18 novembre 2012

Tableau de bord 2012 de l'Observatoire Régional de l'Emploi des Personnes Handicapées

http://www.prao.org/medias/photo/tableaudebord_1352212510689.pngNouvelle publication de l'Observatoire Régional de l'Emploi des Personnes Handicapées: Tableau de bord 2012
L’Observatoire régional de l’emploi des personnes handicapées du CRDI publie un tableau de bord 2012 des statistiques et indicateurs du handicap et de l'insertion professionnelle.
Le document se structure en quatre points liés à l'insertion professionnelle des personnes handicapées. Il fournit des informations régionales et départementales sur:
- les données démographiques
- les personnes handicapées: bénéficiaires de la loi, la scolarisationmilieu protégé et ordinaire les entreprises et l’emploi: structure de l'emploi, établissements assujettis (privés et publics)
- les actions et moyens organisationnels et humains mis en place
>> Téléchargez le tableau de bord 2012.
http://www.prao.org/medias/photo/tableaudebord_1352212510689.png Νέα έκδοση του Περιφερειακού Παρατηρητηρίου Απασχόλησης των Ατόμων με Αναπηρία πίνακα αποτελεσμάτων 2012
Το Περιφερειακό Παρατηρητήριο για την Απασχόληση των Ατόμων με ειδικές ανάγκες iDRC δημοσιεύει ένα ταμπλό 2012 στατιστικά στοιχεία και τους δείκτες της αναπηρίας και της απασχολησιμότητας.

Το χαρτί είναι δομημένο σε τέσσερα σημεία που σχετίζονται με την απασχόληση των ατόμων με ειδικές ανάγκες
. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 14:41 - - Permalien [#]


10 ans de la VAE en Haute-Normandie

http://rencontres.crefor-hn.fr/sites/rencontres.crefor-hn.fr/files/images/ddblock/diaporama1.pngLes 10 ans de la VAE en Haute-Normandie, le 18 décembre 2012 à Rouen. Pour connaître le programme et s'inscrire à cette journée destinée aux professionnels, cliquer sur le lien suivant http://rencontres.crefor-hn.fr/.
Dans le cadre de sa mission d’information, le Crefor organise le 18 décembre prochain dans l'hémicycle du Conseil Régional, une manifestation régionale qui aura pour thème les 10 ans de la VAE en Haute-Normandie.
Cette journée a pour objectif de tirer les enseignements des dix années écoulées (les freins, les limites, les leviers..),  d’inciter les différents acteurs à intégrer dans les pratiques l’outil VAE (développement des actions collectives, prestations d’orientation, de bilan…) et d’apporter un nouvel élan à la VAE en Haute-Normandie.
Nous vous invitons à participer à cette journée pour contribuer tous ensemble à poursuivre le développement de la Validation des Acquis de l'Expérience en Haute-Normandie auprès du plus grand nombre possible d'acteurs et d'entreprises.
Détail de la journée

Ouverture par M. le Préfet de région, M. le Président du Conseil régional
Une loi, des expériences, des perspectives par M. Vincent Merle
Action 1 – « Une histoire de VAE »

Cet atelier va présenter une « histoire de VAE » à plusieurs voix. Le  présent témoignage met en exergue l’intervention de différents professionnels: ceux qui en amont contribuent à l’engagement dans une démarche de VAE, ceux qui tout au long de la démarche accompagnent le processus de VAE et la personne elle-même qui présentera les effets de la démarche sur son parcours professionnel. Le chaînage des interventions permettra de voir qu’au-delà de l’image de complexité, ce dispositif peut aussi être une aventure de collaborations et de partenariats, nous essaierons d’en repérer les conditions.
Action 2 – « Une histoire d’accompagnement collectif »

Créer des conditions favorables qui permettent à des acteurs régionaux d’intégrer la VAE dans une démarche plus large de GPEC au sein des entreprises ou sur les territoires? Voilà l’enjeu de l’expérimentation menée depuis septembre 2011 en Haute-Normandie. Dans cet atelier, nous tenterons de mettre en lumière les spécificités de cet accompagnement collectif VAE et de repérer ses différents effets à travers les témoignages de trois porteurs de projets: la CAPEB, OPCALIA et l’ARACT.
Action 3 –« Une histoire d’entreprises »

La VAE a 10 ans. Si la loi du 17 janvier 2002 l’institue comme un droit individuel, elle constitue aujourd’hui un nouvel outil pour la gestion des ressources humaines, articulant ainsi bien souvent, projet de l’entreprise et projet de l’individu. Sur la palette des outils stratégiques pour le développement des compétences, la VAE conjugue sécurisation des parcours, valorisation des métiers, dynamique collective…Deux entreprises de notre région nous racontent « leur histoire de VAE »: pourquoi et comment ils se sont lancés dans l’aventure, quels impacts observent-ils tant pour les salariés que pour l’entreprise?
S'inscrire pour participer aux 10 ans de la VAE qui se tiennent à ROUEN le mardi 18 décembre 2012.
Attention, les inscriptions doivent être faites avant le 14 décembre au plus tard.
Voir aussi 10 ans de réussite de VAE en Midi-Pyrénées, Les 10 ans de la VAE des acteurs et des initiatives en Bretagne, Les 10 ans de la Vae - Portes ouvertes dans les Points relais conseil, La VAE a 10 ans cette année, Les 10 ans de la VAE - 2002-2012, VAE - dix ans déjà, La VAE d’hier à aujourd’hui, et demain, 10 ans déjà! La VAE fête ses dix ans en Languedoc Roussillon, Les 10 ans de la VAE - Georges Asseraf, Les 10 ans de la VAE - réseau des CARIF OREF, Les 10 ans de la VAE par le réseau des CARIF OREF - Limoges - 20 septembre 2012, La chanson des 10 ans de la VAE, VAE - 10 ans - le 17 janvier 2012, Retour sur les 10 ans de la VAE en Pays de la Loire, Anniversaire - 10 ans de VAE, 10 ans de VAE en Auvergne, La VAE fête ses 10 ans, VAE, 10 ans de mobilisation, 40 ans de formation professionnelle continue, 10 ans de VAE, Les 10 ans de la VAE - réseau des CARIF OREF, 10 ans de la VAE en Rhône-Alpes, La VAE souffle ses dix bougies, Parution de l'Echo du CARIF sur les 10 ans de la VAE, 10 ans de pratiques de la VAE dans les Universités de Bretagne, Les dix ans de la VAE en Languedoc-Roussillon, La VAE fête ses 10 ans, Les 10 ans de la Vae en Franche-Comté, LA VAE fête ses 10 ans, Les 10 ans de la VAE à La Réunion, Les 10 ans de la VAE en Haute-Loire, 10 ans de la VAE - Voiron, Les 10 ans de la VAE en Picardie.

