24 février 2019

En Bourgogne-Franche-Comté, le déficit naturel continue de se creuser en 2017

Emfor Brougogne-Franche-ComtéDans tous les départements de la région le moteur naturel se dégrade. Il est particulièrement négatif dans la Nièvre, l’Yonne et en Saône-et-Loire. Il demeure positif en Côte-d’Or, dans le Territoire de Belfort, et surtout dans le Doubs, seul département dont le taux de croissance naturel est supérieur au niveau national. Plus...

Posté par pcassuto à 12:26 - - Permalien [#]


18 février 2019

Les derniers chiffres du marché du travail en Corse

Direccte CorseRetrouvez ci-dessous les derniers chiffres du marché du travail en Corse. Plus...

Posté par pcassuto à 17:27 - - Permalien [#]

Les chiffres du marché du travail au quatrième trimestre 2018

Direccte MartiniqueCe nombre baisse de 2,0 % sur le trimestre (soit –860 personnes) et de 3,8 % sur un an. Plus...

Posté par pcassuto à 15:54 - - Permalien [#]

Les chiffres du marché du travail du 4e trimestre 2018

Direccte La RéunionAu quatrième trimestre 2018, à La Réunion, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s’établit en moyenne sur le trimestre à 138 810. Ce nombre baisse de 0,9 % sur le trimestre (soit - 1 230 personnes) et progresse de 2,2 % sur un an. Plus...

Posté par pcassuto à 15:35 - - Permalien [#]

Statistiques trimestrielles des demandeurs d’emploi - 4ème trimestre 2018

Direccte Bourgogne-Franche-ComtéAu quatrième trimestre 2018, en Bourgogne-Franche-Comté, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s’établit en moyenne sur le trimestre à 123 230. Plus...

Posté par pcassuto à 11:26 - - Permalien [#]


11 février 2019

Les dépenses en faveur de l’emploi et du marché du travail en 2016 - Une nouvelle forte hausse des dépenses générales

JPEG - 22.6 ko
Les dépenses en faveur de l’emploi et du marché du travail couvrent les dispositifs « ciblés » sur les demandeurs d’emploi et les personnes en difficulté sur le marché du travail, et des dispositifs « généraux » destinés à réduire le coût du travail, éventuellement pour certains secteurs ou territoires et renforcer les incitations à l’emploi. Elles s’élèvent à 133 milliards d’euros (Md€) en 2016, soit 6 points de PIB (en augmentation de 9 % en euros constants par rapport à 2015).
Les « dépenses ciblées » s’élèvent à 67 Md€ en 2016, soit 3 points de PIB, et progressent de 2,5 % en euros constants (après +0,8 % en 2015). Ces dépenses comprennent les politiques destinées à favoriser la reprise d’emploi (politiques « actives ») et celles destinées à compenser la perte de revenu en cas de perte d’emploi (politiques « passives »). La dépense en faveur des politiques « actives » (près du quart des dépenses ciblées) augmente de près de 10 %, notamment du fait de la hausse des dépenses associées à la formation professionnelle des demandeurs d’emploi (+17,3 %). Les dépenses au titre des politiques « passives » (67 % des dépenses ciblées) progressent de 0,8 %. Les moyens consacrés au service public de l’emploi diminuent de 1,8 % et représentent 8 % des dépenses ciblées.
Les « dépenses générales » atteignent 66 Md€ en 2016, soit 3 points de PIB, dont 22 Md€ d’allégements généraux de cotisations sociales sur les bas salaires et 19 Md€ de crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE). S’y ajoutent d’autres mesures de baisse du coût du travail (aides à l’embauche, des mesures en faveur de l’emploi dans certains secteurs d’activité et zones géographiques) et des incitations financières à l’emploi (prime d’activité). Les dépenses générales ont progressé de 17,9 % par rapport à 2015. Cette forte hausse est largement imputable à la montée en charge du pacte de responsabilité et à la mise en place des aides à l’embauche et de la prime d’activité.
À la lisière de ces politiques en faveur de l’emploi et du marché du travail, certaines dépenses sociales (minima sociaux) représentent en sus 20,3 Md€ en 2016.

- Dares Résultats 2019-007 - Les dépenses en faveur de l’emploi et du marché du travail en 2016

Posté par pcassuto à 23:40 - - Permalien [#]

09 février 2019

Pas de chiffres sur le nombre d'emplois francs fin 2018

Alternatives EconomiquesSur le blog de Michel Abhervé pour Alternatives économiques. Les informations concernant les emplois francs ne sont toujours pas intégrées dans la publication mensuelle des données de la politique de l'emploi, ce qui ne permet pas de bénéficier de chiffres fiables et nous contraint pour savoir si ce dispositif s'approche un tant soit peu des objectifs qui ont fait l'objet d'une intense communication. Plus...

Posté par pcassuto à 11:16 - - Permalien [#]

Origine sociale et mobilité post-bac

Sur le blog "Histoires d'universités" de Pierre Dubois. Au-delà des effets des disparités géographiques, les choix d'orientation diffèrent selon l'origine sociale de l'étudiant. L'origine sociale joue sur les résultats scolaires, la série de baccalauréat ou la mention obtenue, la connaissance des filières post-bac et les aspirations des jeunes. Plus...

Posté par pcassuto à 00:27 - - Permalien [#]

08 février 2019

Évolution des salaires de base et conditions d’emploi dans le secteur privé - Résultats provisoires du 4e trimestre 2018

JPEG - 18.6 ko
Dans les entreprises de 10 salariés ou plus de l’ensemble du secteur privé (hors agriculture, particuliers employeurs et activités extraterritoriales), l’indice du salaire mensuel de base (SMB) augmente de 0,2 % au 4e trimestre 2018 et de 1,6 % sur un an.
Dans ces mêmes entreprises, l’indice du salaire horaire de base des ouvriers et des employés (SHBOE) progresse de 0,2 % au 4e trimestre 2018 et de 1,5 % sur un an.
Ces évolutions doivent être mises en regard de l’inflation sur la période : les prix à la consommation (pour l’ensemble des ménages et hors tabac) augmentent de 1,4 % entre décembre 2017 et décembre 2018.
Sur le même champ, la durée hebdomadaire collective moyenne du travail est stable à 35,6 heures au 31 décembre 2018.
Selon l’estimation flash de l’emploi salarié réalisée par l’Insee et la Dares à partir des résultats provisoires Acemo, dans l’ensemble des entreprises du secteur privé, les effectifs salariés augmenteraient de 0,1 % au 4e trimestre 2018 (soit +16 200 emplois). Sur un an, ils augmenteraient de 0,5 % (soit +106 100 emplois).

- Dares Indicateurs 2019-006 - Évolution des salaires de base et conditions d’emploi dans le secteur privé - Résultats provisoires du 4e trimestre 2018

Posté par pcassuto à 10:38 - - Permalien [#]

06 février 2019

Les étudiants en sections de technicien supérieur en 2018-2019 - Note Flash n°2 - Février 2019

ESR enseignementsup-recherche gouv frA la rentrée 2018, les effectifs en sections de technicien supérieur (S.T.S.) et assimilés augmentent de 1,2 %. Ils atteignent 259 600 étudiants en formation initiale (hors apprentissage). Le MEN et le MESRI enregistrent 3 160 étudiants de plus. Le nombre de nouveaux entrants dans ces sections progresse de 2,6% et atteint 137 600 étudiants. Plus...

Posté par pcassuto à 19:38 - - Permalien [#]