17 avril 2015

Mobiliser ses heures CPF et partir en CIF : c'est possible !

Deux salariés vont partir prochainement en congé individuel de formation (CIF) en mobilisant les heures acquises sur leur compte personnel de formation (CPF). La commission CIF d'Uniformation vient de valider leurs dossiers.
Parmi les très nombreux dossiers de demande de prise en charge de congé individuel de formation (CIF) présentés, deux d'entre eux ont particulièrement retenu l'attention lors de la toute dernière commission CIF d'Uniformation. Deux salariés ont en effet matérialisé leur volonté de partir en formation en mobilisant les 120 heures dont ils disposaient sur leur compte personnel de formation (CPF). Voir l'article...

Posté par pcassuto à 17:38 - - Permalien [#]
Tags :


20 février 2015

Résultats de la 3ème évaluation nationale du CIF

logofpsppLe Congé Individuel de Formation (CIF)  a permis depuis la date de la création de son financement (en 1983) au réseau des FONGECIF de prendre en charge près d’un million de parcours individualisés de formation.
Le FPSPP a décidé d’en mesurer chaque année les effets : Est-ce que le CIF aboutit à un changement professionnel, est ce qu’il permet réellement une transition professionnelle, qu’en pensent ceux qui ont bénéficié d’un CIF, le CIF a-t-il réellement changé leur vie professionnelle un an après la fin du CIF ?
La troisième enquête nationale, présentée ci-après répond à ces questions et à beaucoup d’autres. Nous vous proposons de prendre connaissance de ces résultats en cliquant sur l'image ou lien figurant ci-dessous

Que sont devenus les bénéficiaires du CIF un an après leur formation ?
Les résultats de la troisième évaluation nationale.pd
f

Le baromètre 3ème Eval post CIF.

Posté par pcassuto à 00:03 - - Permalien [#]
Tags :

24 novembre 2014

Informer les salariés sur le devenir des heures de DIF

Les heures acquises au titre du droit individuel à la formation (DIF) au 31 décembre 2014 ne sont pas perdues pour le salarié. Vous devez informer vos salariés sur le solde de leurs droits au DIF au 31 décembre 2014. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 22:22 - - Permalien [#]
Tags :

21 août 2014

FONGECIF PACA - Le Congé Individuel de Formation CDD (CIF CDD)

Plaquette "Congé Individuel de Formation" - Les Droits au CIF CDD
Le CIF CDD peut répondre à vos besoins, si vous êtes dans l'une des situations suivantes :

  • je viens de terminer un bilan de compétences qui confirme la nécessité d'une formation pour réaliser mon projet professionnel
  • j'ai un projet auquel je réfléchis depuis plusieurs mois et j'ai vérifié auprès de professionnels exerçant ce métier qu'il était réaliste
  • j'exerce mon métier depuis plusieurs années mais je n'ai pas le diplôme et, après m'être renseigné, je constate que la Validation des Acquis de l'Expérience n'est pas envisageable dans ma situation
  • j'ai un projet de reconversion professionnelle qui nécessite une formation préalable
  • je cumule des petits boulots et je souhaiterais avoir une situation plus stable
  • j'ai procédé à un choix minutieux de mon organisme de formation après en avoir rencontré plusieurs
  • j'ai identifié précisément la formation qui est nécessaire à mon projet. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 18:41 - - Permalien [#]
Tags : , ,

07 août 2014

Le financement du congé individuel de formation

Le financement du CIF est totalement indépendant du plan de formation. Il s’agit de permettre la réalisation d’un projet personnel du salarié, indépendamment des projets de l’entreprise.
Ce financement est assuré par Unifaf à partir de la contribution de 0,2 % assise sur la masse salariale brute versée par les employeurs. Du fait de la demande supérieure aux fonds collectés, Unifaf n’est pas nécessairement en mesure d’accorder le financement dès la première année. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 03:49 - - Permalien [#]
Tags :


12 avril 2014

Congés de formation pour les salariés de vingt-cinq ans et moins

Légifrance, le service public de l'accès au droit - AccueilCongés de formation pour les salariés de vingt-cinq ans et moins

Article R6322-70 En savoir plus sur cet article...
Créé par Décret n°2008-244 du 7 mars 2008 - art. (V)

La durée minimum de présence dans l'entreprise pour l'ouverture du droit au congé de formation pour les salariés âgés de vingt-cinq ans et moins est fixée à trois mois.

