14 octobre 2011

Les OPCA deviennent des OCPA

Retourner à la page d'accueil de Légifrance Le délégué général à l'emploi et à la formation professionnelle, Bertrand Martinot, vient de signer deux arrêtés portant agrément d'organismes collecteurs paritaires des fonds de la formation professionnelle continue.
Les OPCA, Organismes Paritaires Collecteurs Agréés, deviennent donc des OCP: Organismes Collecteurs Paritaires Agréés. Faut-il y voir un changement profond?
Le premier arrêté est pris au titre du plan et de la professionnalisation, le second au titre du congé individuel de formation.

Retourner à la page d'accueil de Légifrance Article 1
Sont agréés pour les contributions dues au titre du plan et de la professionnalisation à compter du 1er janvier 2012 les organismes collecteurs paritaires figurant sur la liste ci-annexée, mention étant faite du champ d'activité pour lequel les agréments sont délivrés.
Article 2

Les organismes collecteurs paritaires agréés figurant sur la liste ci-annexée sont tenus d'informer l'administration de toutes modifications susceptibles d'emporter des conséquences sur la portée ou la validité de leur agrément.
Article 3
Le délégué général à l'emploi et à la formation professionnelle est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.
Annexe
ORGANISMES COLLECTEURS PARITAIRES AGRÉÉS POUR LES CONTRIBUTIONS DUES AU TITRE DU PLAN ET DE LA PROFESSIONNALISATION

1. OPCAIM: organisme paritaire collecteur agréé des industries de la métallurgie, 120, boulevard de Courcelles, 75017 Paris. Champ territorial: national. Champ d'activité: entreprises relevant de la convention collective nationale des industries de la métallurgie.
2. OPCA DEFI: organisme paritaire collecteur agréé pour le développement de l'emploi et de la formation dans l'industrie, 5-7, avenue du Général-de-Gaulle, 94160 Saint-Mandé. Champ territorial: national. Champ d'activité: entreprises relevant de la convention collective nationale des industries chimiques, entreprises relevant de la convention collective nationale de l'industrie du pétrole, entreprises relevant de la convention collective nationale du médicament, entreprises relevant de la convention collective nationale de la fabrication et du commerce des produits à usage pharmaceutique, parapharmaceutique et vétérinaire, entreprises relevant de la convention collective nationale de la transformation des matières plastiques.
3. OPCA 3+: organisme paritaire collecteur des industries de l'ameublement, du bois, des matériaux pour la construction et l'industrie, de l'intersecteurs des papiers-cartons, 154, boulevard Haussmann, 75008 Paris. Champ territorial: national. Champ d'activité: entreprises entrant dans le champ d'application des conventions collectives nationales des industries de carrières et matériaux de construction, de la convention collective nationale des industries céramiques de France, de la convention collective nationale de l'industrie de la fabrication de ciments, de la convention collective nationale de l'industrie des tuiles et briques, de la convention collective nationale des industries de la fabrication de la chaux, de la convention collective nationale de la production des papiers, cartons et celluloses, de la convention collective nationale des fabriques d'articles de papeterie et de bureau, de la convention collective nationale de la distribution et du commerce de gros des papiers et cartons, de la convention collective nationale de la transformation des papiers, cartons et de la pellicule cellulosique, de la convention collective nationale des industries de cartonnage, de la convention collective nationale de la distribution et du commerce de gros des papiers et cartons, de la convention collective nationale de la production des papiers, cartons et celluloses, de la convention collective nationale de la transformation des papiers et cartons et des industries connexes, de la convention collective nationale de la fabrication de l'ameublement, entreprises relevant des industries du bois, pour la construction et la fabrication de menuiseries industrielles, entreprises relevant des industries du bois et de l'importation du bois, entreprises relevant de l'industrie des panneaux à base de bois, scieries agricoles et exploitations forestières relevant de la Fédération nationale du bois.
4. OPCALIM: organisme interbranches des secteurs des industries alimentaires, de la coopération agricole et des services associés, 25, rue de Ponthieu, 75008 Paris. Champ territorial: national. Champ d'activité: entreprises entrant dans le champ d'application de la convention collective nationale des sucreries, sucreries-distilleries et raffineries de sucre, de la convention collective nationale des industries alimentaires diverses, de la convention collective nationale de la boulangerie-pâtisserie industrielle, de la convention collective nationale des distributeurs-conseils hors domicile, de la convention collective nationale des industries laitières, de la convention collective nationale des industries charcutières, de la convention collective nationale des industries de produits alimentaires élaborés, de la convention collective nationale des exploitations frigorifiques, de la convention collective nationale des activités de production des eaux embouteillées, boissons rafraîchissantes sans alcool et de bières, de la convention collective nationale de la biscotterie, biscuiteries, céréales prêtes à consommer ou à préparer, chocolateries, confiseries, aliments de l'enfance et de diététique, préparations pour entremets et desserts ménagers, des glaces, sorbets et crèmes glacées, de la convention collective nationale de l'industrie des pâtes alimentaires, de la convention collective nationale des industries des produits exotiques, de la convention collective nationale des coopératives et sociétés d'intérêt collectif agricole bétail et viande, de la convention collective nationale des coopératives agricoles de céréales, de meunerie, d'approvisionnement, d'alimentation du bétail et d'oléagineux, de la convention collective nationale des conserveries coopératives et SICA, de la convention collective nationale des coopératives agricoles laitières, de la convention collective nationale des caves coopératives vinicoles, de la convention collective nationale des coopératives agricoles et SICA de fleurs, de fruits et légumes et de pommes de terre, de la convention collective nationale des coopératives et SICA du teillage du lin, de la convention collective nationale de sélection et de reproduction animale, de la convention collective des entreprises agricoles de déshydratation de la région Champagne-Ardenne, de la convention collective nationale des organismes de contrôle laitier.
5. FAF TT: fonds d'assurance formation du travail temporaire, 14, rue Riquet, 75940 Paris Cedex 19. Champ territorial: national. Champ d'activité: entreprises de travail temporaire au sens de l'article L. 1251-2 du code du travail et entreprises de travail temporaire d'insertion visées à l'article L. 5132-6 du code du travail.
