19 avril 2013

TOEFL or not TOEFL? For Abe, the answer is clear

http://www.straitstimes.com/STI/STIMEDIA/sp/2010/images/st.gifBy Kwan Weng Kin. TOKYO - An acceptable score in the Test of English as a Foreign Language (TOEFL), which measures proficiency in the language, is required for entry into many universities in the English-speaking world. But Japanese Prime Minister Shinzo Abe has hit upon the idea of using TOEFL to raise the standard of English of his fellow countrymen.
Starting in 2015, he wants young Japanese who aspire to become part of the country’s elite national bureaucracy to obtain a good pass in the TOEFL, in the conviction that Japan needs more civil servants who can communicate in English. Currently, applicants are only tested in English reading comprehension. The TOEFL exam tests listening comprehension as well.
In what could possibly be a far-reaching move, Mr Abe also wants all Japanese students to sit for the TOEFL exam before they apply for a Japanese university and also before they are allowed to graduate. The idea of requiring students to submit TOEFL scores in order to enter university in Japan has been touted by experts before. But requiring students to also submit TOEFL scores in order to graduate is quite a novelty. Naturally, students will have to do reasonably well in the test. Read more...

Posté par pcassuto à 23:23 - - Permalien [#]


Universities Report 2013 Acceptance Rates

http://graphics8.nytimes.com/images/blogs_v3/india/india_post.pngBy Tanya Abrams. As students and parents make their college decisions, The Choice presents its 2013 listing of college admission statistics at a range of institutions. I hope that this data — while far from comprehensive — adds some perspective to the college admission process, especially for seniors who were disappointed by the results, and juniors who are anxious about their own outcomes next year. Applicant pools are growing larger; the University of Southern California received more than 47,000 applications this year. That’s 10,000 more students than just two years ago, when this year’s applicants were sophomores. Read more...

Posté par pcassuto à 23:18 - - Permalien [#]

CEGEPs give bill a failing grade - Committee warned language criteria may be discriminatory

http://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak-snc7/372921_273805206181_686462918_q.jpgBy Philip Authier. The Charter of the French Language appears "amply sufficient" to protect French and it is unnecessary to alter the preamble to Quebec's charter of rights, the Bill 14 committee has been told.
And the province's CEGEP federation has come down squarely against making native tongue the determining factor to enter an English college. Saying the proposed CEGEP admission criteria in Bill 14 is "potentially discriminatory" and would create unsolvable admission headaches, the sole criteria should be a student's academic record - as it is now, the Fédération des CEGEPs said. Read more...

Posté par pcassuto à 23:14 - - Permalien [#]

Concertation nationale pour une action optimisée des fonds européens

http://www.partenariat20142020.fr/logoDatar.jpgUne concertation nationale pour une action optimisée des fonds européens
Depuis le 1er avril 2013 et jusqu'à la fin du mois de mai, les associations, collectivités, acteurs économiques et citoyens européens, ont la possibilité de poster leurs contributions sur ce site et de consulter les contributions déjà postées. Fin de la concertation Grand public 31 mai 2013.
Les fonds européens sont les instruments privilégiés de mise en oeuvre des politiques européennes de cohésion économique, sociale et territoriale, de développement rural et de la pêche, avec une enveloppe globale pour 2007-2013 de 23,6 milliards d’euros pour la France. Alors que la période actuelle de programmation arrive à échéance, il s'agit donc de définir les objectifs que les fonds européens soutiendront en France pour 2014-2020 en réponse à une ambition commune: la stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive. Menée en parallèle de la définition des programmes, cette concertation a donc vocation à impliquer toutes les parties prenantes dans le processus afin d’assurer une mise en oeuvre pertinente des politiques européennes sur le territoire français.
Education, compétences et formation à long terme
La France dépasse l’objectif de la stratégie Europe 2020 en matière d’éducation supérieure (« au moins 40% de diplômés de l’enseignement supérieur »). Elle s’est par conséquent fixé un objectif plus ambitieux: au moins 50% de diplômés de l’enseignement supérieur. Pourtant, des points faibles subsistent, notamment en matière de décrochage scolaire et de taux de jeunes sans diplôme.
Concernant la formation tout au long de la vie, la France est en deçà de la moyenne européenne. Malgré une progression de l’accès à la formation continue en entreprise depuis 10 ans, cet accès reste difficile pour les moins qualifiés et les plus fragiles.
Les fonds européens devront pouvoir être mobilisés pour contribuer aux 3 objectifs nationaux prioritaires:

   1. Diminuer le nombre de jeunes entrants sur le marché du travail sans qualification grâce au financement des contrats d’alternance, d’apprentissage et de professionnalisation;
   2. Développer des politiques actives du marché du travail avec les plans de formation en entreprise et les partenaires sociaux;
   3. Construire un service public de la formation.
Le 10 avril 2013, des membres du partenariat national se sont réunis dans le cadre d'un séminaire de travail consacré à l'éducation et la formation tout au long de la vie. Téléchargez les documents du séminaire. Document de concertation. Synthèse des contributions du partenariat national.
Fin de la concertation Grand public 31 mai 2013.
Pour renforcer l'action des fonds européens, la Commission européenne a en effet proposé une approche coordonnée, dans chaque pays européen, des différents fonds:
* Les fonds de la politique de cohésion (ou fonds structurels), FEDER et FSE
* Le fonds de la politique de développement rural, FEADER
* Le fonds de la politique de la pêche et des affaires maritimes, FEAMP
Dans ce cadre, un Accord de Partenariat, déclinaison nationale des politiques européennes, doit être élaboré entre chaque État membre et la Commission afin de fixer les grandes orientations stratégiques de la mise en oeuvre des fonds européens. C’est cet accord, préparé suite à des diagnostics nationaux et régionaux réalisés en 2012, qui va faire l’objet d’une concertation inédite en France de par le nombre d’acteurs sollicités. Télécharger le communiqué de presse. Pour en savoir plus sur les "mots clés" des fonds européens, consultez le glossaire du portail des fonds européens en France.
Présentation
Une concertation nationale: pourquoi?

Pour la période 2014-2020, les projets de règlements européens proposent de mettre les fonds européens au service de la stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, verte, durable et inclusive. Ils visent à renforcer la performance des fonds et l’approche stratégique de leur programmation en coordonnant plus étroitement les politiques européennes: de Cohésion; de développement rural; des affaires maritimes et de la pêche.
La coordination des différentes politiques s’organise à trois niveaux:
- Européen: le Cadre Stratégique Commun (CSC) précise des orientations stratégiques générales sur les domaines d’action des fonds, sur leur coordination entre eux et avec les autres outils de financement de l’Union européenne;
- National: l’Accord de Partenariat définit un socle stratégique commun aux fonds européens concernés (en France : les fonds structurels FEDER (Fonds Européen de Développement Régional), FSE (Fonds social européen), le Fonds européen agricole de développement rural (FEADER) et le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP). L’Accord de partenariat engage l’Etat membre auprès de la Commission européenne;
- Des programmes : des synergies opérationnelles entre les quatre fonds européens concernés (FEDER, FSE, FEADER, FEAMP) seront recherchées.
Partenariat

Le socle stratégique de l’Accord de partenariat et les mécanismes de coordination entre les fonds doivent être élaborés de manière concertée avec l’ensemble des acteurs intervenant dans la mise en oeuvre et le suivi des politiques concernées. C’est pourquoi l’article 5 du projet de règlement commun rend obligatoire l’implication du partenariat. Cette implication est l’objet de la concertation proposée.
La stratégie Europe 2020

La Stratégie de Lisbonne - Göteborg a guidé l’action européenne entre 2000 et 2010. Désormais, la stratégie Europe 2020, adoptée par le Conseil européen de juin 2010, fixe comme priorité l’émergence d’un modèle européen de croissance renouvelée, plus intelligente, durable et inclusive.
Cinq objectifs chiffrés incarnent la stratégie Europe 2020

