11 mai 2009

Equis ou Epas: quel label ?

Créée en 1971 pour promouvoir l’enseignement du management, l’EFMD (European Foundation for Management Development), s’est imposée, grâce à son label Equis, comme l’un des trois grands organismes internationaux d’accréditation pour les business schools, aux côtés de l’américain AACSB (the Association to Advance Collegiate Schools of Business) et du britannique AMBA (Association of MBAs). En juin 2008, Alain-Dominique Perrin, administrateur exécutif de la Compagnie financière Richemont et président de la Fondation Cartier pour l’art contemporain, a pris pour deux ans la présidence du conseil d’administration de l’organisation, basée à Bruxelles...
Voulez-vous imposer le label Equis hors d’Europe ? D’une manière générale, va-t-on vers un quota d’établissements accrédités par pays ?
L’idée qu’il puisse exister des quotas est un point de vue très français. Non, il n’y a pas de quota, parce qu’il n’y a pas de limite à l’excellence. Il n’y a aucune notion de classement à l’EFMD. Juste des critères d’excellence à respecter. Beaucoup de demandes d’accréditation auprès de l’EFMD échouent. Mais les écoles recalées peuvent revenir deux années après et réussir. D’autres perdent leur label, car nous sommes très attentifs à maintenir la qualité de nos accréditations. L’une de nos volontés est de poursuivre notre développement en Asie. Equis est déjà mieux implanté en Asie que le label américain AACSB.  Et les Asiatiques, notamment les Chinois, restent très demandeurs. Le succès de CEIBS (China Europe International Business School), a permis de faire connaître l’EFMD en Asie. Dès 1994, elle a participé pour 50% à la création de cette business school, aujourd’hui la meilleure d’Asie.
Quel bilan faites-vous concernant le label Epas, lancé en 2006 ? S’est-il fait une place à côté d’Equis ?
C’est un authentique succès. C’est même le produit vedette en ce moment, celui qui enregistre énormément de demandes. Il nous permet de découvrir des établissements que nous n’aurions pas connus autrement. Epas n’est pas un sous-Equis ! Il est comparable à Equis, mais il est limité à un seul programme. Beaucoup des établissements qui sollicitent le label Epas ne réclament pas Equis, mais ils peuvent aussi viser les deux … Source.
Epas er ikke en sub-Equis! Det kan sammenlignes Equis, men den er begrenset til et enkelt program. Mange av etablissementene anmodende etiketten Epas ikke spør Equis, men de kan også henvise til de to ... Source. Mer...

Posté par pcassuto à 07:46 - - Permalien [#]


Launch of the Knowledge System on Lifelong Learning (KSLLL)

KSLLL logo

The system is a support mechanism for the Education and Training 2010 Work Programme. It offers relevant, up-to-date, easily accessible and comparable information on national policy initiatives and practices in prioritised areas in the field of Education and Training for the development of lifelong learning. It builds on the work of Peer Learning Clusters and activities other working groups.
EU education and training policy has been given added impetus since the adoption of the Lisbon Strategy in 2000, the EU's overarching programme focusing on growth and jobs. The programme integrates previous actions in the fields of education and training at the European level, including vocational education and training under the Copenhagen Process, and links up to the Bologna Process, which is crucial in the development of the European Higher Education Area.

Posté par pcassuto à 00:28 - - Permalien [#]
Tags :

La formation professionnelle: l'européanisation des parcours avec le dispositif ECVET

