10 avril 2009

Dossier thématique de l'IAU : Les fusions dans l’enseignement supérieur

Image HorizonsIn Focus: Mergers in Higher Education:
- Merger of universities – A Swedish bottom-up initiative, by Agneta Ch. Bladh, Sweden
- Institutional Mergers in Chinese Higher Education: An Arranged Marriage?, by Rui Yang, China
- M&A: Markets and Academy, by Julio Durand, Argentina
- Three's a crowd - an Australian university merger, by Rhonda Hawkins, Australiaiau-logo
- Institutional  Mergers in South Africa, by Martin Hall, South Africa
- Educational mergers in Flanders, by Ann Verreth, Rosette S’Jegers and Robert Hoogewijs, Belgium
- Merging finances to enhance research capacity: French and German initiatives.

IAU Horizons is available in paper format both in English and French and electronically in the Archives section. An overview of topics covered and articles published can be found there.

Posté par pcassuto à 00:54 - - Permalien [#]
Tags :


Les démarches qualité dans l'enseignement supérieur

Aller à l'accueil"Les universités autonomes sont plus actives en ce qui concerne la mise en place d'une politique de la qualité" déclarait Andrée SURSOCK, secrétaire générale adjointe de l'EUA (European University Association). En effet les démarches qualité permettent de donner confiance, de légitimer les enseignements et d'en valoriser l'image. En France, ce processus s'avère indispensable dans un contexte où les établissements vont être libres et responsables de leur gestion comme le leur permet désormais la loi LRU.
Pourtant on doit, face à cette situation, dresser deux constats : la France est très en retard dans ce domaine si on compare nos établissements d'enseignement supérieur à ceux des autres pays européens ; il existe cependant des démarches dans beaucoup d'établissements mais elles sont très diverses, voire disparates et peu connues. Un séminaire, organisé par l'ESEN et Sciences Po Paris, a permis de présenter à des personnels d'encadrement et responsables élus d'établissements de l'enseignement supérieur un état de la situation dans ce domaine. Ce séminaire s'inscrit dans le programme de formation élaboré en partenariat CPU-AMUE-ESEN à la demande du Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche pour accompagner la mise en œuvre de la loi LRU. On trouvera ici quelques-unes des interventions de cette manifestation qui s'est déroulée les 13 et 14 janvier derniers dans les salons de la Maison de l'Amérique Latine à Paris.
Rapport des ateliers :
- "Une démarche qualité en établissement : la qualité environnementale". Rapporteur : Luc ZIEGLER, secrétaire général de l'université de Nancy 2, - "La qualité selon le référentiel de Bergen et la LRU". Rapporteur : Yves CHAIMBAULT, secrétaire général de l'université de Montpellier 3, - "Approfondir l'expérience de l'université de Lausanne". Rapporteur : François RIOU, secrétaire général de l'université de Caen. Voir la vidéo.
Le processus de Bologne et le cadre des démarches qualité dans l'EEES, Bruno CURVALE, délégué aux affaires internationales de l'AERES : Lire le détail.
L'application du référentiel de Bergen en établissement : l'exemple de l'université de Lausanne, Jacques LANARÈS, vice-recteur de l'université de Lausanne : Lire le détail.
Le rôle de l'Agence d'Évaluation de la Recherche et de l'Enseignement Supérieur (AÉRES) et la situation française dans l'Union européenne, Jean-François DHAINAUT, président de l'AÉRES : Lire le détail.
La dimension politique et stratégique d'une démarche qualité en établissement, Alain ANTOINE, maître de conférence à Nancy 2, expert de Bologne : Lire le détail.

The quality initiatives in higher education. Workshop Reports:
"A quality in an institution: the environmental quality." Rapporteur: Luc ZIEGLER, general secretary of the University of Nancy 2 - "The quality, according to the reference of Bergen and the LRU.Rapporteur: Yves Chaimbault, general secretary of the University of Montpellier 3, - "To deepen the experience of the University of Lausanne. Rapporteur: François Riou, general secretary of the University of Caen. View Video . The Bologna process and framework of quality in the EHEA, Bruno Curval, Delegate for International Affairs from AERES: Read the details. The implementation of the repository of Bergen in an institution: the example of the University of Lausanne, Jacques LANARI, Vice-Rector of the University of Lausanne: Read the details. The Agency's Assessment of Research and Higher Education (Aeres) and the French situation in the European Union, Jean-François Dhainaut, President of the AERES: Read the details. The political and strategic dimension of a quality establishment, Alain ANTOINE, a lecturer at Nancy 2, Bologna Expert: Read the details. More...

