09 avril 2013

London Met visa ban lifted

Times Higher EducationBy Simon Baker. London Metropolitan University will again be allowed to recruit international students after the Home Office ended the revocation of its visa licence. A statement says non-European Union students will be permitted to enter the UK to study at the university from today. The decision follows the removal of the university’s sponsor licence in August 2012. A Home Office spokesman said a “series of inspections” carried out in the last six months “have demonstrated that the university has made the necessary improvements to its systems and administration”. More...

Posté par pcassuto à 20:10 - - Permalien [#]


Enquête Besoins en Main-d’Œuvre 2013

http://bmo.pole-emploi.org/images/bmo_logo.pngL'enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO) est une initiative de Pôle emploi, réalisée avec les directions régionales et le concours du Crédoc. Elle mesure les intentions de recrutement des employeurs pour l'année à venir...
Présentation de l’enquête
L'enquête annuelle "Besoins en Main-d'Œuvre" est, depuis plusieurs années, un élément essentiel de connaissance du marché du travail. Chaque année, Pôle emploi adresse un questionnaire à plus de 1,6 million d’établissements afin de connaître leurs besoins en recrutement par secteur d’activité et par bassin d’emploi. Elle permet entre autre: d’anticiper les difficultés de recrutement, d’améliorer l’orientation des demandeurs d’emploi vers des formations ou des métiers en adéquation avec les besoins du marché du travail et d’informer les demandeurs d’emploi sur l’évolution de leur marché du travail et les métiers porteurs. Vous pouvez accéder aux données via une recherche par zone géographique jusqu’au bassin d’emploi, par métier et par secteur d’activité.
Principaux résultats 2013
Croissance ralentie des projets de recrutement des employeurs pour 2013
Projets de recrutement:

Les prévisions d’embauche exprimées par les employeurs progressent seulement de 0,3% en 2013 pour s’établir à 1 613 100 projets, répartis dans les 388 bassins d’emplois français (métropole, DOM et Mayotte). Ainsi, 4 400 projets d’embauche supplémentaires sont comptabilisés cette année. La part des établissements qui envisagent de recruter passe de 17,7% à 18,0% en un an, ce qui se traduit par une légère baisse du nombre moyen d’intentions d’embauche par établissement recruteur (3,8 contre 3,9 en 2012).
Type de contrats et motifs de recrutement:

Un peu moins de la moitié des postes proposés sont des emplois durables (49,4% des recrutements sont envisagés en CDI, CDD de six mois ou plus et missions d’intérim de 6 mois ou plus). La majeure partie des projets annoncés (35,7%) font suite à l’anticipation d’un surcroît ponctuel d’activité de la part des établissements. Plus de huit établissements sur dix souhaitent recruter dans les 6 premiers mois de l’année. Les établissements ne recrutant pas cette année, estiment pour la plupart que la taille de leur structure est suffisante ou que la conjoncture économique est défavorable.
Pôle emploi comme intermédiaire et perspectives à moyen terme

Pôle emploi demeure un intermédiaire privilégié pour le recrutement puisque sept établissements sur dix pensent solliciter son aide, notamment pour les recrutements d’emplois durables ou jugés difficiles. La part des employeurs prévoyant une hausse de leur activité dans les trois à cinq années à venir s’est légèrement tassée (29,7% d’entre eux contre 31,4% en 2012, soit -1,7 point).
Les métiers les plus recherchés

Avec 14% des intentions d’embauche, l’hôtellerie-restauration constitue toujours le premier pôle de recrutement national, talonnée par les services aux entreprises (12%) et la santé-action sociale (12%)
    * Le secteur des services concentre, à lui seul, 64% des projets de recrutement, en très légère hausse (1,1%)
    * Le commerce voit également ses perspectives d’embauche progresser (+1,9%) par rapport à 2012, avec 11% des projets en 2013
    * Le secteur de la construction représente quant à lui 6% des besoins en main-d’œuvre en 2013, en chute de 11% par rapport à 2012
Cette année encore, les métiers les plus recherchés - pour la plupart à faible niveau de qualification - concernent les services aux particuliers : apprentis de cuisine, serveurs, animateurs socioculturels, aides à domicile, aides-soignants… Ce résultat illustre le poids structurellement fort des activités touristiques et des services à la personne dans le tissu économique français. Ces métiers se caractérisent, dans la plupart des cas, par une importante saisonnalité et des difficultés de recrutement élevées. Plusieurs métiers du secteur agricole (viticulteurs, arboriculteurs salariés…) demeurent parmi les plus recherchés, avec cependant une très forte saisonnalité. Des volumes de projets importants sont générés par le secteur des services aux entreprises (agents d’entretien), l’industrie (ingénieurs, cadres d’études) et le commerce (vendeurs, employés de libre-service).
Les contrats saisonniers