Plus que par ses objectifs (qui rejoignent en grande partie ceux de la Stratégie de Lisbonne-Göteborg), cette stratégie se distingue par les mécanismes de gouvernance économique. La coordination des politiques économiques des Etats membres est ainsi renforcée. Celle-ci s’effectue notamment dans le cadre du « Semestre européen », cycle annuel de coordination des politiques économiques.
Liens utiles
http://www.partenariat20142020.fr/logoDatar.jpg A comhairliúcháin náisiúnta le haghaidh gníomhaíochta is fearr is féidir as cistí an AE. Ón 1 Aibreán 2013 agus go dtí deireadh mhí na Bealtaine, tá cumainn, údaráis, ghníomhairí eacnamaíocha agus ar shaoránaigh na hEorpa an deis chun iar a gcuid ranníocaíochtaí ar an suíomh seo agus féach ar na ranníocaíochtaí sa phost cheana féin. Níos mó...

Posté par pcassuto à 22:43 - - Permalien [#]

3100 inscrits au "Massive open online course" (MOOC)

http://le-stand.fr/blog/wp-content/uploads/2011/10/realisation-de-stand-salon-vocatis.jpgVocatis. Ecole Centrale de Lille: 3100 inscrits au "Massive open online course" (MOOC)
Ils sont plus de 3100 à suivre le premier massive open online course (MOOC) français qu’a lancé l’Ecole Centrale de Lille le 18 mars dernier.
Les cours en ligne ouverts et massifs sont des formations ouvertes et à distance. Les participants aux cours, enseignants et élèves, viennent du monde entier, ils travaillent et communiquent par internet. Les supports de cours sont variés: vidéos, quizz interactifs, forums de discussion, session hebdomadaire de réponses aux questions posées au professeur… sont mis à disposition au fur et à mesure de l’avancement du cours.
Connectés depuis la France (56% des inscrits), le Maghreb, l’Afrique Noire, le Québec, les DOM TOM… les internautes se sont inscrits au MOOC de Centrale Lille pour être capables, au terme de la formation de concevoir et piloter un petit projet.
Le choix du dispositif est volontairement court et léger (+/-2 heures de travail/semaine sur 4 semaines) de façon à satisfaire un public hétérogène qui pour la plupart est actif.
Les cours sont enregistrés en vidéo avec diapositives à l’appui. Une plateforme (CANVAS) permet de pouvoir gérer des questionnaires interactifs, exercices. Cette plateforme facilite également la rencontre et l’échange entre internautes. Suite de l'article...
http://le-stand.fr/blog/wp-content/uploads/2011/10/realisation-de-stand-salon-vocatis.jpg Ecole Centrale de Lille. 3100 registeredin "Massive open online course" (MOOC). There are over 3100 to follow the first massive open online course (MOOC) What started the French Ecole Centrale de Lille on March 18. More...

Posté par pcassuto à 22:29 - - Permalien [#]