http://rencontres.crefor-hn.fr/sites/rencontres.crefor-hn.fr/files/images/ddblock/diaporama1.png 10 years of VAE in Haute-Normandie, December 18, 2012 in Rouen. To promote the program and to register for this day for professionals, click on the following link http://rencontres.crefor-hn.fr/.
As part of its mission to inform the Crefor organized on December 18 in the Chamber of the Regional Council, a regional event that will focus on the 10 years of VAE in Haute-Normandie
. More...

Posté par pcassuto à 14:28 - - Permalien [#]

Ce qu’on entend par âge, la gestion des âges dans l’entreprise et les relations entre les âges

http://www.mef-cotentin.com/fr/agenda/evenements/images/2_18_57.jpg?51612,112ème édition des rencontres régionales de la diversité - Ce qu’on entend par âge, la gestion des âges dans l’entreprise et les relations entre les âges
Lundi 26 novembre
, de 9 h 30 à 17 h,  à la salle des fêtes de Cherbourg-Octeville, la Mef du Cotentin vous donne rendez-vous pour la deuxième édition des rencontres régionales de la diversité. Cette journée d’information  et d’échange aura pour thème cette année «  Ce que l’on entend par âge, la gestion des âges dans l’entreprise et les relations entre les âges  ».
Fort du succès de la première édition qui avait suscité l’intéret de plus de 200 visiteurs, le groupe de travail Discrimin’action Cotentin emploi, animé par la MEF du Cotentin sous l’égide de la communauté urbaine de Cherbourg et de la sous préfecture de Cherbourg, organise lundi 26 novembre la seconde édition des rencontres régionales de la diversité.
Cette journée d’information et d’échange, qui entre dans le cadre de l’événement national Tour de France 2012 de la Charte de la diversité, invite le public à s’interroger sur la problématique des discriminations et à découvrir des expériences réussies. L’édition 2012 abordera plus spécifiquement la gestion des âges dans l’entreprise: « Ce qu’on entend par âge, la gestion des âges dans l’entreprise et les relations entre les âges. »
Ouvert à tous. Pour en savoir plus, téléchargez le programme de l'événement.
http://www.mef-cotentin.com/fr/agenda/evenements/images/2_18_57.jpg?51612, 11 2η έκδοση των περιφερειακών συναντήσεων της Διαφορετικότητας - Τι σημαίνει από την ηλικία, τη διαχείριση της ηλικίας στην εταιρεία και τη σχέση μεταξύ της ηλικίας
Δευτέρα 26 του Νοεμβρίου, από τις 9 π.μ. 30-17 ώρες, η αίθουσα του Cherbourg, το ΥΠΟΙΟ Cotentin να σας δώσει ένα ραντεβού για τη δεύτερη ετήσια περιφερειακές συναντήσεις της διαφορετικότητας.
Αυτή η μέρα των πληροφοριών και συζήτηση σχετικά με το θέμα φέτος είναι "Τι σημαίνει ηλικία, τη διαχείριση της ηλικίας στις επιχειρήσεις και τις σχέσεις μεταξύ των ηλικιών."
Η επιτυχία της πρώτης έκδοσης είχε προσελκύσει το ενδιαφέρον περισσότερων από 200 επισκέπτες, η ομάδα εργασίας Discrimin'action Cotentin απασχόληση, υπό την ηγεσία του ΥΠΟΙΟ Cotentin υπό την αιγίδα της αστικής κοινότητας του Χερβούργου και υπο-νομού Cherbourg, διοργανώνει τη Δευτέρα, 26 Νοέμβρη η δεύτερη έκδοση των περιφερειακών συναντήσεων της διαφορετικότητας
. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 14:20 - - Permalien [#]