La demande de congé est formulée au plus tard trente jours avant la date d'effet.
Elle indique la date, la désignation et la durée d'ouverture du stage ainsi que le nom de l'organisme qui en est responsable.

Dans les dix jours suivant la réception de la demande de congé, l'employeur fait connaître à l'intéressé soit son accord, soit les raisons qui motivent le rejet ou le report de la demande.

La durée pendant laquelle le congé peut être différé, en application du 3° de l'article L. 6322-63, ne peut excéder trois mois.

Lorsque les nécessités de l'entreprise font obstacle à ce que les demandes de congés présentées soient simultanément satisfaites, les demandes sont départagées selon l'ordre de priorité suivant :
1° Demandes déjà différées ;
2° Demandes présentées par les salariés dont le stage a été interrompu pour des motifs reconnus valables, après avis du comité d'entreprise ou, à défaut, des délégués du personnel ;
3° Demandes formulées par les salariés ayant la plus grande ancienneté dans l'entreprise.

Le report de congé ne supprime pas le droit à congé pour le salarié qui atteint :
1° Soit l'âge de vingt-six ans après le dépôt de sa demande ;
2° Soit vingt-quatre mois d'activité professionnelle après le dépôt de sa demande.

Outre la possibilité de bénéficier du congé individuel de formation prévu à l'article L. 6322-1, le salarié conserve le droit de prendre le congé de formation prévu à la présente sous-section au-delà des limites énoncées à l'article R. 6322-75.

La décision de refus ou de report de congé est prise après avis du comité d'entreprise ou, à défaut, des délégués du personnel.

Les heures de congé auxquelles a droit le salarié peuvent, sur sa demande, être reportées d'une année à l'autre.
Le congé total peut être utilisé en une ou plusieurs fois pour suivre des stages, continus ou discontinus, à temps plein ou à temps partiel.

Légifrance, le service public de l'accès au droit - AccueilSous-section 2 : Congés de formation pour les salariés de vingt-cinq ans et moins.

Le salarié qui n'est pas titulaire d'un diplôme professionnel, ou qui n'est pas lié par un contrat de travail prévoyant une formation professionnelle répondant à des conditions fixées par voie légale, a droit, jusqu'à ce qu'il atteigne l'âge de vingt-cinq ans révolus, à un congé lui permettant de suivre des actions de formation du type de celles mentionnées aux articles L. 6313-1. Le bénéfice de ce congé ne peut être refusé.

Pendant le congé de formation, la rémunération est maintenue par l'employeur. Les frais de formation peuvent être pris en compte par l'employeur, qui peut imputer cette dépense dans la participation prévue à l'article L. 6331-9, ou par l'organisme paritaire agréé, après son accord, auquel l'entreprise verse la fraction de cette participation consacrée au congé individuel de formation.

Article L6322-61 En savoir plus sur cet article...

La durée du congé de formation ne peut excéder deux cents heures par an. Elle ne peut être imputée sur la durée du congé payé annuel. Ce congé est assimilé à une période de travail :
1° Pour la détermination des droits des intéressés en matière de congé payé annuel ;
2° Pour les droits que le salarié tient de son ancienneté dans l'entreprise.

Article L6322-62 En savoir plus sur cet article...

En cas de différend relatif à l'application de la présente sous-section, l'inspecteur du travail peut être saisi par l'une des parties et pris pour arbitre.

Article L6322-63 En savoir plus sur cet article...

Un décret en Conseil d'Etat détermine les mesures d'application de la présente sous-section, notamment :
1° La durée minimum de présence dans l'entreprise pour que le droit à congé soit ouvert ;
2° Les conditions et délais de présentation de la demande à l'employeur ainsi que les délais de réponse motivée de celui-ci ;
3° Les conditions dans lesquelles l'employeur peut différer le congé en raison des nécessités propres de son entreprise ou de son exploitation.