La part des projets de recrutement liés à une activité saisonnière reste stable en 2013 et s’établit à 35,8% des prévisions d’embauche, ce qui correspond à 577 360 embauches potentielles. La proportion d’emplois saisonniers atteint, comme en 2012, sa valeur maximale dans l’agriculture (91%).
Les difficultés de recrutement

Les difficultés de recrutement exprimées par les employeurs se réduisent cette année. Elles concernent 40,4% des projets d’embauche contre 42,6% en 2012. 55% des projets sont jugés difficiles dans la construction (58% en 2012) et 43% dans l’industrie (49% en 2012). Les métiers des services aux particuliers (aides à domicile & aides ménagères, cuisiniers, employés de maison…), mais également de l’industrie (ingénieurs et cadres d’études, R&D en informatique, chefs de projets informatiques), et de la santé (aides-soignants) rassemblent une majorité de projets considérés comme problématiques par les employeurs.
Voir aussi sur le blog: Résultats complémentaires de l’enquête BMO 2012, L’enquête BMO (Besoins en main-d’œuvre) 2012, Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2012), Enquête complémentaire « Besoins en Main-d’OEuvre 2011 », Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2011), Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2010), Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2009), Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2008).

http://bmo.pole-emploi.org/images/bmo_logo.png Tá an suirbhé le Riachtanais Daonchumhachta (BMO) tionscnamh de chuid an ionaid fostaíochta, a rinneadh le Crédoc réigiúnach agus cúnamh. Tomhaiseann sé fostóirí intinn a fhostú don bhliain seo chugainn ...
Cur i láthair an tsuirbhé
An "Riachtanais Daonchumhachta" bliantúil, ar feadh blianta fada, mar phríomhghné de eolas ar an margadh saothair. Níos mó...

Posté par pcassuto à 18:37 - - Permalien [#]

Réponse de Geneviève Fioraso à la question du sénateur Bernard Fournier

http://cache.media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/image/Ministre/91/5/Senat-question-kine_247915.79.jpgGeneviève Fioraso s'est exprimée sur l'intégration dans le schéma licence-master-doctorat (L.M.D.) de la formation des masseurs-kinésithérapeutes, lors d'une question orale au Sénat, le 9 avril.
Monsieur le Sénateur,
Le diplôme d'Etat de masseur-kinésithérapeute relève de la compétence de la ministre des affaires sociales et de la santé. En vue de son inscription dans le schéma licence-master-doctorat, cette formation a fait l'objet d'une réingénierie, dont les travaux ont été menés par le ministère en charge de la santé pour la définition des référentiels de compétence et le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche pour ceux de la formation.
Un arbitrage prononcé en interministériel a été diffusé par la voie d'un communiqué de presse le 25 février dernier. Il apporte des réponses précises aux questions que vous posez.
  1. Le diplôme d'exercice de Masseur kinésithérapeute sera reconnu au grade de licence mais obtenu à l'issue d'une formation permettant l'obtention de 240 E.C.T.S., puisqu'incluant une première année universitaire qui sera généralisée. Ceci permet l'inscription directe en 2e année de master 2 pour les étudiants qui le souhaitent.
    Cette intégration de l'année de préparation aux études dans le parcours de formation initiale est une réelle avancée dans la reconnaissance universitaire et reposera  sur une obligation de convention des instituts de formation avec l'université. Ceci implique d'en faire non seulement une année de sélection et d'orientation mais aussi une année de formation à  part entière.
  2. Le conventionnement des instituts de formation avec une université sera obligatoire. L'absence de convention entraînera le retrait de l'autorisation de délivrance de la formation.
  3. L'inscription dans la convention avec l'université devra faire apparaître une offre de masters 2 à laquelle les diplômés masseurs kinés pourront accéder directement.  Un travail complémentaire déterminera les champs de pratiques avancées en lien avec l'obtention d'un master.
    Le travail à conduire par les deux ministères doit désormais être mené, donc être poursuivi comme vous le souhaité, avec l'objectif d'une mise en œuvre pour une rentrée en septembre 2014. Ce travail sera copiloté dans le respect des exigences liées aux domaines d'intervention de la profession et de préparation des étudiants à leur future condition d'exercice professionnel ainsi que celles liées à la reconnaissance universitaire.
  4. Enfin pour information je vous confirme qu'une mission d'expertise et d'inspection conjointe IGAS/I.G.A.E.N.R. est engagée à la demande de nos 2 ministères avec pour objectif de produire des recommandations générales relatives au processus d'universitarisation des formations initiales des professions paramédicales.