Pourquoi le Code du travail fera toujours 3000 pages

http://www.ifrap.org/ifrap-dist/img/fondation_ifrap.gifLe « choc de simplification » a la cote actuellement. C’est excellent. Il ne faudrait pas cependant qu’il se limite aux normes et démarches administratives. L’inflation des textes de valeur légale est un point au moins aussi important. En particulier, les 3.000 pages du Code du travail – qui ne cessent d’augmenter – exaspèrent les entrepreneurs. Ceux qui ne peuvent pas se payer une DRH étoffée font l’impasse, et lorsqu’ils se font condamner pour des raisons souvent ubuesques, se jurent de n’embaucher que le personnel strictement nécessaire. C’est une réalité qui explique en bonne partie la frilosité devant l’embauche. D’où de très nombreuses revendications en vue de la simplification du Code du travail, quand ce n’est pas pour demander sa disparition dans son état actuel. Mais sait-on que c’est notre système juridique de hiérarchie des normes, et en premier lieu notre Constitution, qui en sont les premiers responsables ? Jusqu’au point d’ailleurs de douter que les accords de compétitivité, dont la transposition légale est actuellement en discussion devant l’Assemblée nationale, franchissent sans encombre le cap du Conseil constitutionnel.
Dans le domaine juridique particulier du droit du travail, la hiérarchie des normes est extrêmement complexe. En allant de la base de la hiérarchie à son sommet, on trouve le contrat de travail, qui n’a plus guère d’utilité que pour déterminer le montant du salaire et des avantages et définir la mission, car tout le reste dépend de normes impératives prédéfinies. Au-dessus on trouve le règlement intérieur de l’entreprise, puis les accords d’entreprise, puis les accords de branche, puis les conventions collectives, éventuellement étendues, puis la partie réglementaire du Code du travail (décrets et arrêtés), et enfin la partie proprement légale (la loi votée par la représentation nationale) du Code du travail. Chacune de ces sources n’a de valeur que dans la mesure où elle n’entre pas en contradiction avec celles qui lui sont supérieures. Et c’est là que le problème se pose, car le système français est tel qu’il exige en fait que la norme au sommet, la loi votée par le Parlement, régisse elle-même la plupart des questions touchant au droit social. Pourquoi?
Première réflexion générale, la réglementation du travail ne contient quasiment que des règles « impératives », c’est-à-dire par opposition aux règles « supplétives » qui ne s’appliquent que dans le silence de la volonté des parties (le Code civil et le Code du commerce par exemple contiennent une majorité de dispositions seulement supplétives). De sorte que celui qui pratique le droit du travail, et donc le chef d’entreprise, se doit de connaître les 3.000 pages en question… Mais le plus important reste la règle constitutionnelle. Suite de l'article...

http://www.ifrap.org/ifrap-dist/img/fondation_ifrap.gif Níor cheart é, áfach, sé teorainneacha ar na caighdeáin agus na nósanna imeachta riaracháin. Is téacsanna Boilsciú de luach dlíthiúil pointe ar a laghad chomh tábhachtach. Go háirithe, an 3,000 leathanaigh ar an gCód Saothair - atá ag méadú - fiontraithe exasperated. Níos mó...

Posté par pcassuto à 22:18 - - Permalien [#]

François Hollande installe la Commission "Innovation 2030"

http://cache.media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/image/Creation_et_developpement/59/9/photo-elysee-innovation_249599.79.jpgVendredi 19 avril 2013, le président de la République, François Hollande, a installé  la Commission "Innovation 2030" présidée par Anne Lauvergeon et composée de vingt personnalités, industriels, scientifiques, économistes.
Comme l'a rappelé, le président de la République, sa mission est de proposer au gouvernement, d'ici à l'été, les secteurs et les technologies où la France est susceptible d'occuper des positions de leader à l'horizon 2030, en privilégiant les activités qui répondront aux besoins de la société de demain et créeront la plus grande valeur et le plus d'emplois sur notre territoire.
Participant à l'installation de cette commission, Geneviève Fioraso a rappelé que le ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, qui a établi un agenda stratégique de la Recherche, France Europe 2020, est pleinement mobilisé dans cette bataille pour l'innovation et pour l'emploi.
Friday, April 19, 2013, the President of the Republic, François Hollande, has established the Commission "Innovation 2030" chaired by Anne Lauvergeon and composed of twenty personalities, industrialists, scientists, economists. More...

Posté par pcassuto à 21:45 - - Permalien [#]

Épreuves de la session des concours de recrutement des personnels enseignants et d'éducation

http://cache.media.education.gouv.fr/image/Bibliotheque_multimedia/91/6/logo_MEN_214916.jpgÉpreuves de la session des concours de recrutement des personnels enseignants et d'éducation dont les inscriptions débuteront en septembre 2013 - Les écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE)
La publication des nouvelles modalités d'épreuves des concours représente une étape majeure dans la professionnalisation de la formation des enseignants.
Cette formation constitue une composante essentielle de la refondation de l'Ecole de la République engagée par le gouvernement.
À compter de la session des concours de recrutement des personnels enseignants et d'éducation dont les inscriptions débuteront en septembre 2013, les épreuves des concours du Capes, Capeps, Capet, CAPLP et de CPE sont modifiées par des arrêtes en cours de publication. Ces nouvelles modalités prendront effet le 1er septembre 2013. Toutefois, les concours ouverts avant la date de publication de ces arrêtés restent régis par les arrêtés du 28 décembre 2009 modifiés fixant les modalités d'organisation des concours jusqu'à la fin de la session. Les candidats admissibles à la session exceptionnelle de 2014 subiront donc les épreuves d'admission fixées par les arrêtés du 28 décembre 2009 modifiés et non pas celles décrites dans ces nouvelles maquettes d'épreuves. Les épreuves des concours de l'agrégation et de conseiller d'orientation-psychologue ne sont pas modifiées. Les candidats aux concours de l'enseignement privé sous contrat subissent les mêmes épreuves que les candidats des concours correspondant de l'enseignement public. Une liste des sections et options susceptibles d'être ouvertes est publiée chaque année.
Concours du Capes