6. FAFIH: organisme paritaire collecteur de l'hôtellerie, de la restauration et des activités de loisirs, 3, rue de la Ville-l'Evêque, 75008 Paris. Champ territorial: national. Champ d'activité: entreprises entrant dans le champ d'application de la convention collective nationale des hôtels, cafés et restaurants, de la convention collective nationale des cafétérias, de la convention collective nationale du personnel des entreprises de restauration de collectivités, de la convention collective nationale des casinos, entreprises exerçant une activité de thalassothérapie.
7. Intergros: organisme paritaire collecteur agréé des entreprises du commerce de gros et du commerce international, 18, rue des Pyramides, 75001 Paris. Champ territorial: national. Champ d'activité: entreprises entrant dans le champ d'application de la convention collective nationale des commerces de gros, de la convention collective nationale du commerce de gros des tissus, tapis et linge de maison, de la convention collective nationale des commerces de gros de jouets, bimbeloterie, bazar, de la convention collective nationale des entreprises de commission, de courtage et de commerce intracommunautaire, de la convention collective nationale du commerce de gros en bonneterie, lingerie, confection, mercerie, de la convention collective nationale du négoce des matériaux de construction, de la convention collective nationale du négoce et de l'industrie des produits du sol, engrais et produits connexes, de la convention collective nationale du conditionnement, la commercialisation et la transformation des œufs, de la convention collective nationale de l'expédition et de l'exportation des fruits et légumes, de la convention collective nationale du négoce de bois d'œuvre, de la convention collective nationale des commerces en gros de quincaillerie, fournitures industrielles, fers et métaux, de la convention collective nationale du commerce en gros de bétail.
8. AGEFOS PME: fonds d'assurance formation des salariés des petites et moyennes entreprises. Champ territorial: national. Champ d'activité: interprofessionnel et entreprises entrant dans le champ d'application de la convention collective nationale de l'immobilier, de la convention collective nationale des entreprises relevant de la navigation de plaisance, de la convention collective nationale entreprises du négoce et de l'industrie des produits du sol, engrais et produits connexes, de la convention collective nationale des commerces et services de l'audiovisuel, de l'électronique et de l'équipement ménager, de la convention collective nationale du commerce de détail de l'habillement et des articles textiles, de la convention collective nationale des commerces de détail de papeterie, fournitures de bureau, de bureautique et informatique, et de librairie, de la convention collective nationale de travail des assistants maternels du particulier employeur, convention collective nationale des mareyeurs-expéditeurs, de la convention collective nationale de la restauration rapide, de la convention collective nationale de l'hôtellerie de plein air, de la convention collective nationale des téléphériques et engins de remontées mécaniques, de la convention collective nationale des organismes de tourisme, de la convention collective nationale des personnels des ports de plaisance, de la convention collective nationale des détaillants en chaussure, de la convention collective nationale du personnel des prestataires de services dans le domaine du secteur tertiaire, de la convention collective nationale des entreprises d'installation sans fabrication, y compris entretien, réparation, dépannage de matériel aéraulique, thermique, frigorifique et connexes, du statut des industries électriques et gazières, de la convention collective nationale de l'assainissement et de la maintenance industrielle, du statut des caisses d'épargne, de la convention collective nationale de la miroiterie, de la transformation et du négoce du verre, de la convention collective nationale de la promotion-construction, de la convention collective nationale du commerce des articles de sports et d'équipements de loisirs, de la convention collective nationale des entreprises du négoce et de distribution de combustibles solides, liquides, gazeux et produits pétroliers, de la convention collective nationale des gardiens, concierges et employés d'immeubles, de la convention collective nationale des fleuristes, de la vente et des services des animaux familiers, de la convention collective nationale du thermalisme, de la convention collective nationale de la répartition pharmaceutique, de la convention collective nationale du caoutchouc, de la convention collective nationale de l'Union des chambres syndicales des métiers du verre, de la convention collective nationale du négoce de l'ameublement, de la convention collective nationale des cabinets d'experts-comptables et de commissaires aux comptes, de la convention collective nationale de la meunerie, de la convention collective nationale des salariés du particulier employeur, de la convention collective nationale de la cordonnerie, de l'accord de branche du 18 décembre 2009 sur la formation professionnelle des entreprises privées de services à la personne, de la convention collective des magasins prestataires de services de cuisine, de l'accord professionnel des entreprises de diagnostic technique immobilier du 7 avril 2010, de l'accord du 24 mars 2011 des librairies, de la convention collective nationale du commerce de détail de fruits et légumes, épicerie et produits laitiers, de la convention collective des entreprises de courtage d'assurances et/ou de réassurances, de la convention collective nationale de la bijouterie, joaillerie, orfèvrerie et des activités qui s'y rattachent, de la convention collective nationale des entreprises de commerce, de location et de réparation de tracteurs, machines et matériels agricoles, de matériels de travaux publics, de bâtiment et de manutention, de matériels de motoculture de plaisance, de jardins et d'espaces verts, de la convention collective nationale des imprimeries de labeur, de la convention collective nationale de la reliure, brochure, dorure, de la convention collective nationale des entreprises de logistique de communication écrite directe.
9. ANFA: Association nationale pour la formation automobile, 41-49, rue de la Garenne, 92313 Sèvres Cedex. Champ territorial: national. Champ d'activité: entreprises relevant du champ de la convention collective nationale des services de l'automobile.
Retourner à la page d'accueil de Légifrance Article 1
Sont agréés pour les contributions dues au titre du congé individuel de formation à compter du 1er janvier 2012 les organismes collecteurs paritaires figurant sur la liste ci-annexée, mention étant faite du champ d'activité pour lequel les agréments sont délivrés.
Article 2