Actions sur la multimodalité en formation

http://www.intercariforef.org/images/photos/0004/errefom.JPGL’Errefom organise dans le cadre de son programme régional de professionnalisation, des journées de formation sur la multimodalité en formation, en articulation avec la mise en place du centre de ressources FOAD régional soutenu par les financeurs publics.
Plusieurs actions sont prévues:
- Action A: La ré-ingénierie de formation en multimodalité destinée aux directeurs d’organismes de formation, responsables de formation (Télécharger le descriptif de la re-ingénierie de formation en multi-modalité)
- Action B: Réaliser le tutorat à distance ou le e-tutorat pour un public de formateurs, tuteurs (Télécharger le descriptif de l’action "réaliser le tutorat à distance ou e-tutorat")
- Action C: Les bases de la formation en multimodalité pour des formateurs qui auront à prendre en charge ce type de formation ayant pas ou peu d’expérience de la multi-modalité (Télécharger le descriptif de l’action "Les bases de la formation en multi-modalité").
Calendrier prévisionnel:
- Action A: du 8 au 30 novembre 2012 (14 heures avec trois regroupements en présentiel et à distance).
- Action B (3 sessions): du 22 octobre au 29 novembre 2012, du 12 novembre au 6 décembre 2012, du 26 novembre au 20 décembre 2012 (21 heures avec quatre regroupements en présentiel et à distance)
- Action C (2 sessions): du 15 octobre au 9 novembre 2012, du 19 novembre au 14 décembre 2012 (21 heures avec trois regroupements en présentiel et à distance).
Retrouver le descriptif complet et le bulletin d'inscription de chacune de ces actions sur le site de l’Errefom, dans la rubrique professionnalisation: http://www.errefom.info/.

http://www.intercariforef.org/images/photos/0004/errefom.JPG The Errefom organized within the framework of its regional program of professionalization, training days on multimodality training, in conjunction with the implementation of ODL regional resource center supported by public funders.
Several actions are planned:

- Action A: The re-engineering of multimodal training for directors of training organizations, training managers (Download the description of the re-engineering of multi-modality training)
. More...

Posté par pcassuto à 14:13 - - Permalien [#]

Un nouveau service public de l'orientation

http://www.intercariforef.org/images/photos/0004/errefom.JPGLe gouvernement va remplacer le service public de l'orientation mis en place par la loi du 24 novembre 2009 relative à l'orientation et à la formation par un service public territorialisé d'orientation tout au long de la vie. Cette mesure fait partie du "Pacte national pour la croissance et la compétitivité" présenté par le Premier ministre, le mardi 6 novembre 2012 à Matignon. Ce pacte, qui comprend 35 décisions, fait suite à la remise lundi 5 novembre du rapport de Louis GALLOIS sur la compétitivité de l'industrie française.
Le nouveau service public de l'orientation, du secondaire au supérieur, sera fondé sur une approche "métiers-qualifications", pour éviter qu'au sein d'une même classe de qualifications, les taux de chômage varient de plus de 10 points.
Selon le gouvernement, "l'information et l'orientation doivent permettre l'accès des élèves, des étudiants, des salariés et demandeurs d'emploi aux formations secondaires, supérieures ou professionnelles qualifiantes". Actuellement, "le système est très éclaté, peu coordonné et ne permet ni de réduire les inégalités au sein du système éducatif, ni de répondre aux enjeux de l'emploi et de la qualification".
D'ici 2013, seront également créées dix plateformes territoriales d'appui aux mutations. Celles-ci auront vocation à mobiliser les principaux acteurs dans des bassins où les enjeux pour l'emploi et le développement économique sont particulièrement prégnants, afin de répondre aux besoins en ressources humaines des TPE et PME. Elles seront des guichets uniques pour les entreprises voulant faire évoluer leurs ressources humaines, rassemblant sur un même territoire l'ensemble des acteurs de la formation et de l'emploi.
A noter: une mission d'évaluation sur la mise en oeuvre du service public de l'orientation (SPO) menée par l'Igas, l'IGAENR et l'IGEN est actuellement en cours.
Consulter le rapport Gallois "Pacte pour la compétitivité de l'industrie française": http://www.gouvernement.fr/. Télécharger le "Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l'emploi":  http://www.gouvernement.fr/.

http://www.intercariforef.org/images/photos/0004/errefom.JPG Η κυβέρνηση θα αντικαταστήσει το κοινό προσανατολισμό υπηρεσιών που είναι εγκατεστημένοι από την πράξη της 24ης Νοεμβρίου 2009, σχετικά με τον προσανατολισμό και την κατάρτιση για τη δημόσια υπηρεσία territorialized καθοδήγηση σε όλη τη ζωή. Αυτό είναι μέρος του "Εθνικού Συμφώνου για την Ανάπτυξη και Ανταγωνιστικότητα» που παρουσιάστηκε από τον πρωθυπουργό, Τρίτη, 6 Νοεμβρίου 2012 στο Matignon. Το σύμφωνο, το οποίο περιλαμβάνει 35 αποφάσεις που λαμβάνονται μετά την υποβολή της έκθεσης τη Δευτέρα, 5 Νοέμβρη WELSH Louis για την ανταγωνιστικότητα της γαλλικής βιομηχανίας. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 14:08 - - Permalien [#]


L'Opca 3+ et l'Agefiph se mobilisent pour l'emploi des travailleurs handicapés

http://www.intercariforef.org/images/photos/0004/errefom.JPGPour renforcer le niveau de qualification et favoriser l'emploi des travailleurs handicapés dans les industries de l'ameublement, du bois, des matériaux pour la construction et de l'industrie, Opca 3+ (Opca compétent pour ce secteur) et l'Agefiph ont conclu, le 11 octobre un partenariat.
Les deux organismes ont ainsi signé, pour deux ans, une convention de mise en oeuvre et de financement d'un vaste plan d'actions en faveur de l'insertion et la sécurisation professionnelles des travailleurs handicapés.
Le plan s'articule autour de trois principales missions: information et sensibilisation, accompagnement personnalisé, et enfin, formation, professionnalisation et qualification.
La convention s'applique à toutes les entreprises gérées par Opca 3+, y compris celles de moins de 20 salariés.
Communiqué de presse: http://www.opca3plus.fr/.
Renforcer le niveau de qualification et favoriser l’emploi des Travailleurs Handicapés