Posté par pcassuto à 00:33 - - Permalien [#]
Tags :

09 avril 2009

Signature de la convention tripartite entre l’Etat, l’Unedic et Pôle emploi

Laurent Wauquiez a procédé, le 2 avril, en présence de Dominique-Jean Chertier, Christian Charpy, Geoffroy Roux de Bezieux, Annie Thomas et Jean-Luc Berard, à la signature de la convention tripartite pluriannuelle entre l’Etat, Pôle emploi et l’Unedic. 
La convention signée entre l’Etat, l’Unedic et Pôle emploi définit les objectifs que le nouveau service public de l’emploi doit remplir entre 2009 et 2011. La convention fixe les objectifs dévolus à Pôle emploi pour 2009, visant à "réussir la fusion et faire de Pôle emploi un outil opérationnel améliorant le service rendu", notamment :
-  la délivrance de l’ensemble des services préalablement dévolus à l’ANPE et aux Assedic dans les sites de Pôle emploi dès l’été ;
-  la fusion des sites internet et la mise en place d’un numéro téléphonique unique ;
-  l’instauration des entretiens d’inscription uniques avant leur généralisation en octobre 2009, et la création d’un conseiller personnel, qui sera
le référent unique d’un demandeur d’emploi ;
-  le développement de l’accompagnement des licenciés économiques.
A l’horizon 2011, il est notamment demandé à Pôle emploi, afin qu’il devienne une référence en Europe :
-  de "mettre en place dans l’ensemble du réseau une nouvelle offre de services aux demandeurs d’emploi" ;
-  d’"offrir des services adaptés aux personnes en activité qui souhaitent mener à bien un projet professionnel" ;
-  d’"améliorer l’offre de services de recrutement et d’élargir le périmètre des entreprises clientes" ;
-  d’"améliorer l’efficacité du rapprochement entre les offres et les demandes d’emploi et lutter contre les discriminations à l’embauche" ;
-  de "poursuivre et renforcer les actions contre la fraude aux prestations et aux aides".
Afin de veiller à la bonne mise en oeuvre de cette convention, un comité de suivi, composé de représentants de l’Etat, de Pôle emploi et de l’Unedic, sera chargé de rendre un rapport annuel public qui évaluera les performances à partir de critères préalablement définis.
Extrait:
2.4.2 Améliorer l’orientation professionnelle, développer la validation des acquis de l’expérience et l’accès à la formation professionnelle
Pôle emploi devra contribuer à un fonctionnement efficace du marché du travail en favorisant la mobilité professionnelle des demandeurs d’emploi vers d’autres métiers ou d’autres secteurs d’activité pour élargir leurs pistes de retour à l’emploi en fonction des opportunités offertes par le marché du travail. Chaque demandeur d’emploi devra bénéficier de renseignements et de conseils personnalisés sur le marché du travail local, et les entretiens programmés devront lui permettre d’analyser avec son conseiller personnel les pistes à privilégier au regard de ses souhaits, de son expérience, de ses qualifications et de ses aptitudes.
Le système d’information offrira de nouveaux outils pour cette approche personnalisée de la mobilité professionnelle, en particulier pour la recherche d’offres d’emploi sur des métiers proches du métier recherché en priorité par le demandeur d’emploi.
Pôle emploi facilitera l’accès à des prestations spécifiques utiles à la définition et à la mise en oeuvre de projets de mobilité professionnelle, telles que la validation des acquis de l’expérience, les bilans de compétences, les prestations d’évaluation des compétences, l’orientation vers la formation.

ローランWauquiez 4月2日に、ジャンの存在下で行われたドミニクCHERTIER 、 クリスチャンシャルピー、 ジョフロアルードBézieux 、 アニートーマスはJean - Luc ベラール複数の州の雇用センターとの間の三者協定の署名' UNEDICの契約は、国家間で署名、 Unedic雇用センターとの目的は、新しい公共職業サービスを2009年と2011年の間に完了する必要がありますを定義します. ほかの...