Les organismes collecteurs paritaires agréés figurant sur la liste ci-annexée sont tenus d'informer l'administration de toutes modifications susceptibles d'emporter des conséquences sur la portée ou la validité de leur agrément.
Article 3
Le délégué général à l'emploi et à la formation professionnelle est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.
Annexe
ORGANISMES COLLECTEURS PARITAIRES AGRÉÉS POUR LES CONTRIBUTIONS DUES AU TITRE DU CONGÉ INDIVIDUEL DE FORMATION

1. AGECIF CAMA: Association de gestion paritaire du congé individuel de formation du crédit et de la mutualité agricole, 50, rue La Boétie, 75008 Paris. Champ territorial: national. Champ d'activité: le crédit et la mutualité agricoles.
2. FAF TT: fonds d'assurance formation du travail temporaire, 14, rue Riquet, 75940 Paris Cedex 19. Champ territorial: national. Champ d'activité: entreprises de travail temporaire au sens de l'article L. 1251-2 du code du travail et entreprises de travail temporaires d'insertion visées à l'article L. 132-6 du code du travail.
3. FONGECIF Alsace: fonds de gestion des congés individuels de formation de la région Alsace, 197, avenue d'Alsace, 68027 Colmar Cedex. Champ territorial: régional. Champ d'activité: interprofessionnel.
4. FONGECIF Aquitaine: fonds de gestion des congés individuels de formation de la région Aquitaine, rue Robert-Caumont, Les Bureaux du Lac, 33049 Bordeaux Cedex. Champ territorial: régional. Champ d'activité: interprofessionnel.
5. FONGECIF Basse-Normandie: fonds de gestion des congés individuels de formation de la région Basse-Normandie, CITIS, BP 250, 14209 Hérouville-Saint-Clair Cedex. Champ territorial: régional. Champ d'activité: interprofessionnel.
6. FONGECIF Bourgogne: fonds de gestion des congés individuels de formation de la région Bourgogne, 29, rue de Talant, BP 21612, 21016 Dijon Cedex. Champ territorial: régional. Champ d'activité: interprofessionnel.
7. FONGECIF Bretagne: fonds de gestion des congés individuels de formation de la région Bretagne, 1A, allée Ermengarde-d'Anjou, CS 14440, 35044 Rennes Cedex. Champ territorial: régional. Champ d'activité: interprofessionnel.
8. FONGECIF Champagne-Ardenne: fonds de gestion des congés individuels de formation de la région Champagne-Ardenne, 1, route de Louvois, CS 20527, Saint-Martin-sur-le-Pré, 51009 Châlons-en-Champagne Cedex. Champ territorial: régional. Champ d'activité: interprofessionnel.
9. FONGECIF Haute-Normandie: fonds de gestion des congés individuels de formation de la région Haute-Normandie, 95, allée Alfred-Nobel, 76230 Bois-Guillaume. Champ territorial: régional. Champ d'activité: interprofessionnel.
10. FONGECIF Ile-de-France: fonds de gestion des congés individuels de formation de la région Ile-de-France, 2 ter, boulevard Saint-Martin, 75498 Paris Cedex 10. Champ territorial: régional. Champ d'activité: interprofessionnel.
11. FONGECIF Languedoc-Roussillon: fonds de gestion des congés individuels de formation de la région Languedoc-Roussillon, 10, rue Robert-Schuman, 34433 Saint-Jean-de-Vedas. Champ territorial: régional. Champ d'activité: interprofessionnel.
12. FONGECIF Limousin: fonds de gestion des congés individuels de formation de la région Limousin, 3 bis, avenue Garibaldi, 87000 Limoges. Champ territorial: régional. Champ d'activité: interprofessionnel.
13. FONGECIF Lorraine: fonds de gestion des congés individuels de formation de la région Lorraine, 6, rue Cyffé, Le Trident, BP 20116, 54003 Nancy Cedex. Champ territorial : régional. Champ d'activité : interprofessionnel.
14. FONGECIF Nord - Pas-de-Calais: fonds de gestion des congés individuels de formation de la région Nord - Pas-de-Calais, 14, rue des Entrepreneurs, 59700 Marcq-en-Barœul. Champ territorial : régional. Champ d'activité : interprofessionnel.
15. FONGECIF Provence-Alpes-Côte d'Azur: fonds de gestion des congés individuels de formation de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, BP 97212, Les Docks, Atrium 10.8, 10, place de la Joliette, 13567 Marseille Cedex 02. Champ territorial: régional. Champ d'activité: interprofessionnel.
16. FONGECIF Pays de la Loire: fonds de gestion des congés individuels de formation de la région Pays de la Loire, 9, boulevard Alexandre-Millerand, BP 20135, 44201 Nantes Cedex 2. Champ territorial: régional. Champ d'activité: interprofessionnel.
17. FONGECIF Picardie: fonds de gestion des congés individuels de formation de la région Picardie, 49, avenue d'Italie, 80094 Amiens Cedex 3. Champ territorial: régional. Champ d'activité: interprofessionnel.
18. FONGECIF Poitou-Charentes: fonds de gestion des congés individuels de formation de la région Poitou-Charentes, 6, impasse du Cornuchet, BP 28734, 79027 Niort Cedex 9. Champ territorial: régional. Champ d'activité: interprofessionnel.
19. FONGECIF Rhône-Alpes: fonds de gestion des congés individuels de formation de la région Rhône-Alpes, Le Prenium, 131, boulevard de Stalingrad, 69624 Villeurbanne Cedex. Champ territorial: régional. Champ d'activité: interprofessionnel.
20. OPCALIM: organisme interbranches des secteurs des industries alimentaires, de la coopération agricole et des services associés, 25, rue de Ponthieu, 75008 Paris. Champ territorial: national. Champ d'activité: coopération agricole et services associés.
Tagasi kodulehekülg Légifrance Delegaat General tööhõive ja kutseõpe, Bertrand Martinot on allkirjastasid kaks seadluste kinnitamise koguvad asutused vahendite ühist kutseõpet.
OPCA, ühisorganite tunnustatud kollektsionäärid, seega muutunud OCP: Euroopa Kogujad Paritarian Chartered. Kui me näeme põhjalikku muutust?
Esimene tellimus on tehtud plaan ja professionaalsemaks, teine ​​all eraldi koolituspäevad. Velle...

Posté par pcassuto à 00:10 - - Permalien [#]


Bilan des auto-entrepreneurs au 31 août 2011

http://regionauvergne.biz/var/plain/storage/images/carif__1/756947-1-fre-FR/carif_medium.jpgL'Agence centrale des organismes de Sécurité sociale (ACOSS) a publié, le 21 septembre dernier, les dernières données relatives au régime de l'auto-entrepreneur. Elle dénombre 738351 comptes d'auto-entrepreneurs administrativement actifs à la fin août 2011, 3 ans après la création du régime. Parmi eux, seuls 277000 ont déclaré avoir généré un chiffre d'affaires (CA) positif au titre du 2e trimestre 2011, un chiffre probablement révisé « à la hausse » par l'URSSAF, compte tenu des retardataires. Le CA déclaré est de 1 milliard pour l'année 2009, 3,2 milliards en 2010 et environ 2 milliards au titre des 2 premiers trimestres 2011. Le CA annuel moyen par auto-entrepreneur était de 6294 en 2009 et 8310 en 2010.
Un ralentissement des immatriculations est observé au 2ème trimestre 2011. En Auvergne, la création d'auto-entreprises recule de -19,2% par rapport à 2010, contre -16,3% sur le territoire national. Si le statut est en perte de vitesse, il constitue tout de même un tremplin pour les jeunes, puisque les moins de 30 ans représentent encore 27% des auto-entreprises crées en Auvergne au 1er semestre 2011. Plus d'infos: consultez le communiqué de l'ACOSS « La mise en place de l'auto-entrepreneur: Bilan au 31 août 2011 », septembre 2011.
http://regionauvergne.biz/var/plain/storage/images/carif__1/756947-1-fre-FR/carif_medium.jpg The Central Agency of Social Security (ACOSS) published on September 21, the latest data concerning the system of self-contractor. It counts 738,351 accounts for self-entrepreneurs active administratively in late August 2011, three years after the creation of the plan. Of these, only 277,000 said they generated a turnover of (CA) under the positive second quarter of 2011, a figure probably revised "upward" by the URSSAF, given the laggards. The CA said is 1 billion for 2009, 3.2 billion in 2010 and about 2 billion in the first 2 quarters of 2011. More...