Sous l’impulsion des partenaires sociaux, engagés pour développer une politique handicap1 pour les Industries de l’Ameublement, du Bois, des Matériaux pour la Construction et l’Industrie et de l’Inter-secteurs Papiers Cartons, OPCA 3+ et l’Agefiph signent une convention de mise en oeuvre et de financement d’un vaste plan d’actions en faveur de l’insertion et la sécurisation professionnelles des Travailleurs Handicapés.
Paris, le 24 octobre 2012 Cette convention signée le 11 octobre 2012, pour deux ans, entre OPCA 3+ et l’Agefiph illustre la volonté des partenaires sociaux de répondre aux attentes des entreprises adhérentes d’OPCA 3+ et de leurs salariés en termes de respect des obligations de la loi de février 2005, d’optimisation des ressources, des compétences et de sécurisation des emplois. La convention est la première étape de la mise en oeuvre d'une politique d'emploi. Les aides financières et méthodologiques proposées par l'Agefiph ainsi que le plan d'actions négocié avec les partenaires sociaux vont permettre à OPCA 3+ de développer et mettre en oeuvre les ressources et procédures nécessaires pour instaurer la politique volontariste engagée par les Branches professionnelles d’OPCA 3+ en faveur des personnes en situation de handicap.
« La convention signée avec l’Agefiph s’appuie sur 3 ans d’expérience terrain et sur une articulation Emploi/Formation/Handicap. De là, sont ressorties 3 grandes missions majeures pour soutenir l’emploi des personnes handicapées: communiquer, accompagner, qualifier. Nous avons alors défini en concertation avec l’Agefiph, un plan d’actions pour chacune d’entre elles avec un maître mot: pragmatisme! Une série de services et dispositifs adaptés à tous nos adhérents qui permet de considérer la gestion du handicap comme une opportunité et pas uniquement comme une contrainte légale et financière.» Armelle Béchieau - Responsable Développement OPCA 3+.
En 2012, les stéréotypes restent un des principaux freins à l’intégration et à la valorisation des Travailleurs Handicapés.
En dépit d’une conjoncture économique défavorable, toutes les données témoignent d’une indéniable appropriation de la thématique du handicap par les entreprises. Ces cinq dernières années, la part des embauches au sein des établissements de 20 salariés et plus a progressé de plus de dix points et près de la moitié des établissements privés assujettis ont aujourd’hui atteint ou dépassé le taux d’emploi légal de 6% par le seul emploi direct. Toutefois, des disparités existent entre les différents secteurs professionnels et plus de 50% des PME peinent encore à remplir leurs obligations.
La convention OPCA 3+ et Agefiph s’appuie sur un plan d’actions articulé autour de 3 principales missions : communiquer, accompagner, qualifier.
Les entreprises et les salariés sont souvent démunis face à la gestion du handicap en entreprise, notamment les TPE et les PME qui ne disposent pas d’un collaborateur dédié. Cela les amène parfois, par défaut d’information ou par tabou, à éviter de traiter ces questions.
Les principaux freins à l’emploi des personnes handicapées :
• Le niveau de qualification insuffisant des Travailleurs Handicapés
• Le manque d’information des dispositifs, des aides financières disponibles et des leviers pour les activer.
• La persistance des stéréotypes
Pour répondre aux exigences et attentes des partenaires sociaux, OPCA 3+ déploie un plan d’actions ambitieux qui s’articule autour de 3 grandes missions, impliquant tous les acteurs, partenaires de branches, partenaires sociaux, entreprises et salariés:
A. information et sensibilisation;
B. accompagnement personnalisé;
C. formation, professionnalisation et qualification
Cette convention s’inscrit dans une volonté politique des partenaires sociaux en faveur de l’insertion professionnelle et le maintien dans l’emploi des personnes handicapées, en application des dispositions légales de la loi du 11 février 2005. Elle s’applique à toutes les entreprises gérées par OPCA 3+, y compris celles de moins de 20 salariés pour:
- accompagner les entreprises à s’approprier et mettre en oeuvre les dernières dispositions légales;
- augmenter et pérenniser le taux d’emploi des personnes handicapées en favorisant la formation en alternance, les contrats de professionnalisation et la mise en place de plans de carrière spécifiques.
Deux Conseillères Techniques Handicap (CTH) sont dédiées à l’accompagnement des adhérents sur la thématique Handicap. Interlocutrices privilégiées, elles garantissent une expertise et des relations de proximité. Pour assurer la mise en oeuvre et le suivi des différents dispositifs, elles sont soutenues par les conseillers des Antennes territoriales d’OPCA 3+ et de l’Agefiph, qui mutualisent leurs ressources.
Dans le cadre de la 16ème semaine pour l’emploi des Personnes Handicapées (du 14 au 20 novembre 2012), OPCA 3+ s’associe à Cap Emploi et à la Maison de l’Emploi de Bordeaux et participe aux « 6èmes Rencontres Emploi Handicap », un forum destiné à mettre en relation des employeurs qui recrutent et des candidats en recherche d’emploi. Cette journée est particulièrement conçue pour répondre aux besoins des PME et TPE. En 2011, plus de 1100 Travailleurs Handicapés ont pu rencontrer 43 entreprises et collectivités et accéder à 650 offres de poste à pourvoir immédiatement. Pour plus d’informations, des témoignages d’entreprises adhérentes et de leurs salariés, consultez le dossier thématique OPCA 3+ Emploi & Handicap: infopresse@opca3plus.fr.

http://www.intercariforef.org/images/photos/0004/errefom.JPG To strengthen the qualification and promote the employment of disabled workers in the industries of furniture, wood, construction materials and industry Opca 3 + (Opca responsible for this sector) and Agefiph concluded on 11 October a partnership.
The two organizations have been signed for two years, an agreement for the implementation and funding of a comprehensive plan of actions for inserting and securing professional workers with disabilities.