Posté par pcassuto à 23:02 - - Permalien [#]

08 avril 2009

Y a-t-il trop de pôles de compétitivité ?

Localtis : retour à l'accueil

Les pôles de compétitivité sont-ils des outils dédiés à l'aménagement du territoire, au développement de la recherche ou destinés à fédérer grandes entreprises, PME et laboratoires ? C'est en ce sens que s'est interrogée ce 7 avril la mission d'évaluation et de contrôle de la commission des finances de l'Assemblée nationale, dans le cadre d'une série d'auditions menées sur l'évaluation et les perspectives des pôles de compétitivité.
"Je me pose la question : est-ce qu'il n'y a pas deux schémas différents, avec une quinzaine de pôles spécialisés qui sont orientés sur la recherche et d'autres davantage orientés sur des problématiques plus régionales, d'aménagement du territoire ?", explique Jean-Pierre Gorges, député UMP d'Eure-et-Loir. A cette question, les deux responsables de l'évaluation des pôles menée l'an dernier restent prudents. Pour Philippe Bassot, vice-président de CM International, les pôles servent surtout à fédérer les différents acteurs. Laurent Blivet, manager de The Boston Consulting Group, estime pour sa part que la politique des pôles est suffisamment flexible pour remplir les trois rôles simultanément. Mais une chose est sûre : au sein des pôles eux-mêmes, la vision n'est pas la même. "Quand on demande aux pôles directement, ils n'ont pas la même perspective que nous", a ainsi expliqué Laurent Blivet. Source.
A lire aussi sur Localtis.info : Les pôles de compétitivité à l'heure de la fusion, Septième appel à projets : des dossiers mieux ficelés, Pôles de compétitivité : le huitième appel à projets est lancé, Pôles de compétitivité : une politique rénovée, 13 pôles de compétitivité à "reconfigurer en profondeur", Les pôles de compétitivité sont-ils efficaces ?

Localtion: Inapoi la Home

Competitivitate glomerule sunt instrumente specifice de utilizare a terenului, de cercetare sau de dezvoltare de a uni într-o federaţie companii mari, IMM-urilor şi a laboratoarelor? Mai multe...

Posté par pcassuto à 17:21 - - Permalien [#]

La convention de reclassement personnalisé (CRP), procédure de licenciement pour motif économique engagée à compter du 1/4/2009

Pour les salariés compris dans une procédure de licenciement pour motif économique engagée à compter du 1er avril 2009, les dispositions applicables relèvent de la convention du 19 février 2009 « relative à la convention de reclassement personnalisé » agréé par l’arrêté du 30 mars 2009).
Dans les entreprises non soumises à l’obligation de proposer le congé de reclassement prévu à l’article L. 1233-71 du Code du travail, c’est-à-dire principalement les entreprises de moins de 1000 salariés, l’employeur qui envisage de licencier pour motif économique doit, sous peine de sanctions, proposer aux salariés concernés une convention de reclassement personnalisé, d’une durée maximale de 12 mois. Le salarié a le choix de refuser ou d’accepter cette convention. S’il l’accepte, son contrat de travail est rompu et il bénéficie d’actions de soutien psychologique, d’orientation, d’accompagnement, d’évaluation des compétences professionnelles et de formation destinées à favoriser son reclassement. Il bénéficie également, sous réserve d’avoir deux ans d’ancienneté, d’une allocation spécifique de reclassement et peut avoir droit, s’il reprend un travail moins bien rémunéré que le précédent, à une indemnité différentielle de reclassement.
Le bénéficiaire de la CRP qui, à l’issue de cette dernière, est toujours à la recherche d’un emploi, bénéficie, dans la limite de ses droits, de l’allocation d’assurance chômage (allocation d’aide au retour à l’emploi - ARE), dès son inscription comme demandeur d’emploi, sans délai d’attente ni différé d’indemnisation. La durée d’indemnisation au titre de l’ARE est alors réduite du nombre de jours indemnisés au titre de l’allocation spécifique de reclassement. Fiche détaillée.