J'espère par ces réponses complètes et un travail en progrès avoir répondu à vos interrogations monsieur le sénateur.

Genevieve Fioraso spoke on the integration scheme license-master-doctorat (LMD) training of physiotherapists during an oral question to the Senate, April 9.
Senator,

State diploma physiotherapist within the jurisdiction of the Minister of Social Affairs and Health
. More...

Posté par pcassuto à 18:09 - - Permalien [#]
Tags :

Why does social science have such a hard job explaining itself?

http://static.guim.co.uk/static/2bb828114399622a03636ecc13c400991f0f5b91/common/images/logos/the-guardian/professional.gifContrary to US Senate rulings, we need more and better funded social science, not less, says Ziyad Marar – without discussing how it differs from natural science, it remains easy to relegate.
So it has finally happened. After years of failed attempts by senators Tom Coburn and Jeff Flake to defund political science from the US National Science Foundation (NSF) budget, March's breakthrough 'voice vote' gave them most of what they wanted. The amendment passed was designed "to prohibit the use of funds to carry out the functions of the Political Science Program in the Division of Social and Economic Sciences … of the National Science Foundation, except for research projects that the Director of the National Science Foundation certifies as promoting national security or the economic interests of the United States". Read more...

Posté par pcassuto à 18:01 - - Permalien [#]

How easy is it to study part-time?

The Guardian homeHigh fees and inflexible companies are being blamed for a fall in part-time students. Tell us your experiences. The new president of Birkbeck University has said that high fees and a lack of communication about the loan system has meant a fall in part-time students. According to Lady Bakewell, there has been a 40% drop in part-time study. This fall in numbers comes as Bakewell urges more companies to be flexible about allowing employees to both work and study. Read more...

Posté par pcassuto à 01:22 - - Permalien [#]


Missions de l’AERES en Amérique du Sud

AERESDans le cadre d’accords de coopération avec la Commission nationale d’évaluation et d’accréditation universitaire argentine (CONEAU) d’une part, et avec le Ministère de l’éducation et le Conseil national d’accréditation (CNA) colombiens d’autre part, l’AERES a effectué une mission de travail en Argentine et en Colombie, courant mars 2013.
Mission de l’AERES en Argentine

Les 18 et 19 mars 2013, Patricia Pol, responsable des affaires européennes et internationales de l’AERES et Philippe Tchamitchian, directeur de la section des établissements de l’AERES se sont rendus à Buenos Aires dans le cadre du séminaire bilatéral AERES-CONEAU.
Le séminaire a permis:
- d’échanger sur les pratiques d’évaluation intégrée de l’AERES;
- de réfléchir à des principes méthodologiques communs pour l’évaluation des formations binationales : un état des lieux des formations existantes, en lien avec l’Ambassade de France en Argentine, permettra de définir une approche partagée;
- de confirmer la réalisation d’une publication commune bilingue sur l’évaluation de l’enseignement supérieur et de la recherche en France et en Argentine, à partir des actes du séminaire;
- d’identifier des experts français et argentins pour participer à des évaluations organisées par chacun des partenaires.
Cette mission a également permis de signer l’accord de coopération entre l’AERES et la CONEAU préparé lors de la précédente mission réalisée en septembre 2012.
Mission de l’AERES en Colombie