The plan focuses on three main tasks: information and awareness, coaching, and finally, training, and professional qualification.

The Convention applies to all companies managed by Opca 3 +, including those with fewer than 20 employees.

Press Release: http://www.opca3plus.fr/
. More...

Posté par pcassuto à 13:59 - - Permalien [#]

Salon Carrières et Formations le 17 novembre 2012 à Nice

Numero_VertRendez-vous avec les conseillers du CARIF Espace Compétences au Salon Carrières et Formations le 17 novembre 2012 à Nice/Formation professionnelle Le 17 novembre à Nice Accropolis - Palais des Expositions se tient le Salon Carrières et Formation pour tous ceux qui souhaitent évoluer dans leur travail, construire un projet professionnel ou se réorienter.
Des organismes de conseil aux établissements de formation de tous niveaux, sur un seul et même lieu, seront à votre disposition.
Des experts animeront des conférences transversales et ouvertes à tous autour de la formation continue et de la gestion de carrières.
Une opportunité de poser vos questions concernant la formation continue et de construire des parcours personnalisés.
Les spécialiste du CARIF Espace Compétences qui oeuvrent sur le n° vert régional d'information sur la formation seront disponibles pour répondre à vos demandes d’information sur l’offre de formation professionnelle, sur les aides et dispositifs existants.
Ils vous indiqueront aussi les démarches relatives pour valider les acquis de votre expérience ou encore réaliser un bilan de compétences et vous ré-aiguilleront vers les acteurs du territoire qui pourront vous accompagner dans votre projet…
Ci-joint l'invitation au salon à imprimer.
L'entrée au salon est libre, gratuite et l'inscription peut se faire sur place.
Numero_Vert Appuntamenti con Area consulenti CARIF Skills Training e Career Fair a 17 Novembre 2012 a Nizza/Formazione Il 17 novembre Accropolis Nizza - Stand espositivi della Fiera di carriera e di formazione per coloro che desiderano portare avanti il loro lavoro, costruire una carriera o cambiamento di carriera. Più...

Posté par pcassuto à 13:53 - - Permalien [#]

Un site dédié à l'économie sociale et solidaire

Un site dédié à l'économie sociale et solidaireLe Ministère de l'Economie et des Finances vient de mettre en ligne un site dédié à l'économie sociale et solidaire (ESS). Pour y accéder: www.economie-sociale-solidaire.gouv.fr.
L’économie sociale et solidaire, de quoi parle-t-on?
L’économie sociale et solidaire (ESS) rassemble les structures et entreprises qui concilient utilité sociale, activité économique et/ou gouvernance démocratique. Donnant la primauté aux personnes sur la recherche de profits, elles sont organisées autour:

  • d’une solidarité collective;
  • d’un partage démocratique du pouvoir dans l’entreprise;
  • et réinvestissent leur résultat dans leurss projets et au service des personnes.

SCOP, coopératives, mutuelles, associations, fondations et entreprises sociales oeuvrent pour remettre l’humain au cœur de l’économie.
Un moteur pour l’emploi

Les entreprises de l’ESS sont un acteur économique de premier plan en France. Elles emploient plus de 2,35 millions de salariés et distribuent chaque année plus de 50,5 milliards d’euros de masse salariale, soit environ 10% de l'emploi salarié et de la masse salariale versée chaque année par les entreprises privées. A titre de comparaison, c’est 2,5 fois le poids de la masse salariale du secteur de l’hébergement et de la restauration et 1,5 fois plus d'emplois que le secteur de la construction. Sur les dix dernières années, l’ESS a créé 440 000 emplois nouveaux, en croissance de 23%. Dans le même temps, l’ensemble de l’emploi privé n’augmentait que de 7%. Avec près de 600000 emplois à renouveler d’ici 2020 en raison des départs en retraite, c'est un vivier d’emplois pour les 10 prochaines années.
Offrir des biens et services pour le plus grand nombre
Les entreprises de l’ESS offrent des biens et services pour le plus grand nombre sans chercher à exclure les personnes les moins solvables. Loin d’être une économie de la marge, l’économie sociale occupe les premières places dans des secteurs essentiels :

  • 9 personnes handicapées sur 10 sont prises en charge par des établissements de l’économie sociale;
  • 68 % des services d’aide au domicile aux personnes dépendantes sont portés par des entreprises de l’économie sociale;
  • 30 % des hôpitaux sont gérés par l’économie sociale;
  • 60 % des dépôts bancaires se font dans les banques de l’économie sociale et solidaire;
  • 38 millions de Français sont protégés par les mutuelles de santé;
  • 1 voiture sur 2 est assurée par une mutuelle d’assurance de l'ESS.

Les acteurs de l’ESS innovent économiquement et socialement. Parmi quelques exemples d’innovations utiles socialement développées par les entreprises de l’ESS: l’aide à domicile des personnes fragiles, l'aide aux personnes âgées dépendantes, l'accueil de jour des personnes handicapées.