Posté par pcassuto à 00:00 - - Permalien [#]

13 octobre 2011

Les tableaux de bord des territoires PACA

http://www.insee.fr/fr/css/images/logo_insee_pageint.gifLes tableaux de bord des territoires: une démarche au service d'une meilleure connaissance des territoires
Dans le cadre de l'action menée pour soutenir et accompagner les politiques territoriales et le Schéma régional d'aménagement et de développement durable des territoires (SRADDT), la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur a choisi de s'engager dans la mise en oeuvre d'une démarche mutipartenariale et partagée avec les producteurs d'informations et les acteurs des territoires. L'objectif poursuivi par les tableaux de bord de territoires est de faciliter la concertation entre acteurs des territoires autour de données objectives et de participer efficacement à l'identification des enjeux territoriaux.
Différentes échelles territoriales sont disponibles, afin d'apporter des réponses à la diversité des usages et des demandes d'informations et aux nécessaires besoins de resituer un territoire dans un environnement plus vaste. Aux données relatives à la population viennent s'adjoindre des données sur le logement, l'emploi, le chômage, les déplacements domicile-travail, les revenus, les diplômes, les entreprises, les activités agricoles, le tourisme et la fiscalité directe locale. Pour chaque territoire, différents supports de communication sont utilisés: tableaux statistiques, graphiques, cartographies. Ils sont rassemblés au sein d'un même document téléchargeable au format pdf: la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, les 6 départements de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, 16 territoires d'agglomérations, 14 territoires de pays, 5 parcs naturels régionaux (PNR), 28 territoires de schéma de cohérence territoriale (Scot).
On y trouve en particulier le document Diplômes et formation en PACA.

Les tableaux de bord des territoires sont mis à jour une fois par an, de manière à y intégrer les évolutions territoriales et statistiques les plus récentes. En août 2011, le dispositif des tableaux de bord des territoires de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur recouvre les territoires cités ci-dessus et sont actualisés notamment avec les résultats du recensement de 2008.
Provence-Alpes-Côte d'Azur
 
Présentation de la région
Des chiffres clés, des études et analyses, des données détaillées, des fichiers détail et la possibilité de changer de région, de thèmes ou de types de produits selon vos besoins.
La conjoncture régionale
Autour des thèmes (marché du travail, emploi, entreprises, tourisme...), accéder aux indicateurs et autres analyses ou notes de conjonctures régionales.
Les publications
Découvrir notre ligne éditoriale et accéder à toutes les publications en ligne. Des liens vous seront proposés vers l'ensemble des publications de l'Insee.
Acteurs publics: études et partenariats
Coup de projecteur sur les productions réalisées en partenariat et nos produits spécifiques.
À votre service
Pour obtenir un indice, un avis de situation Sirène, pour vous abonner aux avis de parutions ou à la lettre électronique, ou tout simplement nous contacter.
Les actualités
Pour connaître les dernières données chiffrées, indicateurs, événements, communiqués de presse, une rubrique à visiter fréquemment.
Région Paca : territoires
Portrait de territoire (format pdf, 1 383 ko)
Région Paca : partie 1
Portrait de territoire (format pdf, 6 780 ko)
Évolution et structure de la population
Famille et situation matrimoniale
Région Paca : partie 2 Portrait de territoire (format pdf, 5 271 ko)

Emploi et population active
Forme et conditions d'emploi
Migrations domicile-travail
Chômage
Salaires et revenus d'activité
Revenus et niveau de vie
Région Paca : partie 3
Portrait de territoire (format pdf, 4 241 ko)
Logement
Diplômes et formation
Région Paca : partie 4
Portrait de territoire (format pdf, 2 477 ko)
Démographie des entreprises
Caractéristiques des entreprises et des établissements
Exploitations agricoles
Tourisme
Voir aussi: Quiz Paca 2011 Connaissez-vous la région Paca? Données par quartiers de Marseille (RP 1982 à 2007), Evolution de la densité de population de 1876 à 2006 en Paca (Vidéo), Lettre électronique de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.
http://www.insee.fr/fr/css/images/logo_insee_pageint.gif Cruscotti territori: un approccio al servizio di una migliore comprensione dei territori
Come parte degli sforzi per sostenere e assistere le autorità politiche e il modello regionale di sviluppo e lo sviluppo sostenibile dei territori (SRADDT), Provenza-Alpi-Costa Azzurra ha scelto di impegnarsi in implementazione di un processo mutipartenariale e informazioni condivise con i produttori e gli attori dei territori. Lo scopo del cruscotti di terra è quello di facilitare il dialogo tra gli attori intorno obiettivo territoriale ed effettiva partecipazione nella individuazione delle problematiche territoriali. Più...

Posté par pcassuto à 23:21 - - Permalien [#]

Création d’un label « Français langue d'intégration » pour les organismes de formation

http://www.carif-oref-gpe.com/templates/template/images/logo_carif_03.pngIl est crée par décret n° 2011-1266 du 11 octobre 2011 publié au Journal officiel du 12 octobre 2011 un label qualité intitulé « Français langue d'intégration » afin de reconnaître et de promouvoir les organismes de formation dont l'offre vise, pour des publics adultes immigrés dont le français n'est pas la langue maternelle, l'apprentissage de la langue française ainsi que des usages, des principes et des valeurs nécessaires à l'intégration dans la société française. L'enseignement de la langue privilégie la forme orale et la lecture. Le label qualité « Français langue d'intégration » est attribué par le ministre chargé de l'intégration sur proposition de la commission de labellisation. Les organismes de formation peuvent demander et recevoir ce label pour leurs centres de formation implantés sur le territoire national.
Modalité d’attribution du label
Le label est attribué sur la base d'un référentiel qui repose sur cinq critères:
― l'organisation et la gestion de l'organisme de formation;
― les modalités d'accueil des publics;
― les objectifs et les contenus des formations;
― les compétences des formateurs;
― la capacité à évaluer les niveaux acquis à l'issue des formations.
Organisation de la commission de labellisation
Afin d'établir sa proposition au ministre chargé de l'intégration, la commission de labellisation examine la demande de label sur la base d'un rapport rédigé par un organisme d'évaluation de la conformité mandaté par l'organisme de formation demandeur.
La commission de labellisation comprend:
― le directeur de l'accueil, de l'intégration et de la citoyenneté au secrétariat général à l'immigration et à l'intégration du ministère de l'intérieur, de l'outre-mer, des collectivités territoriales et de l'immigration, qui la préside, ou son représentant;
― le délégué général à la langue française et aux langues de France ou son représentant;
― le président du Haut Conseil à l'intégration ou son représentant;
― le directeur général de l'enseignement scolaire ou son représentant;
― le directeur de l'immigration au secrétariat général à l'immigration et à l'intégration du ministère de l'intérieur, de l'outre-mer, des collectivités territoriales et de l'immigration ou son représentant;
― le directeur de la modernisation et de l'administration territoriale au ministère de l'intérieur, de l'outre-mer, des collectivités territoriales et de l'immigration ou son représentant;
― le sous-directeur de l'accès à la nationalité française au ministère de l'intérieur, de l'outre-mer, des collectivités territoriales et de l'immigration ou son représentant;
― trois personnalités qualifiées désignées, en raison de leur expérience dans le domaine de l'expertise linguistique, de la formation linguistique aux adultes et du contrôle qualité, par arrêté du ministre chargé de l'intégration pour une durée de trois ans renouvelable.
Les membres de la commission exercent leurs fonctions à titre gratuit. Leurs frais de déplacement et de séjour peuvent être pris en charge dans les conditions fixées par la réglementation applicable aux fonctionnaires de l'Etat.
La commission définit son règlement intérieur, qui précise ses règles de fonctionnement et la procédure qui préside à l'élaboration de ses propositions. Elle peut recourir à l'audition d'experts. En cas d'égalité des votes, le président dispose d'une voix prépondérante. Son secrétariat est assuré par la direction de l'accueil, de l'intégration et de la citoyenneté.
Durée d’attribution