Les 21 et 22 mars 2013, Patricia Pol et François Pernot, délégué scientifique de l’AERES, se sont rendus en Colombie pour participer à la conférence franco-colombienne sur « la qualité de l’enseignement supérieur et de la recherche », à Cali. Organisé conjointement par l’Ambassade de France et l’Association des universités colombiennes, l’événement a réuni 120 participants de cinquante établissements d’enseignement supérieur colombiens.
En partageant l’expertise et l’expérience de l’AERES, Patricia Pol et François Pernot ont participé aux débats des plénières et des tables rondes portant sur:
- l’internationalisation de l’enseignement supérieur, l’assurance qualité et la reconnaissance des diplômes;
- l’évaluation et l ‘accréditation des formations de pregrado (équivalent licence) et pos grado (master-doctorat);
- l’évaluation de la recherche et l’indexation des revues;
- l’évaluation des transferts de connaissance et de technologie.
Cette visite a également permis de préciser le programme de travail entre l’AERES et le Conseil national d’accréditation colombien pour 2013:
- Travail sur l’identification d’experts bilingues;
- Réalisation d’un état des lieux des 108 formations franco-colombiennes existantes et définition d’une méthodologie commune pour promouvoir des évaluations conjointes ou une reconnaissance mutuelle des évaluations/accréditations conduites dans chacun des pays.
AERES Faoi chomhaontuithe comharchumann leis an gCoimisiún Náisiúnta um Acadúil Measúnú agus Creidiúnú Airgintín (CONEAU) ar thaobh amháin, agus an Aireacht Oideachais agus an Bord Náisiúnta Creidiúnaithe (CNA) Colóime de Thairis sin, thug an AERES obair misean san Airgintín agus an Cholóim, i mí Márta 2013. Níos mó...

Posté par pcassuto à 01:10 - - Permalien [#]
Tags :

08 avril 2013

Conseil en évolution professionnelle

Conseil régional de Bourgogne - AccueilRedonner un avenir à sa carrière
Vous êtes salarié(e) et vous vous interrogez sur votre avenir professionnel? Vous souhaitez vous former pour évoluer, ou envisagez une reconversion? Le conseil régional met à votre disposition un nouveau service gratuit de conseil en évolution professionnelle.
Accessible à tous les salariés bourguignons, ce service permet de bénéficier, en dehors du cadre de l'entreprise, d'entretiens confidentiels pour réfléchir à son parcours professionnel. Il s'inscrit dans le cadre du Plan pour les continuités professionnelles signé en mars 2012 par la Région, l'Etat et les partenaires sociaux.
Ce plan a été mis en place pour favoriser la mobilité, l'évolution professionnelle et sécuriser les parcours des salariés. Depuis le 2 avril 2012, il est possible de se rendre dans l'un des points relais conseils répartis dans les quatre départements pour profiter de cet accompagnement. «Au travers des entretiens conseils, le salarié bénéficie d'un temps pour réfléchir à son parcours, sans contrainte, en toute confidentialité et confiance, explique Stéphanie Hudeley, conseillère à la Maison de l'emploi et de la formation de Haute Côte-d'Or. L'idée est de donner les moyens aux salariés d'être acteurs de leur carrière et de leur choix d'évolution.»
Une réponse adaptée

Formation, reconversion, promotion, changement d'emploi, qualification, validation des acquis... Les conseillers en évolution professionnelle sont là pour aider et aiguiller le salarié. «Notre rôle est de l’éclairer sur le champ des possibilités, de construire ensemble une réponse adaptée à son projet et de le guider dans sa mise en œuvre, afin qu'il ait toutes les clés pour pouvoir atteindre son objectif.»
Et pour être au fait des derniers dispositifs et outils créés, les conseillers en évolution professionnelle ont suivi plusieurs journées de formation à Dijon. A la Maison de l'emploi et de la formation de Haute Côte-d'Or, trois personnes assurent le conseil en évolution professionnelle sur un territoire très vaste. «Notre secteur s'étend de Montigny-sur-Aube au nord à Arnay-le-Duc au sud. Nous allons au plus près des salariés en organisant des permanences délocalisées, pour assurer l'égal accès de tous à ce service.»
Dans le contexte actuel de crise économique, il est souvent nécessaire d'évoluer pour sécuriser son avenir professionnel. «L'exigence de la mobilité dans l'emploi et l'évolution permanente des métiers conduisent un nombre croissant de salariés à s'interroger sur leur carrière. Le conseil en évolution professionnelle devient donc un enjeu majeur.»
On en parle aussi dans notre magazine régional Bourgogne notre région n°28! Actuellement en ligne sur notre site: un article de présentation de ce magazine. Cliquez ici pour le découvrir.
Télécharger Antennes points relais conseil en évolution professionnelle.
Voir aussi sur le blog Le conseil en évolution professionnelle.

Conseil régional de Bourgogne - Accueil You are an employee (s) and you are concerned about your future career? You want to move form, or considering a conversion? The Regional Council offers a new free service consulting careers. Accessible to all employees Burgundy, this service can benefit outside the company, confidential interviews to reflect on his career. More...