Ένα site αφιερωμένο στην κοινωνική και αλληλέγγυα οικονομία Το Υπουργείο Οικονομίας και Οικονομικών έχει θέσει σε απευθείας σύνδεση μόλις ένα site αφιερωμένο στην κοινωνική και αλληλέγγυα οικονομία (SSE). Για να φτάσετε εκεί: www.economie-κοινωνική-solidaire.gouv.fr.
Η κοινωνική και αλληλέγγυα οικονομία, αρκεί να μιλάμε γι 'αυτό;

Η κοινωνική και αλληλέγγυα οικονομία (ΝΝΑ) συγκεντρώνει τις δομές και τις εταιρείες κοινής ωφέλειας, που συνδυάζουν την κοινωνική, οικονομική δραστηριότητα και / ή της δημοκρατικής διακυβέρνησης
. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 13:36 - - Permalien [#]

Les universités européennes à l’horizon 2020 - la diversité des excellences

Intervention au colloque de la C.P.U.Geneviève Fioraso s'est exprimée à l'occasion du colloque de la C.P.U. sur le thème: "Les universités européennes à l’horizon 2020: la diversité des excellences".
L'Europe est désormais pour nous tous la mesure de toutes choses
: la mesure de nos réussites scientifiques, la mesure de nos capacités de formations supérieures, la mesure de notre investissement dans l'enseignement supérieur et la recherche, et la mesure de notre capacité à relever les grands défis du 21e siècle.
L'Europe est par conséquent le tremplin qui nous permettra d'être visibles et présents à l'international
, qui permettra à la France de jouer un rôle dans le concert des grandes nations de la connaissance et de la croissance. Nous serons européens parce que nous voulons compter dans le monde, nous jouerons la carte européenne pour avoir une place internationale. Nous sommes tous ici convaincus que l'enseignement supérieur et la recherche représentent un atout décisif pour la croissance, le développement, et la compétitivité par la qualité. Et ainsi motivés nous sommes donc prêts à relever le défi de la compétition internationale. Mais comment mieux y parvenir? Je vous propose de partager quelques orientations et pistes d'actions.
En premier lieu, pour être visible à l'international, notre système d'enseignement supérieur et de recherche doit être lisible et compréhensible à l'étranger...et d'abord en France 3 300 intitulés de licence, 6 600 intitulés de master: l'offre de formation, pourtant de grande qualité, j'en suis convaincue, est tout à fait illisible pour les jeunes, leurs familles, ainsi que pour les employeurs, et plus encore quand ils viennent du monde entier. Vous le savez, c'est l'un des objets de la réflexion collective menée dans les Assises de l'enseignement supérieur et de la recherche. Vous avez choisi très judicieusement de placer votre réflexion sur l'avenir des universités françaises, qui s'exprime dans le cadre des Assises que j'ai organisées, sous l'égide de ce colloque européen consacré à l'Horizon 2020, et que j'ai le plaisir d'ouvrir.
En second lieu, pour être présents à l'international, je le disais en introduction, nous ne devons pas être isolés. Nous devons nous appuyer sur des partenariats renforcés sur la base d'intérêts partagés. Avec ses partenaires européens, la France pourra constituer une masse critique plus crédible vis-à-vis de puissances industrielles comme les Etats-Unis ou le Japon, ainsi que vis-à-vis des pays émergents, des BRICs.  La demande récente de coopération scientifique, formulée par les Etats-Unis à la France, en tant que tête de pont de la programmation conjointe sur les maladies neurodégénératives, en particulier l'Alzheimer, est exemplaire de la politique que je souhaite développer. Tout comme la signature, toujours avec les Etats-Unis, d'un programme de recherche commun sur le SIDA, et dont l'annonce, lors de la conférence internationale qui s'est tenue à Washington en juillet dernier, a reçu un accueil enthousiaste. Cette même conférence a vu la présidence de l'International AIDS Society confiée à Françoise Barré-Sinoussi. Dans ces deux actions, la qualité de notre recherche s'est construite sur un partenariat européen qui a permis une collaboration équilibrée avec les Etats-Unis.
L'excellence
Sous l'intitulé "la diversité des excellences", vous avez décidé de faire porter l'accent sur deux dimensions complémentaires, d'un côté le rôle de l'université dans les éco-systèmes territoriaux européens de l'innovation, et de l'autre côté, le rôle des réformes pédagogiques et des dispositifs de réussite pour les étudiants dans l'avenir de la construction européenne. L'innovation scientifique, l'innovation d'usages, l'innovation technologique, l'innovation managériale, toutes requièrent des compétences qui trouvent leur source dans un enseignement de qualité et une recherche forte, diversifiée, connectée avec l'Europe et le monde.
Je revendique l' "excellence" pour notre enseignement supérieur et notre recherche
, mais une excellence diversifiée, plurielle et bien répartie sur tous les territoires.
Il y a de l'excellence dans les travaux et la carrière des individus quand ils accèdent à de hautes distinctions, et à des marques de reconnaissance internationale (Le Nobel, la médaille Fields, Türing) ou nationale (l'I.U.F., la médaille d'or du C.N.R.S.). Il y a de l'excellence dans le regroupement territorial des compétences qui permet d'emporter des compétitions internationales, et d'accéder aux meilleurs rangs des classements internationaux. Il y aussi de l'excellence dans la capacité des laboratoires et des établissements à trouver des solutions aux problèmes technologiques et sociétaux de notre temps, à prendre toute la place qui leur revient dans les processus de transfert et dans les éco-systèmes d'innovation. L'excellence est donc diverse : dans la formation autant que dans la recherche, dans les distinctions internationales obtenues par les individus autant que dans les "clusters" de recherche et d'innovation. Dans la formation elle est aussi diverse et doit concerner toutes les filières: les bacs-pros, technologiques et académiques, avec la même qualité, la même considération et une orientation appropriée suscitant la réussite. C'est le sens de la demande que j'ai adressée aux sections S.T.S. et aux I.U.T. pour accueillir ces sections avec un accompagnement approprié vers la recherche.
Cette diversité nécessite aussi que les systèmes d'évaluation et de classements soient adaptés. Je salue l'initiative de la Commission Européenne qui s'est dotée, avec "U-Multirank", de son propre outil d'évaluation et de classement. Un outil intelligent, qui permet de comparer ce qui est comparable, qui prend en compte les S.H.S., les taux de réussite des étudiants, le transfert vers l'industrie, la participation à l'innovation et la création d'emplois. La France doit peser de tout son poids pour que ce classement devienne une référence pour les étudiants, les enseignants, les entreprises au niveau européen et mondial. Nous devons être fiers de notre culture scientifique et académique et nous devons en assurer la promotion avec confiance et détermination.
Horizon 2020
Trois nouveautés qui convergent avec la nouvelle politique pour la recherche du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche: la simplification, la réponse aux défis sociétaux, le continuum entre recherche et innovation.
La simplification
Le 10 octobre 2012 à Luxembourg, les ministres européens de la recherche, réunis en "conseil compétitivité" ont décidé d'adopter une simplification radicale pour Horizon 2020, en se ralliant au principe d'une estimation forfaitaire simple et unifiée, pour l'établissement des financements des projets. La France a fortement soutenu cette décision qui va dans le sens de la simplification des procédures et il a fallu deux conversations téléphoniques avec ma collègue allemande, Annette Schavan pour emporter la décision. Cette simplification ne va pas à l'encontre des principes de bonne gestion, et notamment l'utilisation des coûts complets pour établir le budget d'une demande. Elle combine les deux: règles de bonne gestion en interne, et simplification des démarches à l'externe. Le conseil de compétitivité a donc choisi un modèle de financement qui permet une mise en œuvre plus rapide, plus transparente, qui libère du temps de recherche, qui réduit les risques d'erreurs et de contentieux et qui sera plus attractif pour les laboratoires publics et les PME-PMI de notre pays.
La réponse aux défis sociétaux
Nous partageons le choix des trois grandes priorités d'Horizon 2020: l'excellence scientifique, le "leadership" industriel, et les sept défis sociétaux. Et c'est pourquoi je veillerai tout particulièrement:

  • à soutenir les efforts d'harmonisation de nos programmes avec les initiatives européennes en cours dans les programmes Horizon2020, dans le dispositif des KET et l'E.I.T., pour ce qui concerne le développement des technologies de rupture et créatrices d'emplois nouveaux ; 
  • à ce que les cinq Alliances nationales de recherche assurent une articulation efficace et harmonieuse entre les stratégies et les programmations nationales de la recherche, d'une part, et les défis sociétaux définis pour Horizon 2020 en Europe, d'autre part.

L'entrée par les défis sociétaux est légitime et souhaitable, à condition qu'elle ne soit pas un instrument exclusif de pilotage de la science. La recherche fondamentale doit pouvoir librement s'exprimer et être conduite en toute indépendance, car ce sont des recherches dont les applications ne peuvent pas être prédites au moment de leur engagement. Leur impact est pourtant essentiel pour générer des innovations et ouvrir de nouveaux champs de connaissance, et elles ressourcent aussi bien notre mode de pensée pour les recherches technologiques. Mais l'articulation avec les grands défis sociétaux est tout aussi nécessaire, car elle procure à nos efforts de recherche un fondement concret, convaincant, compréhensible par l'ensemble de la population, utiles à l'emploi, au progrès.
Le continuum recherche/innovation
Le ministère a soutenu l'idée selon laquelle la recherche et l'innovation devaient être réunies dans le même programme-cadre, au bénéfice des politiques européennes de croissance et d'emploi. Pour la première fois, le programme-cadre européen contient des perspectives qui sont en faveur de la réindustrialisation des Etats membres, car il comprend désormais des financements qui couvrent les premières applications commerciales des découvertes scientifiques. Pour compléter ce nécessaire continuum, le ministère a soutenu la position de la Commission Européenne qui vise à maintenir et renforcer la complémentarité entre les financements d'Horizon 2020, d'une part, et les fonds structurels destinés à la politique de cohésion européenne, d'autre part. Il a été en effet décidé que la recommandation de la Commission porterait à 80% des fonds structurels le budget consacré à la recherche-innovation, au soutien aux P.M.E. et au développement économique sobre en carbone, notamment pour les régions d'Europe les plus "développées". Sans attendre les propositions du groupe de travail présidé par Jean-Louis Beylat et Pierre Tambourin, 15 mesures pour le transfert qui s'intègrent.
Le budget d'Horizon 2020 et les enjeux pour la France
La Commission propose une augmentation de 15,7% pour le programme-cadre. Augmenter les financements semble raisonnable du point de vue du ministère compte tenu de l'élargissement du périmètre à des activités proches du marché, des activités ciblées sur les P.M.E., et le développement de l'E.I.T. (notamment les KIC, Knowledge and Innovation Communities).
Mais la première priorité pour la France, c'est surtout d'augmenter la part des financements qui reviennent à ses propres laboratoires et à ses projets. La France est le deuxième contributeur (16,4%), après l'Allemagne (19,7%), mais elle n'est que le troisième bénéficiaire (11,8%), derrière l'Allemagne et le Royaume Uni. Le taux de retour français ne pourra être substantiellement amélioré que si nous incitons les équipes à aller chercher les financements européens. Car nous savons tous clairement aujourd'hui que notre faiblesse relative ne tient pas à un défaut de réussite, avec un taux de succès de 25%, supérieur à la moyenne européenne (autour de 20%), mais à un déficit de candidatures, notamment pour l'E.R.C.
Il faut maintenant nous organiser résolument pour aller chercher ces crédits européens. Avec la frénésie des appels à projet dans le dernier quinquennat, nos équipes de recherche ont été moins présentes au niveau européen et nous avons régressé dans nos réponses au niveau du P.C.R.D.T.. Alors que notre pays y contribue à près de 17%, en deuxième place derrière l'Allemagne, notre taux de retour a baissé de 30%. C'est dommage sur le plan financier, mais plus encore pour notre perte d'influence dans la construction d'une Europe de la recherche et de la connaissance. Nous sommes en train de mettre en place des programmes d'incitation pour les équipes et les candidats potentiels: par exemple, il est indispensable que l'A.N.R. développe des programmes d'incitation et de soutien à la compétition européenne, notamment pour les candidats ERC qui sont très proches du succès et qui ont besoin d'un accompagnement ciblé pour franchir le cap. Cette décision a été confirmée par le Conseil d'administration du 14 novembre dernier.
Erasmus pour tous
La mobilité étudiante en Europe est un enjeu de la construction européenne, mais c'est aussi un enjeu pour l'insertion professionnelle, et donc pour la réussite étudiante, et nous devons donc veiller à ce que les conditions de la mobilité soient démocratiques, c'est-à-dire qu'elle soit vraiment accessible de la même manière pour tous. Malgré une augmentation continue du nombre de mobilités de type Erasmus, elles ne concernent que 1,5% de la population étudiante totale. Et le profil socio-économique moyen des bénéficiaires de cette mobilité est plus élevé que celui de la population étudiante elle-même. Le déficit de mobilité européenne est donc également un déficit démocratique.
Pour le projet "Erasmus pour tous" la Commission demande que le budget passe de 7 à 19 milliards d'Euros. Cette augmentation permettrait principalement d'augmenter le nombre de bénéficiaires, et l'on sait bien que la démocratisation de la mobilité européenne passe d'abord par une augmentation du montant unitaire des aides, pour encourager les jeunes issus des familles modestes à en bénéficier. Erasmus pour tous n'atteindra donc les objectifs de démocratisation que si nous parvenons à mobiliser des aides complémentaires; la solution envisagée par la Commission, avec un fonds de garantie qui permettrait de mettre en place des prêts pour les étudiants en mobilité, n'est qu'un palliatif, qui ne nous satisfait pas sur le plan démocratique. L'Europe devient économique et culturelle, elle s'efforce d'être politique, elle doit être également sociale. Nous avons besoin d'être plus Européens, parce que nous souhaitons exister plus fortement à l'international pour retrouver la croissance et redresser notre pays. Cette ambition européenne et internationale doit bénéficier à la démocratisation des études supérieures. Ouvrir l'Europe et le monde à notre jeunesse et à nos étudiants, oui, c'est indispensable. Le faire également pour tous, avec les moyens d'une égalité réelle, oui, c'est un devoir.
Robert Schumann nous a montré la voie, en fondant l'Europe sur un principe de solidarité concrète:
"L'Europe ne se fera pas d'un coup, ni dans une construction d'ensemble: elle se fera par des réalisations concrètes créant d'abord une solidarité de fait." (Robert Schumann)
En période de crise économique, sociale, environnementale, à un moment où les équilibres dans le monde sont en pleine mutation, le renouveau européen emportera par la connaissance, l'innovation, le lien culturel me paraît plus que jamais garant de notre avenir commun. C'est à l'éducation et à recherche d'y jouer un rôle tout à fait essentiel; je vous remercie d'y contribuer.
Voir aussi Les Universités européennes à l’horizon 2020 - la diversité des excellences, Les universités européennes à l’horizon 2020 - la diversité des excellences.