Mardi 16 juin 2009 @ Ecole d'ingénieurs de Genève, Plan d'accès.
Un enjeu majeur de la coopération européenne en matière d'éducation et de formation est de permettre à tout citoyen européen de faire reconnaître ses qualifications dans toute l'Europe et de favoriser la mobilité géographique et professionnelle.
L 'Union européenne souhaite mettre en place un système européen de crédits d'apprentissage pour l'enseignement et la formation professionnelle (acronyme anglais ECVET), conçu pour faciliter le transfert, la capitalisation et la reconnaissance des acquis d'apprentissage.
Quels sont les objectifs, les principes et les caractéristiques techniques du système ECVET? Quelles sont les conditions d'application d'ECVET? Quel est l'impact d'ECVET sur la formation professionnelle en Suisse?
Ce First, organisé par l’Association Swiss Occidental Leonardo en partenariat avec l’Office pour l’orientation, la formation professionnelle et continue du canton de Genève (OFPC), s'attache à comprendre les enjeux de la mise en oeuvre d'ECVET et à définir les facteurs clés permettant une réelle européanisation des parcours de formation professionnelle. Je m'inscris.
Beroepsopleiding: de Europeanisering van de cursus met het ECVET apparaat. Dinsdag 16 juni 2009 @ Ecole d'ingenieurs de Genève, Location. De eerste werd georganiseerd door de Zwitserse Occidental Leonardo Vereniging in samenwerking met het Bureau voor begeleiding, beroepsopleiding en bijscholing van het kanton Genève (OFPC), pogingen om de uitdagingen van de uitvoering van het ECVET en identificeren van de belangrijkste factoren waardoor werkelijke europeanisering van beroepsopleidingscursussen. Ik abonneren. Meer...

Posté par pcassuto à 00:19 - - Permalien [#]
Tags :

Meeting of Directors General for Vocational Training (DGVT)

Posté par pcassuto à 00:15 - - Permalien [#]
Tags :

CONFINTEA VI postponed

OFFICIAL STATEMENT ON CONFINTEA VI
The Brazilian government, through its Ministry of Education, and UNESCO regret to announce the postponement of the Sixth International Conference on Adult Education (CONFINTEA VI) which was to be held in the city of Belém, State of Pará, from 19 to 22 May 2009.
The decision to postpone the Conference was taken by the Brazilian government after taking into account the recommendation of its Permanent Group of Public Health Emergencies, created by the Decree of 24 October 2005. Although there are no confirmed cases in Brazil, this group considered the developments associated with Influenza A (H1N1) in the world.
The postponement also took into consideration the World Health Organization’s decision to maintain the international influenza pandemic alert at phase 5. The Ministry of Education and UNESCO reaffirm their firm commitment to hold CONFINTEA VI in Brazil, this year, on a date to be confirmed as soon as possible.
For the Brazilian Government, Fernando Haddad, Minister of Education. For UNESCO, Koïchiro Matsuura, Director-General. Official Document.

Posté par pcassuto à 00:09 - - Permalien [#]
Tags :


10 mai 2009

TULIP Project Conference, 1-3 July 2009, Gh. Asachi Technical University of Iasi, Romania

Tulip Trade Union and University Lifelong Learning in Partnership HeaderThis open conference, with Keynote Speakers, will present the key network output, the TULIP resource kit. Trade Union and University representatives from outside the network and also learners (i.e. TU members) are invited to attend. The aim of the conference will be to present and reflect upon achievement and to make recommendations for the future direction and valorisation of the Network.
The TULIP Network represents a new and unique European partnership which brings together the University and Trades Union sectors through a shared vision for better access to lifelong learning for trades union members. The Network is a starting point on the journey towards collaborative working arrangements which stimulate change in working lives through updated skills and knowledge and the associated benefit of more secure and sustainable employment.
Le réseau TULIP représente un partenariat européen nouveau et unique rassemblant les secteurs universitaire et syndical par leur volonté commune d’améliorer l’ accès à la formation tout au long de la vie de tous les syndicalistes. Ce réseau est en effet un premier pas sur la route vers des arrangements communs de travail  visant à changer la vie professionnelle des syndicalistes à l’aide d’une mise à jour des compétences et savoir-faire en apportant ainsi le bénéfice d’un emploi plus sûr et plus durable.

