08 janvier 2019

Quatre ans après le massacre de Charlie Hebdo, Cabu nous manque toujours

Alternatives EconomiquesSur le blog de Michel Abhervé pour Alternatives économiques. 7 janvier 2013 ! Et nous regrettons que la pertinence de Cabu ne puisse plus porter par ses dessins son regard acéré sur l'actualité. Plus...

Posté par pcassuto à 00:29 - - Permalien [#]


23 décembre 2018

Shooting at the Strasbourg Christmas Market

Conseil de l'Europe“I am shocked and saddened by the horrible news on the shooting near the Christmas market in the centre of Strasbourg yesterday. My sincere condolences to the families of the victims. I strongly condemn these violent acts and I give my full support to the French authorities in this matter. We stand together in defence of our common European values.” More...

Posté par pcassuto à 11:56 - - Permalien [#]

Terrorist attack in Strasbourg

Conseil de l'EuropeThis is a sad morning. As we know, three people have been killed and a dozen injured as a result of last night’s attack in the heart of our City. Our condolences to the families and friends of the victims. Our sympathies go to the citizens of Strasbourg and we offer our solidarity to our host nation France and to this great city. Let me express my full support for the French authorities, who continue to do all they can to protect the people who live here, the international community and the citizens from across Europe that come to visit this historic place. More...

Posté par pcassuto à 11:55 - - Permalien [#]

22 décembre 2018

Attentat de Strasbourg : "Malgré les attaques, la France ne se tient pas statique et n’est pas condamnée à subir”

Screenshot-2018-4-15 Egypte – des élections présidentielles jouées d’avanceMardi soir, un homme qui fut ensuite identifié comme étant Cherif Chekatt, un strasbourgeois de 29 ans, a tiré à plusieurs reprises sur la foule au marché de Noël de Strasbourg. Cinq personnes sont décédées suite à cette attaque et plus de 700 membres des forces de l'ordre ont été déployés pour le retrouver alors qu'il avait pris la fuite. Qui était-il et comment la France fait-elle face à ces attaques de type djihadiste. Plus...

Posté par pcassuto à 19:36 - - Permalien [#]

14 décembre 2018

Nous sommes « Strasbourg »

Mardi, le terrorisme a de nouveau frappé. Nous restons très fortement en pensée auprès des victimes et de leurs familles. Très vite, des affiches ont fleuri disant : « Je suis Strasbourg ». Après « Je suis Charlie » et « Je suis Nice », Strasbourg s’ajoute à la cartographie de la haine et rallonge la litanie des victimes. Elle fait désormais partie de ces « capitales de la douleur » pour reprendre la formule de Paul Éluard. Mais que veut dire pour nous « Je suis Strasbourg » ? C’est être cette université humaniste, rhénane, ouverte, plurielle, que Strasbourg a, par son histoire, suscité et qui, par son activité, rend attractive la cité de Gutenberg et la capitale de l’Europe. C’est être cette université qui accueille tant d’étudiants internationaux et qui, par-delà les frontières, fait vivre une recherche qui ne se laisse pas instrumentaliser et une réflexion qui ne se laisse mettre sous quelque boisseau idéologique que ce soit. C’est une université qui garantit à chacun la liberté de penser, de créer et de chercher. Mais, que cela plaise ou non, l’auteur du carnage est aussi « Strasbourg » ! Né dans notre ville, il y a grandi. C’est aussi ça, « être Strasbourg » : ne pas se cacher ce qui sourd dans nos quartiers et s’exprime dans des bouffées de violence. En évitant les pièges de l’angélisme et de l’esprit de vengeance, il nous faut à la fois assurer la sécurité maximale sur nos campus et garantir les conditions d’un débat approfondi sur ce que nous sommes et devons être. Ce terroriste est aussi notre douleur. Il est désormais hors d’état de nuire. Mais il n’est pas question que nous baissions la garde. Je félicite les directeurs de composantes, les chefs de service et tous les acteurs qui ont permis à notre université de traverser ces 48 heures d’angoisse au mieux. Cette sérénité que nourrissent le sens du service public et le professionnalisme des acteurs du campus constitue la meilleure réponse à la terreur. Avec les services de la préfecture et du rectorat, nous avons pu nous mobiliser pour assurer le maximum de sécurité à tous. Nous sommes plus que jamais vigilants : certes, le quotidien se trouve alourdi par les mesures de sécurité. Mais c’est le prix à payer pour rester libres d’être « Strasbourg ».