Posté par pcassuto à 17:43 - - Permalien [#]
Tags : ,

22 janvier 2012

Résultats de la première évaluation nationale du CIF

http://www.fpspp.org/portail/images/ssi/resultat%20de%20la%20premiere%20eval%20CIF/impact%20du%20CIF.JPGLe Congé Individuel de Formation (CIF) a permis depuis la date de la création de son financement  (en 1983) au réseau des FONGECIF de prendre en charge près d’un million de parcours individualisés de formation.
Le FPSPP a décidé d’en mesurer chaque année les effets: Est-ce que le CIF aboutit à un changement professionnel, est ce qu’il permet réellement une transition professionnelle, qu’en pensent ceux qui ont bénéficié d’un CIF, le CIF a-t-il réellement changé leur vie professionnelle un an après la fin du CIF?
L’enquête que nous vous présentons ci-après répond à ces questions et à beaucoup d’autres. Nous vous proposons de prendre connaissance des résultats de cette enquête en cliquant ICI. Que sont devenus les bénéficiaires du CIF un an après leur formation - Les résultats de la première évaluation nationale? Document associé: Les résultats de la première évaluation nationale du CIF.
Depuis 1983, les FONGECIF ont financé plus d'un million de parcours de formation... des parcours généralement de longue durée conduisant en grande majorité à des qualifications professionnelles et très souvent à des reconversions radicales. Les FONGECIF mesuraient déjà régionalement les effets de ces formations sur leurs bénéficiaires. Cependant, les informations issues de ces enquêtes régionales étaient difficilement consolidables au niveau national du fait des différences de méthodologies utilisées. À l'heure où beaucoup s'interrogent sur les notions de compte individuel et de formation tout au long de la vie, il nous semblait important de disposer d’une vision précise et régulièrement actualisée des impacts nationaux du Congé Individuel de Formation. L’étude, dont les principaux résultats vous sont présentés dans ce document, a nécessité deux ans de travaux du réseau des FONGECIF, animés par le cabinet Ambroise Bouteille et le Fonds Paritaire. La réalisation de l'enquête a été confiée à un prestataire reconnu, l’institut Ipsos. Il s'agit de la première mesure nationale des effets du Congé Individuel de Formation. Cette enquête sera renouvelée tous les ans afin de constater les évolutions significatives des effets très concrets de ce dispositif. Au-delà des résultats présentés ici, l’ensemble des données de cette première enquête sera exploité afin de nourrir notre réflexion et d’affiner la compréhension des mécanismes des transitions professionnelles. Cette enquête a aussi pour vocation d’améliorer le pilotage du Congé Individuel de Formation, dispositif phare de la sécurisation des trajectoires professionnelles.
Le contexte

Le Fonds Paritaire, dans le cadre de sa mission d’animation du réseau des FONGECIF et du FAF TT, conduira désormais chaque année une étude afin de mesurer l’impact du Congé Individuel de Formation sur l’évolution professionnelle des bénéficiaires de ce dispositif. La première enquête réalisée porte sur les parcours achevés en 2009. Elle constitue le point de départ d’un baromètre annuel qui permettra d’analyser l’évolution des résultats au fil des années. Pour la première fois, ce type d’enquête est réalisé au niveau national. Cette nouvelle échelle permet de travailler d’une part sur un échantillon significatif et d’autre part sur une méthodologie homogène pour toutes les régions.
Les objectifs

Le Congé Individuel de Formation (CDI, CDD et intérimaires) est le premier des dispositifs étudiés. Il sera suivi à terme du congé Bilan de Compétences et de la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE). L’évaluation concerne à la fois les effets de l’action sur les bénéficiaires un an après leur formation et leur accompagnement par les FONGECIF et le FAF TT. Elle permet d’apprécier la valeur ajoutée du Congé Individuel de Formation et de l’aide apportée à la construction des projets professionnels par le réseau des FONGECIF et du FAF TT. Il importe notamment de montrer que les sommes investies dans ces dispositifs sont justifiées par un véritable impact sur l’évolution professionnelle de leurs bénéficiaires.
La méthode