Intervention at the conference C.P.U. Genevieve Fioraso spoke at the conference of the CPU on the theme: "European universities in 2020: the diversity of excellence."
Europe is now for us the measure of all things: the extent of our scientific achievements, the limits of our capacities of higher education, the extent of our investment in higher education and research, and the extent of our ability to meet the challenges of the 21st century.

Europe is therefore the springboard that allow us to be present and visible at the international level, which will allow France to play a role in the concert of nations large knowledge and growth.
We will be European because we want to count in the world, we will play the European card for a place internationally. We are all here believe that higher education and research are an important asset for growth, development and competitiveness through quality. Well motivated and we are ready for the challenge of international competition. But how best to get there? I suggest you share some guidelines and possible actions. More...

Posté par pcassuto à 13:18 - - Permalien [#]

Contrat de génération - impact sur les Plans Seniors

Carif Oref Midi-PyrénéesLes Contrats de génération ne sont pas encore nés qu'ils impactent déjà le dispositif du Plan Senior mis en oeuvre depuis 2010. Une circulaire permet aux entreprises couvertes par un Plan Senior au 4 septembre 2012 de ne pas avoir à le renégocier s'il venait à expiration avant la mise en place des Contrats de génération. Ces entreprises ne seront pas redevables de la pénalité exigible pour défaut de Plan Senior, contrairement aux entreprises soumises à l'obligation d'un tel Plan et qui ne seraient pas couvertes par celui-ci au 4 septembre.
Circulaire interministèrielle n° 2012/17 du 2.10.12.

CARIF OREF Midi-Pyrenees Συμβάσεις γενιάς δεν έχουν ακόμη γεννηθεί που επηρεάζουν ήδη τη συσκευή Senior σχέδιο εφαρμόζεται από το 2010. Μια εγκύκλιος επιτρέπει στις εταιρείες που καλύπτονται από το σχέδιο Senior 4η Σεπτεμβρίου 2012 δεν χρειάζεται να επαναδιαπραγματευθεί αν λήξει πριν από την ίδρυση των συμβάσεων γενιάς. Οι εταιρείες αυτές δεν θα είναι υπεύθυνη για την ποινή που καταβάλλονται για τη μη Senior σχέδιο, σε αντίθεση με τις εταιρείες που υπόκεινται σε υποχρέωση ενός τέτοιου σχεδίου και δεν καλύπτονται από την παρούσα 4 Σεπτεμβρίου. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 12:05 - - Permalien [#]