Le concours externe, le concours interne et le troisième concours de recrutement de professeurs certifiés en vue de l'obtention du certificat d'aptitude au professorat du second degré (Capes) peuvent être organisés dans les sections suivantes: section arts plastiques, section documentation, section éducation musicale et chant choral, section histoire et géographie, section langue corse, section langues régionales: basque, breton, catalan, créole, occitan-langue d'oc, section langues vivantes étrangères: allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, hébreu, italien, néerlandais, portugais, russe, section langue des signes française, section lettres: option lettres classiques; option lettres modernes; section mathématiques; section philosophie; section physique chimie; section sciences économiques et sociales; section sciences de la vie et de la Terre; section tahitien.
Le concours externe comporte deux épreuves d'admissibilité et deux épreuves d'admission. Le concours interne et le troisième concours comporte une épreuve d'admissibilité et une épreuve d'admission. Le descriptif des épreuves des concours externe et interne et du troisième concours est fixé aux annexes I, II, III et IV de l'arrêté ci-dessous. Projet d'arrêté fixant les modalités d'organisation des concours du certificat d'aptitude au professorat du second degré.
Section langues vivantes étrangères: allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, hébreu, italien, néerlandais, portugais, russe

A. - Epreuves d’admissibilité
1° Composition.

L’épreuve consiste en une composition en langue étrangère à partir d'un dossier constitué de documents de littérature et/ou de civilisation portant sur l'une des notions ou thématiques choisies dans les programmes de lycée et de collège. A cette composition peut être ajoutée une question complémentaire sur l’exploitation dans le cadre des enseignements de la problématique retenue. Pour cette épreuve, deux notions (programmes de collège et de lycée) et deux thématiques (programme de littérature étrangère en langue étrangère) sont inscrites au programme du concours, qui est renouvelé par moitié chaque année. Ce programme fait l’objet d’une publication sur le site internet du ministère chargé de l’éducation nationale. Durée: cinq heures; coefficient 2.
2° Traduction (thème ou version, au choix du jury).
L’épreuve consiste en une traduction accompagnée d’une réflexion en français prenant appui sur les textes proposés à l’exercice de traduction et permettant de mobiliser dans une perspective d’enseignement les connaissances linguistiques et culturelles susceptibles d’expliciter le passage d’une langue à l’autre. L’épreuve lui permet de mettre ses savoirs en perspective et de manifester un recul critique vis-à-vis des ces savoirs. Durée: cinq heures; coefficient 2.
B. - Epreuves d’admission