Les partenaires sociaux ont confié à des professionnels:
• l’élaboration du questionnaire (cabinet Ambroise Bouteille et Associés) sur la base d’un travail préalable interne au sein du réseau.
• l’administration de l’enquête et le traitement des données (institut Ipsos).
Il convient de noter un excellent taux de réponse qui garantit la fiabilité des résultats: 13875 personnes ont répondu à ce questionnaire (soit 51% des personnes destinataires de l’enquête).
Le Congé Individuel de Formation (CIF) permet à tout salarié en contrat de travail à durée indéterminée (CIF-CDI), en contrat de travail temporaire (CIF Intérimaire), ainsi qu’à tout salarié titulaire ou demandeur d’emploi ancien titulaire d’un contrat de travail à durée déterminée (CIF-CDD), et sous certaines conditions, de suivre, à son initiative et à titre individuel, une formation de son choix. FONGECIF: Fonds de gestion du Congé Individuel de Formation. FAF TT: Fonds d’assurance formation du travail temporaire.
Le profil des bénéficiaires du CIF

S’il bénéficie équitablement aux hommes et aux femmes, avec une moyenne d’âge de 37 ans, le CIF concerne prioritairement les ouvriers et les employés (80%).
Il s'adresse, en premier lieu, aux salariés faiblement qualifiés (60% sont de niveau VI, V ou IV). Ce dispositif répond ainsi aux objectifs visés par les partenaires sociaux et exprimés dans l'Accord National Interprofessionnel de 2009.
Un puissant vecteur de changement professionnel
Une employabilité accrue

Les personnes ayant bénéficié d’un congé individuel de formation après un CDD (CIF CDD) ou dans le cadre d’un contrat de travail temporaire (CIF Intérim) accèdent en proportion importante à un CDI un an après leur formation. Dans un contexte économique difficile, 81% d’entre eux sont en emploi.
Une transition professionnelle sécurisée

Les personnes ayant bénéficié d’un CIF alors qu’elles étaient en CDI (CIF CDI) sont pour 87% d’entre elles en situation d’emploi un an après la fin de leur formation. Quel que soit le changement opéré dans leur parcours, elles ont en très grande majorité trouvé une solution, principalement en CDI. Pour les autres, il s’agit probablement d’une situation transitoire vers leur objectif professionnel.
La situation professionnelle change

Pour les personnes interrogées, la comparaison de la situation professionnelle avant le CIF et un an après (tous types de CIF confondus) fait apparaître une évidente dynamique d’évolution. Ce changement représente une amélioration, notamment pour l’évolution professionnelle (78%) et les responsabilités (75%).
et ce changement est positif.

Le niveau de satisfaction global sur la situation professionnelle un an après le CIF est très favorable (76% de satisfaction). Les réponses sont homogènes quel que soit le type de CIF.
Une évolution professionnelle satisfaisante grâce au CIF

Pour le bénéficiaire, le CIF est la cause principale du changement dans la plupart des cas, tout particulièrement sur la profession (80%) et les responsabilités (72%), mais aussi pour la progression dans la catégorie socioprofessionnelle (70%).
Un moteur essentiel de l’ascenseur social
La reconnaissance par le diplôme
90% des formations suivies se concluent par un examen : diplôme, titre, certification

La reconnaissance qu’offrent les certifications (diplômes, titres professionnels etc.) est déterminante dans le choix de la formation qui vise souvent une première qualification professionnelle ou une reconversion. Le CIF représente la seconde chance d’accès à une qualification reconnue, pour une population dont la formation d’origine est majoritairement de niveaux IV et inférieurs.
94%, un taux de réussite exceptionnel aux examens.