Le label « Français langue d'intégration » est accordé pour une durée de trois ans. Il peut être renouvelé dans les conditions prévues à l'article 1er du présent décret. Il peut être retiré si les conditions au vu desquelles il a été délivré ne sont plus remplies. La liste des organismes titulaires du label est publiée chaque année au Bulletin officiel du ministère chargé de l'intégration. Source: Décret n° 2011-1266 du 11 octobre 2011.
http://www.carif-oref-gpe.com/templates/template/images/logo_carif_03.png It is created by Decree No. 2011-1266 of 11 October 2011 published in the Official Journal of 12 October 2011 as a label entitled "French language integration" to recognize and promote training organizations whose offer is for of public adult immigrants for whom French is not their first language, learning the French language and customs, principles and values ​​needed to integrate into French society. The language teaching emphasizes oral and reading. The quality label "French language integration" is assigned by the minister for integration on a proposal from the commission of labeling. Training organizations can request and receive this label for their training centers established in the country. More...

Posté par pcassuto à 00:07 - - Permalien [#]

Manuel d'accompagnement à l'utilisateur de la démarche DAQOR

http://www.prao.org/medias/photo/daqor-manuel_1316679580530.jpgLe projet DAQOR (2009-2011) est un projet Leonardo Da Vinci « Partenariat » conçu pour développer la démarche qualité en orientation initiée dans le cadre du projet AQOR (2007-2009). Afin de poursuivre le développement de l’orientation tout au long de la vie, initié dans des projets précédents, six partenaires européens s’organisent pour faire connaître une démarche de progrès et son utilisation. Télécharger Manuel d'accompagnement à l'utilisateur de la démarche DAQOR 2011.
Le projet européen "partenariat" DAQOR vise le Développement de l'Amélioration de la Qualité en ORientation. Six structures, trois ayant déjà participé au projet AQOR (Service Enseignement Catalogne, Université Bretagne Sud, le PRAO) et trois nouvelles (Orientation à 12 Bruxelles, Université Ploiesti, Comité d'orientation scolaire et professionnel Vérone) ont décidé de travailler ensemble à la mise en place d'une démarche de qualité en orientation s'appuyant sur les résultats du projet AQOR.
Objectif général

Permettre à de nouveaux professionnels de l'orientation de s'approprier la démarche et les résultats du projet AQOR.
Objectifs spécifiques

- Permettre aux acteurs impliqués dans le projet AQOR de transmettre aux autres partenaires leurs connaissances sur la qualité de l'orientation
- Étendre et enrichir le partenariat autour des problématiques de qualité en orientation afin de la développer plus largement
- Concrétiser le travail de mise en place d'un système de reconnaissance de la qualité en orientation dans de nouvelles régions
Partenariat

Le projet DAQOR s'organise autour de 3 différents types de partenariat:
- Un partenariat d'expertise composé des référents et professionnels ayant participé au projet AQOR ou DROA. Ce partenariat aura pour objectif de mieux connaitre la situation de l'orientation dans les nouvelles régions, de sensibiliser les acteurs à la qualité de l'orientation et de les accompagner à la mise en place du système d'auto évaluation.
- Un partenariat de développement composé de professionnels de l'orientation ayant déjà reçu une première information sur les résultats des projets AQOR ou DROA. Ce projet leur permettra d'approfondir leur connaissance des pratiques des autres régions et réfléchir sur une mise en oeuvre de la démarche qualité en orientation.
- Un partenariat de découverte où l'on retrouve tout acteur non impliqué dans les projets précédents mais intéressé par le sujet de la qualité en orientation. Le but de ce partenariat est d'amener les acteurs à découvrir et à participer à la réflexion sur le développement de la qualité en orientation.
Résultats attendus

L'aboutissement de ce partenariat sera la création d'un "guide conseil sur l'appropriation d'une démarche qualité et sur les différentes possibilités de systèmes de reconnaissance de la qualité" ainsi que des séminaires dans chaque région. Télécharger Manuel d'accompagnement à l'utilisateur de la démarche DAQOR 2011.
http://www.prao.org/medias/photo/daqor-manuel_1316679580530.jpg Projekt DAQOR (2009-2011) jest Leonardo Da Vinci "Partnerstwo" mające na celu rozwój orientacji jakości procesu zapoczątkowanego w projekcie AQOR (2007-2009). Aby kontynuować rozwój poradnictwa przez całe życie, rozpoczęte w poprzednich projektach, sześciu partnerów europejskich są organizowane w celu nagłośnienia proces doskonalenia i jego wykorzystania. Pobierz Podręcznik towarzyszący użytkownikowi podejście DAQOR 2011.
W ramach europejskiego projektu "partnerstwo" jest DAQOR Rozwoju Poradnictwa poprawy jakości.
Sześć struktur, trzy już udział w projekcie AQOR (Education Service Katalonii, Bretanii Południowej Uniwersytetu COPE) oraz trzy nowe (orientacja do 12 Brukseli, Ploiesti University, Komitet edukacyjnych i zawodowych Verona) zgodziła się na współpracę z ustanowienie wytycznych jakości w oparciu o wyniki AQOR projektu
. Więcej...