Posté par pcassuto à 19:21 - - Permalien [#]
Tags :

37th EUCEN European Conference: Recommendations for universities

Recommendations for universities
For some years, higher education institutions (HEIs) have been the educational institutions most challenged by the lifelong learning perspective. In the recent weeks at the University Business Forum in Brussels, the Director of Business Europe stated that « universities must invest more in adult lifelong learning »; the representative of EUA added that lifelong learning has to become « a distinctive European feature » of universities and the draft Communiqué of Ministers responsible for Higher Education notes that “the lifelong learning perspective will shape the institutional practice of each higher education institution”.
Participants in the EUCEN Conference took stock of these new commitments and challenges posed by authorities and stakeholders. However, as experts and actors engaged for many years in this field, they recognise the distance that still exists between good intentions and concrete policies, between rhetoric and reality. They regret that lifelong learning is still seen as an objective among others (the draft Communiqué in particular refers to lifelong learning among other key issues: equitable access and completion, employability, student-centred learning, more mobility, international openness) and not as a structuring process. They called for concrete actions to move from principles to action plans at national and local level. They called for the following concrete actions.
Universities should:
• Intensify the reflection at all levels in HEIs on what it means to become a lifelong learning organisation in practice. Each HEI is invited: to recognize and integrate LLL as an aspect of its institutional mission and culture; to elaborate its own dynamic definition of a LLLU (Lifelong Learning University); to develop a comprehensive and coherent strategy offering opportunities to ensure continuity in a time of more and more fragmented individual and professional lives and an increasingly fragmented knowledge society and social environment; to implement its strategy in a participative, collective and cooperative way.
• Participation in the development of a LLL culture for all students and staff, offering comprehensive frameworks to re-structure fragmented knowledge, to create bridges and to promote – internally and externally - a learning attitude, fulfilling the special mission of universities in promoting reflection, tradition and innovation.
• Develop intensive and comprehensive scientific research in the field of LLL in order to support, feed and guide implementation of a LLLU.
• Build a learner centred educational model integrating pedagogical, organisational and financial dimensions.
• Exploit the opportunities offered by the Bologna Process (e.g. credit system, learning outcomes, recognition of prior learning and non formal and informal learning,…) to provide flexible learning paths and continuous guidance for the learners, to avoid fragmentation, to allow and encourage trans-disciplinarity and to ensure continuity and progression without dead ends.
• Increase the investment in services provided to learners: guidance and counselling, validation of non formal and informal learning, support programmes, e-learning, etc.
• Invest in staff development: managers (to guide the change), teachers (to elaborate the adapted provisions) and staff (in particular for those in charge of reception, guidance and counselling), involving stakeholders in these activities.
• Ensure quality assurance procedures take into account the diversity of “learners”, of the pedagogical objectives, and of the modes of participation.
• Communicate – internally and externally – their decisions and their results.
• Develop the concept of a “networked university” involving different stakeholders (other educational sectors, trade unions, professional bodies, companies and local authorities) in sharing knowledge and sharing teaching, in a cross-fertilizing approach developing a common language, belonging to the learners with no monopoly on knowledge activities.
The EUCEN Conference participants, recognising that this requires considerable investment of resources by the HEIs, ask the governments to support, assistand finance the universities in order to implement this transformation.
See also: Communique of the Conference of European Ministers Responsible for Higher Education (Leuven/Louvain, 28-29 April 2009), Statement by the Bologna Policy Forum 2009.

Posté par pcassuto à 19:05 - - Permalien [#]
Tags : ,

Formation des territoriaux : quelles évolutions ?

Localtis : retour à l'accueilNouvelles formations obligatoires, droit individuel à la formation, livret de formation... La réforme de la formation dans la fonction publique territoriale devrait favoriser une gestion plus performante des ressources humaines. Et permettre à chaque agent de dynamiser sa carrière. Espace coordonné par Claire Mallet, avec Thomas Beurey / Projets publics.
Localtion : 위로 홈으로새로운 의무 교육, 훈련에 개별적인 권리, 교육 책자 .시민 서비스에 교육 개혁을 인적 자원의보다 효율적인 관리를 촉진한다. 더많은...