La quasi-totalité (98%) des bénéficiaires ayant suivi une formation comportant un examen s’y est présentée. Le taux de réussite élevé, très supérieur aux moyennes nationales, témoigne de l’engagement fort des salariés dans leur projet.
À la recherche de mobilité professionnelle

• les trois premiers objectifs de départ traduisent l’exigence de mobilité professionnelle, notamment le souhait de reconversion et une sensibilité importante à la question de l’employabilité.
• la promotion sociale est un objectif poursuivi par la moitié des bénéficiaires. On peut noter que près d’un tiers d’entre eux ont un projet de création ou de reprise d’entreprise.
• Les bénéficiaires de CIF CDD et de CIF Intérim expriment plus fortement qu’au niveau global deux objectifs de départ: la progression dans le métier d’origine et l’employabilité.
Des objectifs largement atteints

Le CIF est un investissement déterminant pour la réussite du projet professionnel. Il répond largement aux attentes exprimées par les bénéficiaires. Il facilite notamment la reconversion professionnelle et développe l’employabilité. C’est également un outil utile à la construction d’un projet de création et de reprise d’entreprise. Quand il n’est pas atteint un an après la fin de la formation, l’objectif n’est pas pour autant abandonné: en forte proportion (48%) les bénéficiaires poursuivent toujours leur projet professionnel ou n’y ont renoncé que momentanément (17%).
Une dynamique de deuxième chance

Le CIF participe activement aux politiques de l’emploi. Il atteint les objectifs qui lui sont fixés: mobilité professionnelle, employabilité, ascension sociale... L’investissement financier et personnel qu’il représente doit être envisagé sur un parcours de vie professionnelle. C’est par définition un dispositif tourné vers les salariés ayant un besoin de qualification, une fois dans leur carrière. Le CIF peut être considéré comme un outil de la seconde chance vers la qualification, la sécurisation des parcours et l’ouverture durable à l’emploi.
L’accompagnement des FONGECIF: une mission centrée sur l’individu et son projet
Une satisfaction globale très marquée pour l’ensemble des services

L’accès à la formation tout au long de la vie suppose une connaissance des outils d’évolution professionnelle mis à disposition des salariés et des demandeurs d’emploi. Le CIF est une ressource qui offre de réelles perspectives d’évolution, complétée par le Congé Bilan de Compétences et la Validation des Acquis de l’Expérience. Les FONGECIF et le FAF TT ont développé une offre de services complète, en constante progression, dont l'enjeu est d'accompagner les trajectoires et les transitions professionnelles. Ils accueillent, renseignent, conseillent et accompagnent des hommes et des femmes dans leurs parcours, pour les aider à concrétiser leurs projets individuels.
L’accueil et l’information: une première étape active et efficace

Le recours aux services fait apparaître une forte prépondérance de l’accueil téléphonique et une grande disponibilité pour l’accueil physique.
Le conseil et le suivi: une aide concrète à la construction du projet professionnel

Une majorité de bénéficiaires ont utilisé les services de conseil par le biais d’entretiens individuels en face à face (67%) et au téléphone (57%). Viennent ensuite les ateliers projet (38%).
Un soutien efficace dans la réussite du projet professionnel

• Les résultats de cette enquête traduisent de façon concrète les choix faits par les partenaires sociaux pour sécuriser les parcours professionnels du plus grand nombre: un très large accès aux services déployés par les FONGECIF et le FAF TT, un haut niveau de satisfaction au regard des services déployés. La fonction d'information, de conseil et d'accompagnement est indispensable pour assurer une orientation, une formation et un suivi de qualité permettant de répondre aux objectifs de transition professionnelle recherchés.
Voir aussi Enquête qualitative Professionnalisation 2010, Synthèse du dispositif CIF, 1er bilan du Fpspp, CIF, l'enquête qualitative du FPSPP, Parution du Décret sur le FPSPP.

Individuálne študijné voľno (CIF) má odo dňa vzniku jeho financovania (v roku 1983) do siete FONGECIF na podporu takmer milión individuálnej prípravy.
FPSPP rozhodol, ako merať účinky každý rok: Bude CIF viedlo k zmene povolania, je to, čo skutočne robí obrátku, myslím, že tí, ktorí majú prospech z CIF, CIF sa naozaj zmenilo život rok po skončení CIF?
Prieskum, ktorý uvádzame nižšie uvedené adresy na tieto otázky a mnoho ďalších. Odporúčame prečítať si výsledky tohto prieskumu kliknutím ICI. Tam, kde sú príjemcami CIF jeden rok po ich výcvik - Výsledky prvého národného hodnotenia?
Súvisiace dokument: Výsledky prvého národného hodnotenia CIF. Pozri aj kvalitatívny výskum Profesionalizácia 2010, Zhrnutie zariadenia CIF, prvý záznam Fpspp, CIF, kvalitatívne prieskum FPSPP, vyhláška o zverejnení FPSPP. Viac...