Posté par pcassuto à 16:08 - - Permalien [#]
Tags :


Spectacle vivant : signature d'un accord cadre ADEC (Actions de développement de l'emploi et des compétences)

Photo signature accord cadre ADEC spectacle vivant du 10.03.2009Un accord cadre de développement de l'emploi et des compétences a été signé le 10 mars 2009 entre la branche du spectacle vivant et l’État. Cet accord cadre ADEC (télécharger l'accord) consiste en un plan d'action en faveur des salariés  et des entreprises du spectacle vivant, qui sera mis en œuvre sur trois ans (de 2009 à 2011),  au niveau national et régional.
Les objectifs de cet accord cadre ADEC sont les suivants : 1. améliorer la connaissance de l'emploi et mieux structurer l'offre de formation professionnelle, 2. optimiser les pratiques d'emploi en accompagnant les entreprises sur le plan économique et social, et dans la gestion de leurs ressources humaines, 3. développer les compétences des salariés et concourir à la construction des parcours professionnels, en renforçant l'accès à la formation professionnelle, 4. développer une politique de prévention en direction des entreprises et des salariés en matière de santé et de sécurité au travail.
Le spectacle vivant est un secteur d'activité artistique d'une grande vitalité, qui suscite bien des vocations. Il emploie plus de 170 000 professionnels, qu'ils soient artistes, techniciens ou personnels administratifs, permanents ou intermittents ; et on dénombre près de 15000 entreprises qui produisent, diffusent, accueillent des spectacles, ou encore, qui fournissent des prestations de services techniques.
Ce dynamisme ne peut toutefois pas masquer un contexte social et économique difficile depuis quelques années déjà : le marché du travail est soumis à de fortes évolutions qui ont un impact important sur les métiers ; la demande d'emploi, en forte croissance, est très inférieure à l'offre, ce qui entraine une précarisation des situations des professionnels ; quant aux entreprises, majoritairement de très petite taille, elles s'inscrivent dans une économie risquée et instable. C’est pourquoi la Commission paritaire nationale de l'emploi et de la formation du spectacle vivant, en lien avec les organisations professionnelles d'employeurs et de salariés de la branche, l'Etat (les Ministères chargés de l'emploi, de la culture et du travail), l'Afdas, l'ANACT, le CMB et Audiens ont décidé de s'engager collectivement. Cette démarche inédite permettra de mettre en œuvre des actions très concrètes et novatrices, en s'appuyant sur les compétences des partenaires concernés, tout en permettant une coordination des moyens mobilisables au plan national et régional.
Pour l'Etat, les signataires de cet accord étaient : pour le Ministère de l'économie, de l'industrie et de l'emploi, Bertrand Martinot, Délégué Général à l'emploi et à la formation professionnelle, pour le Ministère de la culture et de la communication, Georges François Hirsch, Directeur de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles, pour le Ministère du travail :  Jean-Denis Combrexelle, Directeur Général du travail. Source.
Scenekunst: underskrive en rammeaftale Kontoret for Korsikas Økonomiske Udvikling (aktion for udviklingen i beskæftigelsen og færdigheder). En rammeaftale for udvikling af beskæftigelsen og færdigheder blev underskrevet den 10. marts 2009 mellem filial af scenekunst og stat.Denne rammeaftale Kontoret for Korsikas Økonomiske Udvikling (download den aftale) er en handlingsplan for ansatte og virksomheder af levende forestillinger, som vil blive gennemført over tre år (fra 2009 til 2011), på nationalt og regionalt plan. Source. Mere...