Les deux épreuves orales d’admission comportent un entretien avec le jury qui permet d’évaluer la capacité du candidat à s’exprimer avec clarté et précision, à réfléchir aux enjeux scientifiques, didactiques, épistémologiques, culturels et sociaux que revêt l’enseignement du champ disciplinaire du concours, notamment dans son rapport avec les autres champs disciplinaires.
1° Epreuve de mise en situation professionnelle.
L’épreuve prend appui sur un dossier proposé par le jury, composé de documents se rapportant à l’une des notions ou thématiques de l’ensemble des programmes de lycée et de collège. Ces documents peuvent être de nature différente: textes, documents iconographiques, enregistrements audio ou vidéo, documents scientifiques, didactiques, pédagogiques, extraits de manuels ou travaux d’élèves.
L'épreuve comporte deux parties:
- une première partie, en langue étrangère, consistant en un exposé comportant la présentation, l'étude et la mise en relation des documents. L’exposé est suivi d'un entretien en langue étrangère durant lequel le candidat est amené à justifier sa présentation et à développer certains éléments de son argumentation;
- une seconde partie en langue française consistant en la proposition de pistes d'exploitation didactiques et pédagogiques de ces documents, en fonction des compétences linguistiques qu'ils mobilisent, de l’intérêt culturel et de civilisation qu’ils présentent, ainsi que des activités langagières qu'ils permettent de mettre en pratique selon la situation d’enseignement choisie, suivie d'un entretien en français, au cours duquel le candidat est amené à justifier ses choix. Chaque partie compte pour moitié dans la notation.
La qualité de l’expression en langue française et dans la langue de l’option est prise en compte dans l'évaluation de chaque partie de l'épreuve. Durée de la préparation: trois heures; durée de l'épreuve: une heure (première partie: exposé: vingt minutes; entretien: dix minutes; seconde partie: exposé: vingt minutes; entretien: dix minutes); coefficient 4.
2° Epreuve d’entretien à partir d’un dossier.
L’épreuve porte:
- d’une part, sur un document de compréhension fourni par le jury, document audio ou vidéo authentique en langue étrangère en lien avec l’une des notions des programmes de lycée et de collège;
- d’autre part, sur un dossier fourni par le jury portant sur la même notion des programmes et composé de productions d’élèves (écrites et orales) et de documents relatifs aux situations d’enseignement et au contexte institutionnel.
La première partie de l’entretien se déroule en langue étrangère. Elle permet de vérifier la compréhension du document authentique à partir de sa présentation et de l’analyse de son intérêt. La seconde partie de l’entretien se déroule en français. Elle permet de vérifier, à partir de l’analyse des productions d’élèves (dans leurs dimensions linguistique, culturelle et pragmatique), ainsi que des documents complémentaires, la capacité du candidat à prendre en compte les acquis et les besoins des élèves, à se représenter la diversité des conditions d’exercice de son métier futur, à en connaître de façon réfléchie le contexte dans ses différentes dimensions (classe, équipe éducative, établissement, institution scolaire, société), et les valeurs qui le portent dont celles de la République. Le document audio ou vidéo et l’enregistrement d’une production orale d’élève n’excèderont pas chacun trois minutes. La qualité de la langue employée est prise en compte dans l’évaluation de chaque partie de l’épreuve. Durée de la préparation: deux heures; durée de l’épreuve: une heure (trente minutes maximum pour chaque partie); coefficient 4.
Voir aussi Concours du Capeps, Concours de CPE, Concours du Capet, Concours du CAPLP, Projet d'arrêté fixant les modalités d'organisation du concours externe, du concours externe spécial, du second concours interne, du second concours interne spécial et du troisième concours de recrutement de professeurs des écoles.

http://cache.media.education.gouv.fr/image/Bibliotheque_multimedia/91/6/logo_MEN_214916.jpg Léiríonn foilsiú foirmeacha nua de thástálacha iomaíocht céim mhór chun tosaigh i professionalization ar oiliúint múinteoirí. Tá an oiliúint mar chuid riachtanach de an atógáil an Scoil na Poblachta arna dtionscnamh ag an rialtas. Níos mó...

Posté par pcassuto à 21:30 - - Permalien [#]

Modalités d'épreuves des prochains concours de recrutement des enseignants et des personnels d'éducation - Les ESPE

