sur le terrain.

Un programme qui avance

Lancé en 2012, le programme a réuni dès le début plusieurs acteurs du handicap. En novembre 2013, à l’occasion de la SEPH, la sortie du guide RITHa n°1 marque une étape importante du programme. La deuxième édition du guide est parue en juin 2014 et d’autres guides sont prévus dans les mois à venir.

Rejoignez-nous pour poursuivre l’aventure.

Les organisateurs du programme RITHa.

Aller sur le site http://www.ritha.fr/.

Posté par pcassuto à 15:25 - - Permalien [#]


Livre blanc sur les structures d’accompagnement à la création d’entreprises en France. Panorama des structures d’accompagnement

1ère page livre blancL’accompagnement à la création d’entreprises fait l’objet d’une attention croissante des pouvoirs publics.
Représentant plus de 1 500 structures en France et un budget estimé à 2,7 Mds d’euros, les contraintes budgétaires questionnent de plus en plus la performance et le degré de professionnalisation des structures d’accompagnement à la création d’entreprises.
Quels sont les ressorts de la performance de ces structures ?
Existe-il des différences entre les différents réseaux d’accompagnement ?
Ce Livre blanc publié par le Labex Entreprendre se propose de répondre à ces questions majeures et aboutit à des recommandations pour définir une politique entrepreneuriale à la hauteur des enjeux économiques de la France.

Télécharger le Livre blanc          

Télécharger la Synthèse – Livre blanc          

Télécharger la vidéo. Aller sur le site du Labex Entreprendre.

Posté par pcassuto à 15:09 - - Permalien [#]

Le site "Engagement Jeunes"

Engagement Jeunes - Aide au recrutement de jeunes issus de l'apprentissage et de l'alternanceLes jeunes sont notre avenir. Formons et partageons-les !
Les obligations légales en matières de recrutement d’alternants sont de plus en plus ambitieuses (5% de l’effectif à horizon 2015). Les entreprises tentent de s’y conformer au mieux, mais n’ont pas toujours les débouchés internes pour embaucher l’ensemble des jeunes formés. Une fois la période d’alternance passée, un grand nombre d’alternants se retrouvent seuls sur le marché de l’emploi.
Engagement Jeunes est le site qui permet aux entreprises d’aller plus loin : en partageant les apprentis et bénéficiaires de contrats de professionnalisation qu’elles ne peuvent recruter ; en interne, avec leur écosystème direct, puis avec l’ensemble du marché. Un tableau de bord leur permet de suivre l’évolution des placements jusqu’aux entreprises dans lesquelles les jeunes ont finalement été embauchés. Les recruteurs ont accès à la base des CV : ils peuvent effectuer des recherches rapides et créer des alertes afin d’être automatiquement informés des nouveaux profils correspondants à des compétences recherchées.
Filtrés selon leurs souhaits et aspirations, les postes des partenaires et du marché y sont aussi directement présentés aux jeunes, qui peuvent y postuler librement. Pour les aider à mieux s’intégrer dans un monde de plus en plus global, des cours d’anglais en ligne correspondant à leur niveau leur sont offerts.
Adhérer, c’est s’engager un peu plus pour l’emploi des jeunes et rester en contact avec eux.
Cliquez ici pour nous contacter.

Posté par pcassuto à 15:03 - - Permalien [#]

2014-184 - La dépense nationale pour la formation professionnelle continue et l’apprentissage

Abonnez-vous aux avis de parution de la DaresPar Anne Delort. Guide méthodologique Validité 2011, n° 184 d’août 2014
Le présent guide a pour objectif de décrire le contenu du compte national de la dépense pour la formation professionnelle continue et l’apprentissage et d’expliquer les méthodes et choix indispensables à sa construction.
Depuis 1987, la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) établit un compte national de la formation professionnelle continue et de l’apprentissage. Ce compte recense les dépenses pour la formation professionnelle continue et l’apprentissage par financeurs et par publics bénéficiaires. Depuis 1993, il donne lieu chaque année à une publication intitulée « La dépense nationale pour la formation professionnelle continue et l’apprentissage ».
La première partie du guide décrit rapidement le champ du compte, ses concepts et son organisation. La deuxième partie énumère les dispositifs retenus dans le compte et présente succinctement leurs caractéristiques et objectifs. Cette partie est présentée selon la structure du compte : par financeurs et par publics bénéficiaires. Les dispositifs décrits dans cette édition (validité 2011) couvrent la période 1999-2011. La troisième partie présente la méthode de compilation des données et d’élaboration du compte. Elle décrit les sources et précise la méthodologie employée en cas d’élément manquant ou de ventilation nécessaire entre publics ou dispositifs.

2014-184 - La dépense nationale pour la formation professionnelle continue et l’apprentissage (pdf - 587.6 ko).

Posté par pcassuto à 10:36 - - Permalien [#]
Tags : ,

Reconnaître les compétences acquises pendant le service civique

AccueilDans son rapport sur l'avenir du service civique, François Chérèque, président de l'Agence du service civique, préconise de « mieux reconnaître les compétences acquises par les volontaires pendant leur service civique ». Voir l'article...

Posté par pcassuto à 08:18 - - Permalien [#]

Copanef et Coparef : le CNFPTLV rend un avis favorable

AccueilLe CNFPTLV a rendu, mardi 22 juillet, un avis favorable sur les projets de décrets relatifs au Copanef et Coparef, ainsi qu'au projet d'arrêté sur le transfert de propriété au profit des régions des immeubles de l'Etat occupé par l'Afpa. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 08:17 - - Permalien [#]