Posté par pcassuto à 18:19 - - Permalien [#]
Tags :

LA FORMATION DES ELUS, dans le Statut de l'élu local

L'AMF (Association des Maires de France) vient de publier le Statut de l'élu local. Le chapitre IV est entièrement consacré à la Formation des Elus (pp.20-22).
L’article L.2123-12 du CGCT dispose que « les membres d’un conseil municipal ont droit à une formation adaptée à leurs fonctions ».
Dans les trois mois suivant son renouvellement, le conseil municipal délibère sur l’exercice du droit à formation de ses membres. Il détermine les orientations et les crédits ouverts à ce titre. Un tableau récapitulant les actions de formation des élus financées par la commune est annexé au compte administratif. Il donne lieu à un débat annuel sur la formation des membres du conseil municipal.
Ce droit est également reconnu au profit des membres des organes délibérants des communautés d’agglomération, des communautés urbaines et des communautés de communes. Les élus salariés, fonctionnaires ou contractuels, ont droit à un congé de formation de 18 jours pour toute la durée de leur mandat et quel que soit le nombre de mandats qu’ils détiennent.
Les frais de formation constituent une dépense obligatoire pour la commune, à condition que l’organisme dispensateur de la formation soit agréé par le ministre de l’Intérieur (agrément dispensé après avis du Conseil national de la Formation des Elus locaux). A ce jour, il existe 170 organismes agréés pour la formation des élus.

Training of elected representatives, in the Statute of the elected local. The AMF (Association of Mayors of France) has just published the Statute of the locally elected representative. Chapter IV is entirely devoted to the training of elected officials (pp.20-22). Article L.2123-12 of CGCT provides that "members of a municipal council are entitled to appropriate training for their duties." . More...Ces frais sont plafonnés à 20 % du montant total des indemnités de fonction susceptibles d’être allouées aux élus de la commune (montant théorique prévu par les textes).
Les frais de formation comprennent : les frais de déplacement qui comprennent, outre les frais de transport, les frais de séjour (c’est-à-dire les frais d’hébergement et de restauration, le remboursement s'effectue en application des dispositions régissant le déplacement des fonctionnaires de l’Etat); les frais d’enseignement; la compensation de la perte éventuelle de salaire, de traitement ou de revenus, justifiée par l’élu et plafonnée à l’équivalent de 18 jours, par élu et pour la durée du mandat. Elle est de même nature que l’indemnité de fonction et est donc soumise à CSG et à CRDS. Depuis le 1er juillet 2008, ce plafond s'élève à 1881,36 € ( 18 fois 8 heures à une fois et demie la valeur horaire du SMIC.
Les élus salariés doivent faire une demande écrite à leur employeur au moins 30 jours avant le stage en précisant la date, la durée du stage et le nom de l’organisme de formation agréé par le ministre de l’Intérieur.
L’employeur privé accuse réception de cette demande. Si l’employeur privé n’a pas répondu 15 jours avant le début du stage, la demande est considérée comme accordée. Par contre, si l’employeur privé estime, après avis du comité d’entreprise ou des délégués du personnel, que l’absence du salarié aurait des conséquences préjudiciables à la production et à la bonne marche de l’entreprise, la demande peut être refusée, à condition toutefois d’être motivée et notifiée à l’intéressé.
Si l’élu salarié renouvelle sa demande 4 mois après la notification d’un premier refus, l’employeur est obligé de lui répondre favorablement. Les élus fonctionnaires ou contractuels sont soumis au même régime mais les décisions de refus, s’appuyant sur les nécessités de fonctionnement du service, doivent être communiquées avec leur motif à la commission administrative paritaire au cours de la réunion qui suit cette décision. Dans tous les cas, l’organisme dispensateur de formation doit délivrer à l’élu une attestation constatant sa fréquentation effective, que l’employeur peut exiger au moment de la reprise du travail.
Les communes membres d’un EPCI peuvent transférer à ce dernier la compétence « formation ». Ce transfert entraîne alors de plein droit la prise en charge par le budget de l’EPCI des frais de formation. Dans les six mois suivant le transfert, l’organe délibérant de l’EPCI délibère sur l’exercice du droit à la formation des élus des communes membres et détermine les orientations et les crédits ouverts à ce titre. Un tableau récapitulant les actions de formation des élus financées par l’EPCI est annexé au compte administratif et donne lieu à un débat annuel sur la formation des élus des communes membres.