pcassuto | 19 avril, 2013 21:17

http://cache.media.education.gouv.fr/image/Bibliotheque_multimedia/91/6/logo_MEN_214916.jpgPublication des modalités d'épreuves des prochains concours de recrutement des enseignants et des personnels d'éducation - Les écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE)
Communiqué de presse - Vincent Peillon - Geneviève Fioraso - 19/04/2013
La formation des enseignants constitue une composante essentielle de la refondation de l’École de la République engagée par le Gouvernement. Toutes les études montrent que la qualité de la formation initiale et continue reçue par un professeur joue un rôle déterminant dans la qualité de son enseignement et donc dans la réussite de ses élèves.
Les écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE), qui ouvriront leurs portes à la rentrée 2013, constituent une réponse nécessaire et ambitieuse à l’absence actuelle de formation professionnelle des enseignants. Intégrées aux universités, elles seront également des acteurs de la recherche et auront vocation à devenir les fers de lance de la refondation pédagogique.
La formation qui sera dispensée au sein de ces écoles comprendra une importante dimension professionnelle.
Elle alliera un tronc commun, visant à créer une culture partagée par tous les futurs professeurs et personnels d’éducation, des enseignements orientés vers la pratique professionnelle, des enseignements de spécialisation en fonction du métier choisi par l’étudiant. Cette formation interne aux ESPE sera complétée par des stages successifs dans les écoles ou les établissements, afin de permettre aux étudiants d’entrer progressivement dans le métier.
Les ESPE délivreront des masters des métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation (MEEF)
à l’issue de deux années d’études post-licence. À la fin de leur première année de Master, les étudiants des ESPE pourront présenter les concours de l’enseignement et de l’éducation, dont les modalités d’épreuves ont été profondément revues. Les prochaines épreuves de ces concours rénovés, concerneront les concours dont les inscriptions auront lieu en septembre 2013 et qui permettront de recruter plus de 20 000 nouveaux enseignants. Elles ont été élaborées de manière à assurer un équilibre entre : un haut niveau d’exigence scientifique et disciplinaire, d’une part, et le développement des compétences professionnelles, d’autre part.
La publication des nouvelles modalités de concours, ce jour, représente une étape majeure dans la professionnalisation de la formation des enseignants
. Elle fait suite à celle du cadre national de formation et des référentiels métier, qui définissent les compétences attendues des enseignants.
C’est en se fondant sur les principes définis par ces textes et sur ceux portés par le projet de loi de refondation de l’école de la République, adopté en première lecture à l’Assemblée nationale, ainsi que sur les grandes orientations du projet de loi sur l'enseignement supérieur et la recherche que les équipes universitaires et académiques travaillent actuellement à la construction des futures ESPE.
Consultez les maquettes du premier degré

www.education.gouv.fr/nouvelles-epreuves-concours-premier-degre.
Consultez les maquettes du second degré

www.education.gouv.fr/nouvelles-epreuves-concours-second-degre.
http://cache.media.education.gouv.fr/image/Bibliotheque_multimedia/91/6/logo_MEN_214916.jpg Teacher training is an essential component of the rebuilding of the School of the Republic initiated by the Government. All studies show that the quality of education and training received by a teacher plays a crucial role in the quality of teaching and therefore the success of its students. More...

Posté par pcassuto à 21:17 - - Permalien [#]

Opération Phénix 7ème édition

http://blog.educpros.fr/bernarddeforge/wp-content/themes/longbeach_bdeforge/longbeach/images/img01.jpgBlog Educpros de Bernard Deforge. Malgré la conjoncture particulièrement maussade, l’opération Phénix continue et sa 7ème édition est en route. Une entreprise partenaire nouvelle nous a rejoints, la SSII Helpline, que je salue pour son adhésion enthousiaste à notre aventure. Quinze types de postes sont en ligne sur le site www.operationphenix.fr, et notre grand forum annuel s’est tenu avec succès le 9 avril dernier. Je dis: avec succès, car comme chaque année c’est environ un millier de jeunes qui se sont déplacés pour rencontrer les entreprises et suivre les ateliers proposés. Particularité de cette année, beaucoup d’étudiants d’universités non parisiennes sont venus: je veux souligner spécialement la petite dizaine d’étudiants de l’université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand arrivés en mini-bus pour l’événement! 
Pour le moment et jusqu’au 12 mai, c’est le dépôt des candidatures. Suite de l'article...
Blag Educpros Bernard Deforge. Go háirithe ainneoin an geilleagar gloomy, lean an Fhionnuisce oibriú agus is é a eagrán 7 ar siúl. Níos mó...

Posté par pcassuto à 21:09 - - Permalien [#]