Michel Deneken,
président de l'Université de Strasbourg. Plus...

Posté par pcassuto à 18:45 - - Permalien [#]


01 décembre 2018

Mobbing en milieu de travail, ou le terrorisme organisationnel

The ConversationSi vous êtes professeur d’université, il est probable que vous avez déjà participé à une campagne de mobbing. Les universités font en effet partie des milieux de travail qui encouragent cette grave pathologie organisationnelle. Plus...

Posté par pcassuto à 01:16 - - Permalien [#]

27 novembre 2018

In wake of bombing, plan to fight extremism on campuses

By Wagdy Sawahel. Formal steps to tackle terrorism at higher education institutions have been announced by the Tunisian Ministry of Higher Education and Scientific Research in the wake of a suicide bomb attack carried out by a jobless female university graduate last month. More...

Posté par pcassuto à 07:47 - - Permalien [#]

02 novembre 2018

On Terrorism at a Pittsburgh Synagogue

By Eboo Patel. IFor several years during the early 2000s, my father in law was a consultant on housing in Pittsburgh. He kept a small condo in the city, and my wife and I would visit for weekends. Squirrel Hill was one of the neighborhoods we enjoyed most.
          Strolling on the main street after dinner one evening, we happened across a poster for a film called Paper Clips playing at the local movie theater.   It was the story of an all-white, all-Christian school in rural Tennessee that had its students collect millions of paper clips as a way of learning about the specific horror that was the Holocaust, and reckoning with the broader poison of racism, anti-Semitism and xenophobia.
Somehow, the students arranged for a German railcar that was used to transport Jews to Auschwitz to be sent to Whitwell, Tennessee so that it could be transformed into a museum housing the collected paper clips, each one representing a departed soul. The sign at the entrance read: “We ask you to pause and reflect on the evil of intolerance and hatred.”  
I feel shaken to my core when I think of seeing that film just a few blocks from where a terrorist took the lives of people praying. The evil of intolerance and hatred haunts us still.
Today, I will say Muslim prayers for the Jewish dead, just as the Prophet Muhammad did when he witnessed the funeral of a Jew. I will line up eleven paper clips for the eleven departed souls. More...

Posté par pcassuto à 01:14 - - Permalien [#]

24 octobre 2018

Terrorismes

Logo FUNDepuis toujours, l'action violente est apparue comme un acte de résistance, parfois désespéré. Elle est souvent qualifiée de terroriste en fonction des intérêts des parties et des cibles choisies. Malgré de nombreux efforts, aucune définition internationale commune n'a pu être trouvée, et la plupart des organisations ayant pratiqué l'action violente ont été dénoncées comme terroristes à un moment ou à un autre de leur histoire. Le terrorisme a également évolué. Singulier, il est devenu pluriel. Ses cibles se sont diversifiées. Si la notion de terrorisme fait souvent l’objet de controverses et de polémiques c’est qu’elle est empreinte d’une forte subjectivité et qu’elle désigne un phénomène complexe, mouvant et multiforme. Plus...

Posté par pcassuto à 23:24 - - Permalien [#]

15 octobre 2018

Le terrorisme aurait coûté 185 milliards d'euros à l'Union européenne

"Depuis 2004 [année de l’attentat de Madrid, ndlr], le terrorisme a coûté à l’Union européenne environ 185 milliards d’euros de pertes de PIB dont environ 5,6 milliards d’euros en pertes humaines, blessures et dommages aux infrastructures", a calculé le service de recherche du Parlement européen, dans un rapport intitulé "La lutte contre le terrorisme, le coût de la non-Europe" (en anglais) présenté aux eurodéputés le 30 août. Plus...

Posté par pcassuto à 00:55 - - Permalien [#]