Références
Articles L.2123-12 à L.2123-16 du CGCT
Article L.2321-2 du CGCT
Articles L. 5214-8 (communautés de communes), L.5215-16 (communautés urbaines) et L.5216-4 (communautés d’agglomération) du CGCT
Articles R.2123-12 à R.2123-22 du CGCT

Réponse ministérielle à la question écrite n° 4121 de M. Jean-Louis MASSON en date du 26 juin 2008, JO Sénat (sur la prise en charge des frais de formation)
- Conseil national de la formation des élus locaux Articles R.1221-1 à R.1221-11 du CGCT
- Conditions de délivrance des agréments Articles R.1221-12 à R.1221-22 du CGCT
- Modalités de calcul des 20 % Réponse à Q.E. Sénat n°19828 – JO Sénat(Q) 6 avril 2000 (p.1280)
- Remboursement des frais de déplacement Article R 2123-13 du CGCT et arrêté du 3 juillet 2006
- Transfert de la compétence « formation » à un EPCI Article L. 2123-14-1 du CGCT

1 - DROIT A REINSERTION A L’ISSUE DU MANDAT
Tous les maires, quelle que soit la taille de la commune, les adjoints au maire des villes de plus de 20000 habitants, les présidents et les vice-présidents des conseils généraux et régionaux, tous les présidents de communautés et les vice-présidents de communautés de plus de 20000 habitants, qui cessent leur activité professionnelle pour se consacrer à l’exercice de leur mandat, bénéficient, s’ils sont salariés depuis au moins un an chez leur employeur, d’une suspension de leur contrat de travail et d’un droit à réinsertion à l’issue de leur mandat.
Ces élus ont ainsi le droit de demander à leur employeur une simple suspension jusqu’à l’expiration de leur mandat et non une résiliation. Une disposition prévoyant par exemple que le réemploi ne serait possible « que dans la mesure où les nécessités de service le permettent (…) les agents bénéficiant à défaut d’une priorité pour occuper un emploi similaire assorti d’une rémunération identique » serait déclarée illégale par le juge.
Les élus bénéficiaires du droit à réinsertion à l’issue de leur mandat peuvent demander à la fin de leur mandat un stage de remise à niveau organisé dans l’entreprise, compte tenu notamment de l’évolution de leur poste de travail ou de celle des techniques utilisées. Ils ont également droit à une formation professionnelle et à un bilan de compétences dans les conditions fixées par le Code du travail.

1 - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX CONSEILLERS GENERAUX
Les présidents et les vice-présidents ont également la faculté de cesser leur activité professionnelle pour l’exercice de leur mandat et bénéficient à ce titre de l’affiliation au régime général de sécurité sociale.
Le droit à la formation est identique (18 jours par élu pour la durée d’un mandat).

Posté par pcassuto à 17:46 - - Permalien [#]

L’Université de la Grande Région est créée

L’Université de la Grande Région est crééeL’Université de la Grande Région a officiellement vu le jour lors d’une conférence de lancement jeudi 30 avril 2009 à l’Université de la Sarre à Sarrebruck. Des études transfrontalières sans barrières, tel est l’objectif du projet « Université de la Grande Région ».
Initiée en 2008, le projet de création de l’Université de la Grande Région prévoit de mettre en place un réseau universitaire et scientifique, piloté par l’Université de la Sarre à Sarrebruck en partenariat avec les universités de Metz, Nancy, Luxembourg, Liège et Kaiserslautern. Le projet veut ainsi jeter les bases d‘un espace commun de l‘enseignement supérieur, de la recherche et de l‘innovation. Nous aurons le plaisir de présenter notre projet à l’occasion de la Journée de l’Europe le 07/05/2009 et de la Journée QuattroPole le 23/05/2009 à l’Université de la Sarre à Sarrebruck.
Nach der Auftaktkonferenz am 30. April 2009 wird das Projekt auch anlässlich des Europa-Tages am 7. Mai 2009 und des QuattroPole-Tages am 23. Mai 2009 an der Universität des Saarlandes in Saarbrücken vorgestellt. Wir begrüßen Sie gerne an unseren Ständen!

Posté par pcassuto à 15:52 - - Permalien [#]