Posté par pcassuto à 15:38 - - Permalien [#]
Tags : ,

Les PRES de France lancent un message commun

A l’issue de leur première journée de réflexion collective organisée à l'initiative de l'Université de Lyon, les 12 pôles de Recherche et d’Enseignement Supérieur dotés du statut d’Etablissement Public de Coopération Scientifique, se sont entendus sur une" déclaration commune.
- Les Pôles de Recherche et d’Enseignement Supérieur (PRES) entendent jouer un rôle majeur dans l’organisation et la dynamisation territoriale du système français de l’enseignement supérieur et de la recherche, au service de l'ensemble de leurs membres, de leurs personnels et de leurs étudiants. Ils constituent des établissements d’échelle intermédiaire qui doivent permettre une articulation pertinente et efficace des logiques locales, régionales, nationales, européennes. D’ores et déjà les PRES soulignent l’importance de l’implication des collectivités territoriales dans la structuration, le financement et le fonctionnement des EPCS.
- Les PRES sont des têtes de réseau qui permettent le plein développement des potentiels de recherche, de formation et de valorisation des établissements membres et développent ainsi l’attractivité de ceux-ci. En tant que tel les PRES sont des acteurs de l’aménagement des territoires locaux et régionaux et doivent affermir leurs liens avec les acteurs économiques et sociaux et les différents « clusters », comme les pôles de compétitivité, les RTRA, les CTRS, les instituts Carnot.
- En conséquence, les PRES, compte tenu de l’importance du processus contractuel, demandent de pouvoir bénéficier d’un contrat quadriennal avec l’Etat en soutien de leur action stratégique sur les thèmes à forte valeur ajouté, élaboré et négocié avec les établissements fondateurs de l’EPCS. Avec les collectivités et les autres ministères concernés le contrat d’objectif devrait être aussi l’outil privilégié de coopération, en phase et en lien avec la contractualisation d’Etat.
- Parallèlement, les PRES réclament qu’une réflexion s’engage avec le MESR pour la définition rapide d’instruments adéquats à leurs besoins et à la reconnaissance de leur action et de leurs personnels.
- Les PRES demandent à la Conférence des Présidents d’Université (CPU) de constituer un groupe de travail EPCS qui puisse siéger, tous les deux mois à l’issue d’une assemblée générale de la conférence. Les PRES souhaitent ainsi, à partir de cette première journée, développer une approche systématique d’échanges, de capitalisation des expériences et des bonnes pratiques menées en leur sein.
- Les PRES œuvreront pour valoriser leur expérience au plan européen, notamment auprès de l’EUA (Association Européenne des Universités qui travaille en lien avec la Commission Européenne pour toutes les questions d’enseignement supérieur et de recherche). Voir le communiqué de presse. Source.
Na konci své první den kolektivní reflexe organizován na základě podnětu ze strany University of Lyon, 12 středisek pro výzkum a vysoké školství se statusem Etablissement Veřejné de Coopération Scientifique, dohodli na " společném prohlášení. Viz tisková zpráva. Zdroj. Více...

Posté par pcassuto à 09:12 - - Permalien [#]

07 avril 2009

Six entreprises sur dix prévoient un développement du DIF en 2009

Près de six entreprises sur dix (59 %) prévoient un développement du DIF (droit individuel de formation) en 2009. Cette hausse du recours au dispositif devrait être particulièrement important pour 23 % des entreprises, selon l’enquête consacrée à l’utilisation du DIF par les entreprises menée par Demos (Enquête a été réalisée en ligne d’octobre 2008 à mars 2009 auprès de 214 responsables formation). « La crise et les périodes de chômage partiel jouent actuellement un rôle de catalyseur du DIF dans certaines entreprises », analyse Jean-Pierre Willems, expert en droit de la formation.
Le DIF a été mis en oeuvre dans 84 % des entreprises interrogées. Près d’une sur deux (47 %) estiment que le DIF a contribué à « une implication plus forte des salariés dans la formation ».
60 % des entreprises interrogées ont défini des priorités de formation pour le DIF. Toutefois pour 29 % des entreprises, il s’agit de la reprise pure et simple des priorités définies par la branche.
Pour 31 % des entreprises, l’information sur le DIF se fait d’abord sur le bulletin de salaire. Viennent ensuite le « courrier individuel », dans 21 % des cas tandis que 14 %des entreprises ont organisé des réunions d’information spécifiques. La diffusion d’informations sur l’intranet est utilisée par 13 % des entreprises du panel de l’enquête. Premières formations demandées par les salariés au titre du DIF, les formations aux langues représentent près des deux tiers (60 %) des demandes, loin devant « les formations ’métier’ » avec 12 % des réponses, « les formations bureautiques » (8 %) et les formations liées au développement personnel (6 %). Près de trois entreprises sur quatre (74 %) permettent l’organisation d’une formation DIF pendant le temps de travail. Dans la moitié de ces entreprises (37 %), le DIF est même exclusivement organisé pendant le temps de travail. Les 26 % d’entreprises qui cantonnent le DIF hors-temps de travail, ont le plus souvent un taux d’accès au DIF « non significatif ». Lorsque le DIF est réalisé hors temps de travail, il s’agit d’abord de cours du soir (24 % des réponses), de jours de congés pays (20 %) ou de jours de RTT (18 %).
Le DIF représente aujourd’hui 20 % du budget de formation des entreprises interrogées. En revanche seules 30 % d’entre elles indiquent que le DIF a conduit à une augmentation de ce budget. Source.
Bijna zes op de tien (59%) verwachten een verdere ontwikkeling van DIF (individuele beroepsopleiding) in 2009. Deze toename van het gebruik van het apparaat moet worden met name belangrijk voor 23% van de ondernemingen, volgens de enquête over het gebruik van DIF door bedrijven uitgevoerd door Demos (Enquête online werd uitgevoerd van oktober 2008 tot maart 2009 tot en met 214 opleiding). Source. Meer...