Posté par pcassuto à 00:00 - - Permalien [#]


12 octobre 2011

La réforme de 2009 a accru le rôle du pilotage national sur les acteurs de la formation continue

http://www.centre-inffo.fr/blog/reforme/squelettes/imgsquelette/titre.gifPar Benjamin d’Alguerre. Article paru dans Le Quotidien de la Formation du 10 octobre 2011. Le marché de la formation professionnelle n’a pas manqué d’être impacté par la réforme de 2009, notamment par l’accroissement de l’autorité des instances nationales sur l’ensemble des acteurs de la formation continue, et plus particulièrement décideurs et financeurs. Une situation que Jean-Philippe Cépède, directeur du Pôle juridique-Observatoire de Centre Inffo a eu l’occasion d’exposer le vendredi 7 octobre 2011, devant une assemblée composée de responsables et de représentants des organismes de formation à l’occasion de la matinée Opcalia et l’offre de formation en 2012: nouvelle règles, nouveaux partenariats, organisée par l’Opca interbranches et la Fédération de la formation professionnelle (FFP).
« Depuis, la réforme, on a constaté un accroissement du rôle du Conseil national de la formation professionnelle tout au long de la vie (CNFPTLV), la création du Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP), le renforcement de la Commission nationale de la certification professionnelle (CNCP) ou du Délégué à l’information et à l’orientation (DIO), autant d’instruments d’envergure nationale chargés de déterminer les orientations de la formation continue »
a rappelé Jean-Philippe Cépède. Si ces organes de pilotage à grande échelle répondent à l’obligation légale de formation professionnelle pour tous, tout au long de la vie et permettent ainsi une meilleure coordination des initiatives jusqu’alors prises par les acteurs en fonction de leur champ de compétence, le recours à l’arbitrage de l’Etat semble être au cœur du dispositif. « On retrouve la contractualisation avec l’Etat à tous les étages ! » a expliqué le directeur juridique de Centre Inffo. « Le FPSPP ne peut intervenir qu’après conclusion d’un accord avec l’Etat, les Régions sont soumises à des contrats de plans régionaux de développement des formations (CPRDF) et les Opca doivent parapher des contrats d’objectifs et de moyens (Com) avec les représentants de l’administration. D’ailleurs, la mise en œuvre de ces Com, a beaucoup préoccupé les parlementaires au début de leurs travaux sur la réforme des Opca ».
Des instances nationales aux commandes, soit, mais ce pilotage national permet-il réellement de constater une réelle amélioration des initiatives prises par les acteurs du marché de la formation ? « Il est encore trop tôt pour en évaluer les résultats » a conclu Jean-Philippe Cépède.
http://www.centre-inffo.fr/blog/reforme/squelettes/imgsquelette/titre.gif Przez Alguerre Benjamin. Artykuł w The Daily Szkolenia z 10 października 2011. Rynek szkoleń zawodowych nie ucierpieć w 2009 reformy, w tym zwiększenie autorytetu sądów krajowych we wszystkich osoby zaangażowane w szkolenie, zwłaszcza decydentów i sponsorów. Więcej...

Posté par pcassuto à 23:43 - - Permalien [#]

Les erreurs à éviter dans la lettre de motivation

Aller a la home de France 5La lettre de motivation est un élément clé de votre candidature. Cet exercice demande donc réflexion et vigilance. Voici quelques erreurs à éviter pour décrocher un sésame pour l'entretien d'embauche.
Un copier-coller du CV ou de l'annonce

La lettre de motivation doit être complémentaire du CV. Il est donc déconseillé de vous contentez de répéter les éléments contenus dans votre CV ou de simplement recopier le libellé de l'annonce. Vous devez, en revanche, apporter dans votre courrier des arguments justifiant que vous êtes le candidat idéal. Expliquer les raisons pour lesquelles vous êtes intéressé par le poste.
Une lettre sans structure

Afin de retenir l'attention du recruteur, soignez votre style. Privilégiez les phrases courtes, évitez les verbes au conditionnel et préférez le présent. Les négations et les formules "bateaux" "votre groupe est reconnu au niveau international", "votre entreprise est l'une des meilleures sur le marché", "j'ai toujours rêvé de travailler pour votre société" sont à bannir. La lettre de motivation doit tenir sur une seule page. Aérez les paragraphes, laissez des marges et des espaces.
Une lettre sans personnalité

Votre lettre de motivation doit être personnalisée, argumentée. Ce qui suppose un travail de réflexion avant la rédaction. Posez-vous les bonnes questions !  Si les modèles de lettre disponibles sur Internet peuvent être une source d'inspiration, évitez toutefois de tomber dans la facilité du copier-coller. Expliquer votre conception du poste proposé, ce qui vous plaît dans les missions proposées. Mettez en avant vos compétences les plus intéressantes pour le poste auquel vous postulez. Donnez des exemples précis et des chiffres pour illustrer l'intérêt de votre profil pour l'entreprise.
Perdre de vue l'objectif de la lettre

Le principal objectif de la lettre de motivation est de donner envie au recruteur de vous rencontrer lors d'un entretien. Pour ce faire, il doit ressentir que votre candidature s'inscrit dans un projet professionnel et n'est pas une simple bouteille à la mer.
Ne pas être égocentrique

Motivation ne signifie pas arrogance. S'il est de bonne augure de se mettre en avant dans la lettre de motivation, il est aussi très important de vous renseignez sur l'entreprise et d'en parler dans votre courrier.
Mentir sur votre expérience

A l'instar du CV, la lettre de motivation ne doit pas contenir des mensonges sur vos compétences et savoir-faire! Les mensonges seront de toute façon découverts par la suite, ils sont donc à proscrire! Si vous ne disposez pas d'une expérience ou d'une qualité attendue pour le poste à pourvoir il est préférable de ne pas le mentionner dans votre lettre de motivation que de mentir.
Gare aux fautes d'orthographe

Erreurs de frappe, fautes d'orthographe, fautes syntaxiques. Pour vous assurer que votre lettre de motivation est irréprochable, ne lésinez pas sur les relectures.  Attention également à l'orthographe du patronyme du recruteur.
Oublier vos coordonnées ou votre signature

Indiquez en tête de votre courrier, vos coordonnées (adresse postale, une adresse e-mail et numéro de téléphone). N'oubliez pas de signer votre courrier.
Mine koju Prantsusmaa 5 Kaaskirja on oluline osa oma taotlus. See harjutus seetõttu nõuab analüüsi ja valvsust. Siin on mõned vigu vältida, et saada passi intervjuus.
Kopeeri ja kleebi jätkamiseks või teade

Kaaskiri peaks täiendama jätkuda.
Seega, sa lihtsalt ei korrata punkte oma CV või lihtsalt kopeerida sõnastus kuulutuse. Sa pead siiski tuua oma posti argumendid tõestaksid, et oled ideaalne kandidaat. Selgitage, miks olete huvitatud positsiooni. Velle...