Posté par pcassuto à 23:16 - - Permalien [#]
Tags :

01 décembre 2011

Comment obtenir un financement dans le cadre d’un CIF

http://le-stand.fr/blog/wp-content/uploads/2011/10/realisation-de-stand-salon-vocatis.jpgPropos recueillis par Yves Rivoal. Financer une formation diplômante sans débourser un cent est possible. Il faut pour cela surfer sur la vague du cofinancement, comme nous l’explique Pascal Cordon, responsable du service conseil du Fongecif Ile-de-France.
Comment peut-on mixer les dispositifs pour financer une formation diplômante?

- Il est possible de mobiliser les différents financements de la formation continue: le Congé individuel de formation (CIF), le Droit individuel à la formation (DIF) et le plan de formation de l’entreprise en faisant appel à son Opacif et à l’OPCA de son employeur. Il faut également aller frapper aux portes des autres financeurs que sont Pôle emploi et les conseils régionaux. Le cofinancement, qui a été mis en place chez nous il y a quelques mois, est d’ailleurs appelé à se développer.
Sous l’impulsion de la nouvelle réforme de la formation professionnelle et avec la mise en place du Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP), nous serons de plus en plus amenés à nous concerter avec les OPCA sur des actions communes.
Dans le même ordre d’idées, nous demandons de plus en plus aux salariés de contacter leur employeur pour savoir si ce dernier ne peut pas prendre en charge une partie du financement dans le cadre du DIF ou du plan de formation.
Dans quel cas faut-il proposer une partie d’autofinancement?

- Au Fongecif, nous avons des limites de financement en termes de coût horaire et de montant global du coût pédagogique. Le premier est plafonné à 30 € HT de l’heure. La plupart des formations se situent en dessous, à l’exception de certains cursus comme les MBA qui les dépassent largement. Pour ce qui est du montant total, on plafonne aujourd’hui à 15000 € HT. Lorsque ces seuils sont dépassés, il est impératif de proposer un autofinancement ou un complément par l’entreprise.
Est-ce que le fait de proposer un autofinancement permet de pousser son dossier?
- Comme nous prenons en charge au minimum 80% du salaire, les propositions d’autofinancement concernent la plupart du temps le coût pédagogique. Lorsque la formation visée ne figure pas dans la liste des priorités que l’on édite chaque année, il peut s’avérer judicieux de proposer d’emblée un autofinancement. En revanche, lorsque elle est dans cette liste, mieux vaut attendre la phase de recours pour le faire.
Quel pourcentage d’autofinancement faut-il proposer?

- Il n’y a pas de règle en la matière, tout est fonction des possibilités financières de chacun. Pour les MBA, nous avons des propositions d’autofinancement qui vont du simple au double. Certains vont même jusqu’à proposer de prendre en charge la totalité du coût pédagogique. Mais il y a d’autres astuces pour restreindre le budget global d’un dossier. Les candidats peuvent par exemple diminuer le poste salaire en excluant du financement la période de stage qui peut être prise sur les congés au sein de son entreprise. Le salarié sera alors rémunéré par son employeur habituel. Il est également possible de négocier une indemnité de stage auprès de son entreprise d’accueil.