Posté par pcassuto à 23:36 - - Permalien [#]

«Enhancing cooperation for vocational training »

C'est le thème du séminaire de contact organisé l’agence nationale polonaise, l’ambassade de France à Varsovie et le fonds de coopération. Ce séminaire de contact européen se déroulera, en français et en anglais, du 15 au 17 juin 2009 à Varsovie. La participation est ouverte aux représentants d’établissements ou d’organismes de formation, aux entreprises, aux partenaires sociaux et à tous les acteurs impliqués dans la formation professionnelle. Le séminaire permettra de préparer tous types de projets Leonardo avec un accent particulier pour les projets de partenariat et de transfert d’innovation. Les organisations qui n’ont pas d’expérience européenne  sont prioritaires. Programme de Varsovie. Invitation Varsovie.
직업 훈련에 대해 협력 강화. 이 세미나는 폴란드의 국립 기관, 바르샤바에있는 프랑스 대사관과 협력 기금에 문의 조직의 테마입니다.이 연락처 세미나, 프랑스어와 영어로, 15에서 유럽 2009년 6월 17일됩니다 바르샤바. 유럽없습니다 경험이있다. 더많은...

Posté par pcassuto à 23:26 - - Permalien [#]

Auto-entrepreneur : qui peut vous aider ?

Des offres bancaires dédiées aux auto-entrepreneurs. Pas toujours facile de convaincre son banquier de vous prêter de l’argent en temps de crise pour financer votre projet de création d’entreprise. Toutefois, les établissements bancaires semblent s’intéresser aux auto-entrepreneurs. La Banque Postale a signé un partenariat avec l’Etat pour soutenir les auto-entrepreneurs, en leur proposant une offre de services bancaires et d'assurance spécifiquement dédiés. BNP Paribas s’est également positionné sur ce marché tout comme la Société Générale.
Échangez avec d’autres auto-entrepreneurs. Plusieurs sites communautaires dédiés aux auto-entrepreneurs ont vu le jour depuis janvier. Des lieux d'échanges de conseils mais également une occasion de se faire connaître auprès d'éventuels clients : 8000euros.comCommunauté auto-entrepreneur, Planète auto-entrepreneur, Néo entrepreneur.
Qui sont les premiers auto-entrepreneurs ? "L'auto-entrepreneur a un profil différent de celui d'un créateur d'entreprise habituel". Tous les détails dans cet article du quotidien Les Echos. Échangez et partagez sur le forum. Source.
Ofertes banc dedicat a la lliure determinació, els empresaris. La Banque Postale ha signat una associació amb l'Estat per donar suport als empresaris per compte propi, oferint-los una oferta de serveis bancaris i d'assegurances, específicament destinats. BNP Paribas s A més, es troba en aquest mercat com la Société Générale. Llocs per a l'intercanvi d'assessorament, però també una oportunitat per donar-se a conèixer a clients potencials: 8000euros.com, l'autoabastiment de la Comunitat empresari empresarial lliure Planeta, Nova empresari. Que són les primeres auto-empresari? "La auto-empresari té un perfil diferent de la d'un empresari habitual. Tots els detalls en aquest article al diari Les Echos. Compartir i compartir en el fòrum. Origen. Més informació...

Posté par pcassuto à 10:07 - - Permalien [#]