Posté par pcassuto à 23:11 - - Permalien [#]

Islamic States: Ministers back university actions

By Ameen Amjad Khan. Ministers of higher education and research frohttp://www.universityworldnews.com/layout/UW/images/logoUWorld.gifm 57 countries of the Organisation of Islamic Cooperation agreed to a "fresh look" at university systems in their countries, at an IOC meeting in the Saudi Arabian capital Riyadh on Wednesday. There was a need to reexamine higher education quality and relevance "in view of the demands of the market forces of knowledge economies," the ministers said, and to implement key performance indicators.
The meeting decided to encourage universities in the OIC region to improve standards and increase their potential to become world-class institutions.
The extraordinary ministerial meeting also agreed to encourage excellence by establishing academic links with universities and research institutions in the advanced world, to benefit from the West's experiences in quality and technological innovation.
Declaring international cooperation a key performance indicator, the meeting adopted various resolutions aimed at modernising Muslim world universities by attracting international faculty and students, rewarding academics for having foreign degrees, and growing international cooperation through activities such as twinning, visiting scholars, service contracts, collaborative research, split degree programmes and international conferences.
The meeting noted with concern some of the flaws in world university ranking systems and agreed that "results and acceptance of those rankings have not always been consistent or agreeable". The ministers urged IOC countries to review rankings critically, to bring logic and sense to the issue which, the meeting observed, "is witnessing growing criticism from many educationists and decision-makers around the world".
Last week's OIC meeting was a continuation of a high-profile session of ministers of higher education and research held in Kuala Lumpur a year ago, which decided to prepare a document, "Key Performance Indicators for Universities in the Islamic World" in order to "reorient universities' procedures and mechanisms to best suit international standards".
The meeting heard that it was not only research output that should make a university qualify for ranking. Key performance indicators should also include good governance, academic freedom, adequate facilities, continued funding, quality of faculty, international collaborations, multidisciplinary programmes and socio-economic impact.
The document, adopted unanimously at last week's meeting, proposes learning from success stories in higher education performance and finding ways to introduce the key performance indicators in university systems in the 57 members states of the Jeddah-based OIC, the second biggest forum after the United Nations.
It provides guidelines and advice on developing higher education practices in the OIC states, and recommends establishing support units on campuses for patent registration and encouraging the transformation of patents into marketable products to support the transition to knowledge-based economies.
The document will be sent through proper channels to universities "for their self-assessment and adoption of measures recommended in it," former vice-chancellor of Islamabad's Quaid-e-Azam University, Qasim Jan, told University World News. He is an OIC expert involved in drafting the document,
"The guidelines adopted during this meeting shall help enhance our universities' reputations and international presence and [their] acceptability in this globalised era," said Jan, who is also advisor to the OIC Standing Committee on Scientific and Technological Cooperation headquartered in Pakistan.
The new approach to ranking universities in the Islamic world took inspiration from two keynote speakers at the UNESCO forum on "Rankings and Accountability in Higher Education", held in Paris in May.
The key document adopted at that meeting quoted Barbara Ischinger, director for education at the OECD, as saying that "the rankings that we currently have available -for all the care that goes into compiling them - fall short of capturing the range and depth of what universities and other higher education institutions do".
It also refers to Ellen Hazelkorn, head of the Higher Education Policy Research Unit in Dublin, saying "governments should stop obsessing about global rankings and the top 1% - they risk transforming their higher education system and institutions, and subverting other policy objectives, to conform to indicators designed by others for other purposes".
The quality assessment criteria as laid down in the key performance indicators document, assigns 45% weight to research, 35% to teaching standards, 10% to international outlook, 3% to facilities and resources and 7% to socio-economic impact. The weighting for teaching universities is different: 50% for teaching, 15% for international outlook, 5% for facilities, 15% for socio-economic impact and 15 % for research.
An OIC expert at the meeting, Hassanuddeen Abdul Aziz from International Islamic University of Malaysia, told University World News: "Through this all-inclusive guide for university performance enhancement we hope to increase the production of skilled manpower and bring about excellence in research through international collaboration."
Hassan added: "We aim to bridge the gap between OIC member states' universities and their international counterparts anywhere in the world, and seek to empower our universities to have better impact on their societies to turn them into knowledge-based economies."
Suggesting performance targets, the ministers agreed that Islamic nations should accelerate the process to increase their share of world scientific production to 14% and increase research and development spending to at least 1.4% of their gross domestic products by 2020, a decision taken by heads of state of Islamic countries at a summit in Malaysia in 2003.
The meeting, hosted by the Kingdom of Saudi Arabia, was organised by the Islamic Educational, Scientific and Cultural Organisation (ISESCO), headquartered in the Moroccan capital Rabat.

Posté par pcassuto à 22:20 - - Permalien [#]

Rapport de Jean-Michel Jolion sur la Mastérisation de la formation des enseignants

http://media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/image/Numerique-internet-informatique/81/9/illustration-du-numerique_177819.43.jpgRapport de Jean-Michel Jolion sur la Mastérisation de la formation des enseignants à la demande de Madame Valérie PECRESSE, Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, Remis à Monsieur Laurent WAUQUIEZ, Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche.
4 Un nouveau modèle

Bien que sortant du cadre strict de la mission con fiée par Madame le Ministre, il n'est pas possible de se contenter de faire le constat que de simples adaptations ne permettront pas de donner à ce système de formation toutes les chances de valider les vrais objectifs de cette réforme.
C'est pourquoi, nous souhaitons en quelques lignes dresser le contour d'un modèle "alternatif" sous la forme de quelques principes (il n'y a normalement pas grand chose de nouveau dans ce qui suit car ces thèmes ont été maintes et maintes fois dans l'actualité):
1. Enseigner est un métier

Enseigner n'est pas un art, mais un métier qui s'apprend et dont la pratique doit aussi être accompagnée. Qui peut encore douter que les élèves d'aujourd'hui, héritiers de cette société de l'immédiateté qui nous pousse à jouir de l'instant, tel un simple client, plutôt que de chercher à comprendre, qui, comme le souligne Philippe Mérieux, amène les enfants à vouloir tout savoir mais sans apprendre, à la fois centres du monde et plus isolés que jamais, demandent une pédagogie renouvelée qui ne saurait se résumer au seul charisme de l'individu?
2. Enseigner est-il un métier ou des métiers ?

Très clairement, notre choix va pour la pluralité des métiers, sans qu'il y ait de filières nobles et de filières par défaut entre ces di fférents métiers. Cela induit la pluralité des cahiers des charges en matière d'objectifs de formation et de statut et compétences de l'opérateur habilité à mettre en oeuvre une formation. En ce sens, on peut reprendre ici la réflexion évoquée plus avant sur l'agrégation (cf section 3.2.5). Il est alors de la compétence de l'employeur en partenariat avec le milieu universitaire, par le biais de la formation continuée et de la VAE, de permettre les évolutions de carrière entre les différents métiers. La VAE doit aussi être développée pour permettre une diversi fication du vivier des futurs enseignants et pour permettre de répondre aux attentes des filières de l'enseignement technique et professionnel.
3. Trancher sur le rôle du concours

