17 mai 2012

La formation professionnelle en Europe - Le boum des formations mixtes et du tutorat

http://static.cegos.fr/Style%20Library/Intuiti/images/content/bigTitle.pngLe Groupe Cegos a interrogé 2 800 salariés et 600 DRH et Responsables Formation dans 6 pays d’Europe (France, Allemagne, Espagne, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni) afin de mieux comprendre leurs pratiques et leurs attentes en matière de formation professionnelle.
En parcourant les résultats de cette enquête, on observe que:
- Les salariés interrogés apparaissent de plus en plus matures dans leur relation à la formation, preneurs de toutes les modalités qui leur permettent d’apprendre et conscients des enjeux.
- La formation leur apparaît d’abord comme un levier d’épanouissement, personnel et professionnel, puis comme un moyen de mieux faire leur travail.
- Il y a un écart entre la perception qu’ont les DRH et les Responsables Formation de la maturité des salariés au regard de la formation, et ce que font apparaître les résultats de l’enquête. Ceci peut générer des erreurs de communication, ou encore des malentendus dans l’utilisation des dispositifs d’accès à la formation (comme en France avec le DIF, par exemple).
- Parmi les salariés non-formés, certains sont clairement laissés « au bord du chemin ».
- Les solutions mixtes de formation continuent leur progression. Là encore, les «clichés» sur les différences d’appréciation des modalités en ligne, en fonction de critères liés à l’âge ou à la catégorie professionnelle, apparaissent dépassés.
Synthèse de l'enquête
Pour progresser vers « la formation tout au long de la vie »: faire davantage confiance aux salariés?

Au fil de nos enquêtes, les salariés interrogés apparaissent de plus en plus matures dans leur relation à la formation, preneurs de toutes les modalités qui leur permettent d’apprendre et conscients des enjeux.
La formation leur apparaît d’abord comme un levier d’épanouissement, personnel et professionnel, puis comme un moyen de mieux faire leur travail.
Il y a un écart entre la perception des DRH/RF de la maturité des salariés concernant la formation, et ce que font apparaître les résultats de l’enquête. Ceci peut générer des erreurs de communication, ou encore des malentendus dans l’utilisation des dispositifs d’accès à la formation (comme en France avec le DIF, par exemple).
Les solutions mixtes de formation continuent leur progression. Là encore, les « clichés » sur les différences d’appréciation des modalités en ligne, en fonction de critères liés à l’âge ou à la catégorie professionnelle, apparaissent dépassés. Téléchargez l’ensemble des résultats de l’enquête.
Pour une analyse voir: Salariés: quelles motivations pour la formation, écrit par Mathilde Bourdat.
Une fois encore, l’enquête Cegos 2012 sur la formation professionnelle révèle un certains malentendus entre les DRH/ RF (600 personnes interrogés sur 6 pays d’Europe) et les salariés (2800 personnes interrogées sur ces mêmes pays)...
C’est surtout l’analyse des réponses par catégorie professionnelle qui est parlante, et qui vient contrecarrer les idées reçues. Les ouvriers employés ont le niveau de motivation le plus élevé sur les items « M’épanouir sur le plan personnel et professionnel », « Mieux accomplir mon travail », « Augmenter mes revenus », « Obtenir un diplôme ». Les techniciens et les agents de maîtrise sont ceux qui se positionnent le plus sur l’employabilité, interne ou externe. Et les cadres sur l’obtention d’une promotion.
Cependant, les motivations des salariés qui n’ont pas suivi de formation au cours des trois dernières années sont sont très différentes:
1 Obtenir un diplôme est en tête de loin (31%), pour toutes les catégories et surtout pour les ouvriers (33%).
2 Améliorer mon employabilité pour une mobilité externe (20%) ou interne (17%) vient après.
« M’épanouir sur le plan personnel ou professionnel , augmenter mes revenus, n’est en revanche pas une motivation pour plus de la moitié des non formés.
Voir aussi Le boum des formations mixtes et du tutorat.

http://static.cegos.fr/Style% 20Library/Intuiti/images/content/bigTitle.png CEGOS interviewet 2.800 medarbejdere og 600 HR og uddanne ledere i seks europæiske lande (Frankrig, Tyskland, Spanien, Italien, Nederlandene, Det Forenede Kongerige) til bedre at forstå deres praksis og forventninger til uddannelse professionel. Mere...

Posté par pcassuto à 21:47 - - Permalien [#]
Tags :