Demande de CIF: conseils pour un dossier béton
Par Caroline David.
Pour obtenir la prise en charge financière de son CIF (Congé individuel de formation), pas de secret: il faut un projet qui tienne la route! Conseils pratiques.
Pas de secret pour Janik Pasquet, conseillère au Fongecif Bretagne: « Pour faire un bon dossier, il faut être très clair dans sa tête et donc sur le papier, et exposer un projet professionnel cohérent et argumenté afin d’obtenir l’appui du Fongecif ».
Pour décrocher un CIF et le faire financer, il ne suffit donc pas de convaincre votre employeur de vous l’accorder. Encore faut-il démontrer au Fongecif, l’organisme paritaire collecteur agréé (OPCACIF) qui autorise ou non la prise en charge de la formation choisie et le maintien du salaire pendant son déroulement, que vous avez un véritable projet professionnel et des perspectives d’emploi réelles à la clé.
Avoir mûrement réfléchi son projet

- Quatre mois minimum avant le début de la formation (mais le plus tôt sera le mieux) vous devrez avoir formulé une demande officielle à votre employeur, précisant toutes les informations pratiques relatives à la formation convoitée. «  Pour la demande de financement, attention à ne pas se focaliser uniquement sur la formation, tempère Janik Pasquet. Car ce qui compte avant tout c’est l’ "après", le choix du métier et l’avenir après la formation. Il faut donc surtout avoir mûrement réfléchi son projet et être capable de se projeter de manière réaliste. »
Ce qui sera observé est la cohérence de vos choix. Mieux vaut donc expliquer pas à pas les étapes de votre réflexion et ne pas hésiter à lister toutes les démarches entreprises pour montrer votre investissement dans le projet.
« Les personnes que vous avez rencontrées, les salons sur lesquels vous vous êtes informés, les articles, sites emploi, ou toutes les sources qui ont alimenté votre réflexion sont un "plus" dans votre dossier, assure la conseillère Fongecif. Ne vous contentez pas des conclusions. Plus vous en aurez fait, plus vous serez crédible. »
Baliser le terrain au maximum

- Même si les critères peuvent varier d’un Fongecif à un autre, la forme importe généralement peu et c’est véritablement sur le fond qu’une demande est examinée. Qu’il fasse une ou cinq pages, le dossier de demande de CIF doit avant tout être motivé et montrer que vous avez pleinement conscience des difficultés auxquelles vous risquez d’être confronté.
« Il faut savoir mettre le doigt sur les aspects les plus délicats du projet » poursuit Janik Pasquet, qui reçoit quotidiennement des candidats et qui les aide justement à se poser de bonnes questions. Jouer la transparence est donc payant, et admettre que vous avez identifié les obstacles potentiels ne pourra que montrer votre sérieux. Encore faudra-t-il avoir des solutions à proposer! N’hésitez donc pas à monter différents scenarii et à expliquer les concessions que vous êtes prêts à faire pour y arriver... Comme auprès d’un banquier en somme, il faut savoir donner des garanties sur l’avenir pour montrer que l’investissement financier que représente votre CIF vaut le coup.
http://le-stand.fr/blog/wp-content/uploads/2011/10/realisation-de-stand-salon-vocatis.jpg Wywiad Yves Rivoal. Fundusz dyplom bez żadnych wydatków jest możliwe. Wymaga to na fali współfinansowania, jak Pascal powiedział, kabel, szef rady Fongecif Ile-de-France. Więcej...

Posté par pcassuto à 14:52 - - Permalien [#]
Tags :

23 février 2011

Quel usage pour le CIF en période de crise ?