Posté par pcassuto à 23:18 - - Permalien [#]

Les CVthèques encore très utilisées par les candidats

http://www.amge-jobs.com/wp-content/uploads/2010/06/logoFocusRH.jpgPar Brice Ancelin. Voilà le premier constat que l’on peut tirer de la dernière étude publiée par Opensourcing en mars dernier sur l’utilisation des CVthèques par les candidats. Pourquoi cette présence? Quelle stratégie les candidats mettent en œuvre via ces CVthèques? Comment s’en servent-ils? Eléments de réponse.
Halte aux idées reçues! Les candidats se trouvent encore sur les CVthèques. A l’heure des réseaux sociaux, blogs emploi et autres CV vidéo, et dans la course (parfois ratée) au CV original, il est peut-être utile de le rappeler. Et non seulement ils sont présents sur les CVthèques, mais la majorité met son CV à jour: pour 54% d’entre eux, dès qu’il y a un changement dans leur situation. La grande majorité (67%) est également prête à consacrer plus de 5 minutes à la création d’un CV en ligne. Leur première motivation? Augmenter leurs chances d’être contacté par un recruteur (93%). Les uns ciblent leur CVthèque en fonction du poste recherché (42%), les autres non (37%). Quand 16% utilisent toujours les mêmes CVthèques. Le nombre moyen de CVthèques sur lesquelles chaque candidat est présent est de 3,5. Dans le même temps, près de 15% des candidats sont présents sur 6 CVthèques simultanément: Cadremploi, Keljob, Apec, Monster, Pôle Emploi et RégionsJobs. L’étude complète est disponible sur le site d’opensourcing. Suite de l'article...
http://www.amge-jobs.com/wp-content/uploads/2010/06/logoFocusRH.jpgCruinniú Brice Ancelin. 'S an breathnú ar dtús is féidir a tharraingt as an staidéar is déanaí Opensourcing CVthèques Márta seo caite úsáid ag iarrthóirí. Cén fáth go bhfuil an láthair. Níos mó...

Posté par pcassuto à 23:09 - - Permalien [#]

Thatcher had ‘immense impact’ on higher education

Times Higher EducationBy . Margaret Thatcher’s “revolutionary” reforms helped to transform an ailing university system into a world-leading higher education system, a vice-chancellor has said. Terence Kealey, vice-chancellor of the University of Buckingham, which was awarded its Royal charter in 1983 with the then-prime minister’s support, praised Baroness Thatcher’s policies in the 1980s for transforming UK higher education. Meanwhile, the universities and science minister David Willetts also paid tribute to her “extraordinary achievements” in setting the scene “for the world-class higher education sector we have today”.
Professor Kealey, a former adviser to Baroness Thatcher, who has died at the age of 87 following a stroke, said her reforms led to more transparency and accountability within the sector, while her push to liberalise rules on fees also had an immense impact.
“Before Mrs Thatcher, universities were very similar to public utilities – run for the benefit of staff with government money. Now they are stellar,” said Professor Kealey.
“She was determined to introduce a much higher level of accountability for public funding and greater accountability for students as customers,” he said.
The introduction of full tuition fees for international students in 1981 was a good example of Baroness Thatcher’s benign legacy to higher education, he said. Read more...

Posté par pcassuto à 23:02 - - Permalien [#]

Des outils Compétences et formation sur le site du CEDIP

Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes)Des outils Compétences et formation sur le site du CEDIP
Le Centre d'évaluation, de documentation et d'innovation pédagogique (CEDIP), qui fait partie du Centre Ministériel de Valorisation des Ressources Humaines, publie sur son site des fiches techniques touchant au management des compétences et à l'ingénierie de la formation. Ces fiches fournissent des repères pour concevoir, planifier, réaliser et évaluer des actions de formation. Ces fiches s'adressent principalement aux responsables de formations et aux formateurs.
La dernière fiche détaille les différentes étapes et les outils permettant à un supérieur hiérarchique d'identifier les connaissances et les savoir-faire que doit acquérir un nouvel arrivant.
Accéder à l'ensemble des fiches, de la plus récente à la plus ancienne, ou accéder aux fiches classées par thèmes (ex:  management et GRH, évaluation, individualisation...).

Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes) Scileanna agus uirlisí oiliúna ar an láithreán CEDIP. Nuálaíocht Ionad Measúnaithe, doiciméadú agus oideachais (CEDIP), atá mar chuid de Phlean Forbartha Aireachta Ionad Acmhainní Daonna, a foilsíodh ar a láithreán gréasáin datasheets a bhaineann le scileanna bainistíochta agus oiliúint innealtóireachta. Níos mó...

Posté par pcassuto à 21:03 - - Permalien [#]