Le concours ne peut être qu'initial ou fi nal. Dans le premier cas, le concours ouvre sur une formation professionnelle et l'exercice d'un métier. Dans l'alternative, il intervient à l'issue d'une vraie formation professionnelle dont le concours tient compte. Un concours en fi n de master devra donc tenir compte des stages en situation, stages de fait rendus obligatoires. Dans cette solution, une meilleure articulation entre l'admissibilité et l'admission doit permettre de ne pas accumuler les deux phases du concours sur les deux derniers semestres du cursus. Notre préférence va donc à une admissibilité en fi n de M1...
4. Une vraie formation professionnelle...
5. Tenir compte du master dans le recrutement...
6. Repenser le rôle de la recherche...
7. Un nouveau statut pour les IUFM

Comme nous l'avons précisé dans ce rapport, cette réforme a repositionné le rôle des IUFM comme opérateur principal des formations conduisant au métier de la formation du premier degré et comme opérateur d'appui pour le volet professionnalisant des autres formations. Cet état de fait se traduit par un nouveau positionnement des IUFM qui peut induire un nouveau statut. Il est bien sûr impossible de penser que la solution optimale viendra sans une large concertation de l'ensemble des acteurs mais il est indispensable que cette question soit de nouveau abordée dans un cadre général de la constitution de pôle de formation dont l'IUFM sera partie intégrante.
8. Supprimer la contrainte sur les certifications...
9. Diversi fier les voies d'accès au métier d'enseignant pour les filières PLP et PET

La spéci ficité de ces fi lières implique que l'on fasse plus appel à des dispositifs de la formation continue et de la VAE pour diversi er le vivier des recrutements.
10. Favoriser l'ouverture vers d'autres métiers...
Télécharger le Rapport Jolion sur la Mastérisation de la formation des enseignants.
Sprawozdanie: Jean-Michel Mastering Jolion szkolenia nauczycieli na wniosek pani Valérie Pécresse, minister szkolnictwa wyższego i badań naukowych, przedstawił Pan Laurent Wauquiez, minister szkolnictwa wyższego i badań naukowych.
4 A nowy model

Chociaż poza ścisłe ramy con misji zgłoszonego przez Pani Minister, nie jest możliwe po prostu się obserwacja, że ​​proste zmiany nie da ten system szkolenia mogą potwierdzić prawdziwe celów reformy.

Dlatego chcemy wyciągnąć pewne linie w zarys modelu "alternatywa" w postaci kilku zasad (nie Nally niewiele nowego w tym, co wynika, jak te tematy zostały w kółko Kiedy w wiadomościach)
. Więcej...

Posté par pcassuto à 10:57 - - Permalien [#]

23 partenariats avec des grandes écoles et universités pour PSA Peugeot Citroën

http://www.focusrh.com/squelettes/images/logo_RH.jpgD’ici 2012, l’Université PSA Peugeot Citroën signera 23 partenariats avec des grandes écoles et universités. Deux-tiers d’entre eux seront scientifiques et un tiers concernera les disciplines du commerce, du marketing et du management. Tous porteront sur les enjeux de l’automobile de demain.
Pour rester à l’avant-garde des produits et des services automobiles, PSA Peugeot Citroën renforce ses relations avec les grandes écoles et les universités les plus prestigieuses en Europe, en Asie, en Amérique Latine et en Amérique du Nord. Cette politique volontariste et dynamique vise à améliorer l’attractivité du groupe auprès des meilleurs talents et à garantir l’excellence des compétences au sein du groupe.
Créée en 2010, l’Université PSA Peugeot Citroën, acteur majeur de la transformation du groupe est garante des compétences managériales et techniques sur le plan mondial. A ce titre en 2011, plusieurs chaires ont été lancées afin de développer les enseignements et la recherche dans des domaines majeures pour l’avenir de l’automobile: la chaire « André Citroën, Modélisation Mécanique et Multiphysique », avec l’Ecole Polytechnique, la chaire « PSA Peugeot Citroën, Robotique et Réalité Virtuelle », avec l’Ecole des Mines ParisTech.
Menées en étroite collaboration avec les directions recherche et développement, ces créations de chaires vont prochainement s’étendre en Amérique latine, Russie et Chine où une lettre d’intention portant sur un partenariat dans le domaine des interfaces hommes-machine a été signée avec l’université de Tongji (Shanghai).
L’Université du groupe a également mis en place plusieurs partenariats dans le monde afin de favoriser l’internationalisation et pour permettre aux ingénieurs-chercheurs de PSA Peugeot Citroën de compléter leur formation: au Brésil, avec l’École Polytechnique de Sao Paulo, en France avec l’université Pierre et Marie Curie sur une convention « Doctorat exécutif ».
Un réseau de partenaires académiques fort

Le renforcement des liens avec les meilleures institutions académiques s’inscrit dans le cadre de la détermination du groupe à relever la multitude de challenges technologiques, environnementaux et sociétaux qui s’offrent à l’industrie automobile. Face à ces défis, et conjointement à l’action de l’université PSA Peugeot Citroën, la direction scientifique du groupe a annoncé en 2010 la création:
- d’un réseau d’OpenLabs, structures de recherche et d’animation scientifique mixtes qui mettent en commun les équipes de recherche et les moyens expérimentaux du groupe avec ceux de laboratoires partenaires. Parmi les premiers contrats: l’Automotive Motion Lab avec l’Université de la Méditerranée et l’Institut de la Science et du Mouvement (ISM) de Marseille, et l’OpenLab Electronics and Systems for Automotive à Bordeaux avec le Laboratoire de l’Intégration du Matériau au Système (IMS).
- du StelLab – Science Technologies Exploratory Lean Laboratory – structure d’animation des partenariats scientifiques. Le StelLab a pour mission de coordonner les OpenLabs et de créer un réseau interdisciplinaires d’échanges et de dialogue entre experts de PSA Peugeot Citroën et scientifiques afin d’identifier et développer les nouvelles technologies et innovations du véhicule du futur.
http://www.focusrh.com/squelettes/images/logo_RH.jpg 2012 University PSA Peugeot Citroën allkirjastatud 23 partnerlussuhted koolides ja ülikoolides. Kaks kolmandikku neist on teadlased ja üks kolmandik katab erialade kaubanduse, turunduse ja haldamise. Kõik keskenduvad väljakutsetele autode homme. Esimeste hulgas lepingud: Automotive Motion Lab koos ülikooli Vahemere ja Institute for Science and Movement (ISM) Marseille ja OpenLab ja süsteemid Automotive Electronics Bordeaux koos labori Integratsiooni Material System (IMS). Ülikooli grupp on ka loodud mitmeid partnerlussuhteid maailma edendada rahvusvahelistumist ning võimaldada teadus insenerid PSA Peugeot Citroën, et jätkata oma haridusteed Brasiilia, Ecole Polytechnique de Sao Paulo, Prantsusmaa ülikooli Pierre ja Marie Curie kohta konventsioon "Ph.D. Executive." Velle ...

Posté par pcassuto à 00:43 - - Permalien [#]