Des demandeurs d’emploi plus actifs, des salariés attentistes ou qui, à l’inverse, anticipent: dans un contexte économique instable, les contraintes du chômage pèsent davantage sur les choix de mobilité professionnelle et modifient les pratiques d’utilisation du CIF (Congé individuel de formation).
- C’est le constat de « Trajectoires & Transitions », une publication du Carif-Oref des Pays-de-la-Loire, qui consacre son numéro de janvier 2011, intitulé « Se former dans un contexte économique en crise : regard sur les demandes de congés individuels de formation dans les Pays-de-la-Loire », à l’observation des comportements des demandeurs de CIF du Fongecif, dans un contexte économique contraint.
- Ce numéro met en évidence des usages différenciés du CIF: les salariés l’utilisent pour se reconvertir et changer de métier, et les demandeurs d’emploi profitent de cette transition pour se qualifier sur le métier occupé.
- La progression des demandes de CIF enregistrées par le Fongecif Pays-de-la-Loire (75% des CIF financés dans la région) a ralenti en 2009 : +6%, contre +10% en 2008.
- L’étude du Carif-Oref montre également que les usages du CIF diffèrent selon les publics : pour les salariés, 70% des demandes de CIF s’inscrivent dans une logique de reconversion motivée par un souhait de changement de métier ; pour les demandeurs d’emploi, les motivations de changement sont en lien avec le souhait d’obtenir une formation pour optimiser le retour à un emploi stable.
Attentistes contre pro-actifs
- Face à la dégradation du marché du travail, on distingue deux types de salariés : les « attentistes » ou les « pro-actifs ».
« La situation économique semblerait avoir un effet ciseaux: développement de projets individuels pour les salariés de niveau bac et plus, très forte baisse des projets des salariés sans diplôme », notent les auteurs de l’étude, qui relèvent une augmentation de 50% des demandes de salariés diplômés au moins du bac, et une baisse de 60% des demandes des salariés sans diplôme.
Parmi les salariés diplômés, les bac+2 utilisent le CIF pour obtenir une qualification supplémentaire dans leur métier ou leur filière. Un peu plus inquiets que les plus diplômés, ils chercheraient à conforter leur emploi. De leur côté, les bac+4 et bac+5 utilisent le CIF pour acquérir des compétences complémentaires et tenteraient de se repositionner sur des postes plus stratégiques et mieux rémunérés. « Dans un marché du travail restreint, cette catégorie de salariés utiliserait cette période pour rebondir », conclut l’étude.
Il-persuni li jfittxu impieg aktar attivi, l-impjegati interessati, jew għal kuntrarju, jistennew: f'ambjent ekonomiku instabbli, l-istress tal-qgħad jiżnu aktar fuq l-għażla tal-mobilità okkupazzjonali u bidla fil-prattiki tax-xogħol tal-prezz CIF (Leave taħriġ individwali).
- Dik hija l-konstatazzjoni ta '" tranżizzjonijiet & trajettorji ", pubblikazzjoni ta 'Orefi Carife Pays-de-la-Loire, li jiddedika 2011 tagħha Jannar intitolata" Taħriġ fil żmien ta 'kriżi ekonomika: A Iffoka fuq Talbiet għat-taħriġ individwali ma jħallu fil-Pays de la Loire "fl-osservazzjoni ta 'l-imġiba ta' applikanti għall-Fongecif CIF f'ambjent ekonomiku kostretta. More...

Posté par pcassuto à 00:00 - - Permalien [#]
Tags :

13 novembre 2009

CIF : augmentation du taux d'acceptation par le FAF.TT

logo du PRAO 100

Le Fonds d'Assurance Formation du Travail Temporaire (FAF.TT) mesure régulièrement l'impact des dispositifs de formation du travail temporaire sur l'insertion professionnelle des intérimaires.
L'enquête 2009 sur le congé individuel de formation (CIF) montre que le CIF est une clé pour l'insertion professionnelle. Selon l'étude menée, 83 % sont en emploi six mois après leur CIF (26 % en CDI, 12 % en CDD, 45 % en intérim).
Le contexte de crise amplifiant les risques de mise à l'écart des intérimaires, le FAT.TT a obtenu des financements du Fonds Unique de Péréquation (FUP) à hauteur de 6 millions d'euros auxquels s'ajoutent 7 millions d'euros engagés directement par le FAF.TT.
Ces fonds seront investis sur deux champs différents: * Développement de contrats de développement professionnel intérimaire (CDPI), formations en alternance spécifiques à la branche du travail temporaire; * Augmentation de la prise en charge du CIF. 700 congés individuels de formation (CIF) engagés en 2009 par le FAF.TT
Le FAF.TT doit donc faire face à une augmentation importante des demandes, et la participation du FUP et du FSE permettra de ramener le taux d'acceptation des demandes à près de 50%, alors qu'il était descendu à 30% au premier semestre 2009. Plus d'informations sur le site du FAF.TT.

Posté par pcassuto à 14:02 - - Permalien [#]
Tags :